Reykjavik : Fêtes et festivals

L'agenda de Reykjavík

Les Islandais ne boudent pas leur plaisir lors des fêtes et festivals. Si Reykjavík concentre les réjouissances les plus endiablées, les villes et les villages ne sont pas en reste : ils célèbrent leur richesse, les héros locaux, les vieilles traditions… Les festivals de Reykjavík constituent d’excellentes vitrines pour les artistes d’Islande et du monde entier. 

Musique

Dark Music Days

(Myrkir Músíkdagar ; janvier). Festival hivernal mettant les compositeurs islandais à l’honneur.

Sónar Reykjavík

(février). Trois jours dédiés à la musique, à la création et à la technologie.

Secret Solstice

(Engjavegur 7, Reykjavík ; juin). Excellent festival de musique de 24 heures, sous le soleil de minuit.

Innipúkinn Festival

(juillet). Rassemblements indé dans les clubs reykjavikois.

Þjóðhátíð

(Dalvegur ; juillet ou août). Plus de 11 000 personnes descendent dans la rue à Heimaey (dans les Vestmannaeyjar) pour faire la fête au son de la musique et à la lumière des feux d’artifice.

Festival de jazz de Reykjavík

(août). De grands noms du jazz islandais et international se produisent pour l’occasion.

Iceland Airwaves

(novembre). Avec environ 200 groupes venus de 30 pays différents, c’est l’un des événements phares de la scène des musiques actuelles d’Islande et d’ailleurs. 

Art et design

DesignMarch

(mars). Nombreuses expos et portes ouvertes d’ateliers.

Festival international de littérature de Reykjavík

(Bókmenntahátíð ; avril). Lectures et débats animés par des plumes du monde entier.

Festival des arts de Reykjavík

(juin). Durant 2 semaines, théâtre, cinéma, danse, musique et arts visuels.

Nuit de la culture de Reykjavík

(Menningarnótt ; août). Vingt-quatre heures consacrées à l’art, à la musique, à la danse et aux feux d’artifice. De nombreux sites (galeries, églises…) restent ouverts tard.

Festival international du film de Reykjavík

(septembre). Onze jours de projections de films indépendants.

Culture, histoire et traditions

Þorrablót

(fin janvier-février). Une fête viking célébrée en plein hiver, avec des banquets mettant l’estomac à rude épreuve.

Winter Lights Festival

(février). Les grands monuments de la ville s’illuminent. Musées et piscines ferment tard.

Fête de la Bière

(1er mars). Le pays entier commémore le jour où, en 1989, la prohibition de la bière fut levée. Tohu-bohu garanti !

Food & Fun

(mars). Des chefs internationaux s’associent à des restaurateurs locaux et rivalisent pour obtenir des prix.

Fête des Pêcheurs

(Sjómannadagurinn ; juin). Le premier weekend de juin, les bateaux restent au port et les villages de pêcheurs font la fête.

Fête de l’Indépendance

(17 juin). La fondation de la République d’Islande, le 17 juin 1944, est célébrée dans une liesse patriotique lors des plus grosses festivités du pays.

Landsmót Hestamanna

(juillet). Une semaine de compétitions réunissant des chevaux islandais, qui fournit un prétexte à une grande fête.

Reykjavík Pride

(août). Quelque 100 000 personnes assistent à cette marche des Fiertés et aux célébrations associées.

Marathon de Reykjavík

(août). Marathon, semi-marathon, parcours de 10 km et courses pour rire dans les rues de la ville. Avec des dizaines de milliers de participants.

Verslunarmannahelgi

(août). Un long week-end marqué par des minifestivals, des fêtes rurales…

Mis à jour le : 29 juin 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Islande

Paramètres des cookies