Îles grecques et Athènes : Santé

Vaccins et soins médicaux dans les îles grecques

Accessibilité et coût des soins médicaux

Bien que la formation médicale soit d’un excellent niveau en Grèce, les services de santé manquent cruellement de moyens. Il arrive que les hôpitaux soient bondés, l’hygiène laisse parfois à désirer et les proches des patients sont chargés de leur apporter leurs repas, ce qui peut poser des problèmes pour les touristes. Les conditions sanitaires et la qualité des soins sont meilleures dans les hôpitaux privés, mais ces derniers coûtent cher. Il est donc essentiel de souscrire une bonne assurance santé.

  • Pour appeler une ambulance en Grèce, composez le 166.
  • Il y a au moins un médecin dans chaque île et les plus grandes possèdent un hôpital.
  • Les pharmacies vendent parfois librement des médicaments délivrés uniquement sur ordonnance dans d’autres pays européens.
  • Vous pouvez vous adresser au pharmacien pour des problèmes sans gravité.

Assurance

Si vous êtes citoyen de l’Union européenne, la carte européenne d’assurance maladie (CEAM ; qui remplace le formulaire E111) couvre la plupart des soins médicaux, mais pas le rapatriement d’urgence ou les soins non urgents. En France, il faut en faire la demande auprès de son organisme d’assurance maladie. Pour les autres pays, renseignez-vous sur l’existence d’un accord éventuel avec la Grèce donnant droit à des soins gratuits. Si vous n’avez pas besoin d’assurance santé, pensez à souscrire une police d’assurance couvrant les pires scénarios, comme un rapatriement d’urgence. Vérifiez avant le départ si votre assurance paie directement les soins, ou si vous devez avancer l’argent.

Eau

L’eau du robinet est potable et sûre dans la majeure partie du pays, mais ce n’est pas toujours le cas dans les petits villages et dans les îles. Renseignez-vous toujours sur place et en cas de doute, buvez de l’eau que vous aurez préalablement fait bouillir ou de l’eau en bouteille. Même lorsque l’eau est potable, les substances et les microbactéries qu’elle contient peuvent être différentes de celles auxquelles vous êtes habitué, et provoquer des vomissements ou des diarrhées. De l’eau en bouteille est disponible partout.

Piqûres et morsures

La Grèce compte plusieurs espèces de serpents dangereux, notamment des vipères et des serpents corail, moins nombreux. Afin de limiter les risques de morsure, portez toujours des chaussures hautes, des chaussettes et un pantalon long lorsque vous marchez dans un sous-bois susceptible d’abriter des serpents.
Les moustiques peuvent être irritants, mais vous ne courrez aucun danger. Les prises électriques antimoustiques suffisent généralement à les tenir à l’écart durant la nuit. Autant que possible, privilégiez les hébergements équipés de moustiquaires aux fenêtres.
Méfiez-vous des oursins présents dans les zones rocheuses. Utilisez de l’huile d’olive pour retirer une épine. Si elle n’est pas extraite, un épine peut s’infecter.
Attention aux méduses, surtout en septembre-octobre. Sans être mortelles, leurs piqûres sont parfois douloureuses. Baignez la zone piquée avec du vinaigre pour désactiver les piqûres qui ne sont pas encore enflammées. De la lotion à la calamine, des antihistaminiques et des analgésiques peuvent réduire les réactions et soulager les piqûres.
Les piqûres de vives sont douloureuses, mais rares. La vive est enfouie dans le sable et ne laisse dépasser que ses épines, qui injectent une puissante toxine au malheureux pied qui les écrase. Tremper le pied dans de l’eau très chaude (cela dissout le poison) devrait résoudre le problème ; mais si un enfant se fait piquer, consultez un médecin.

Mis à jour le : 28 mai 2018

Articles récents

Paramètres des cookies