Finlande

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Finlande
  4. Comment circuler

Finlande : Comment circuler

Vous trouverez un planificateur de voyage englobant tous les réseaux de transports finlandais sur www.journey.fi.

Avion

Finnair assure la desserte intérieure quasi complète du pays au départ de Helsinki. Ses tarifs de base sont élevés, mais on peut trouver des offres sur son site Internet. Certaines destinations de Laponie ne sont desservies qu’en hiver.
Voici les principaux transporteurs assurant des liaisons intérieures :

  • Finnair (www.finnair.com). Réseau intérieur complet.
  • Flybe (0600-94477 ; www.flybe.com). Assure plusieurs vols intérieurs en partenariat avec Finnair.
  • Norwegian (www.norwegian.com). Compagnie low-cost de qualité gérant plusieurs itinéraires entre Helsinki et le nord de la Finlande.

Bateau

Les transports de passagers lacustres et fluviaux étaient autrefois un mode de transport important en Finlande. De nos jours, il s'agit principalement de croisières qui permettent de relier les villes de façon agréable. Parmi les itinéraires les plus prisés figurent Tampere-Hämeenlinna, Savonlinna-Kuopio, Lahti-Jyväskylä.
Les principales liaisons le long de la côte sont Turku-Naantali, Helsinki-Porvoo et les ferries desservant l’archipel d’Åland.
Le site lautta.net fournit des renseignements très commodes sur les ferries intérieurs et les bateaux lacustres.

Bus

Le bus, dont le réseau est bien plus étendu que celui du train, est le principal mode de transport longue distance en Finlande. Les bus sont à l’heure et rarement bondés.
Il existe deux catégories principales de bus inter-cités : les vakiovuoro (réguliers), qui marquent de fréquents arrêts dans les villes et les villages, et les pikavuoro (express), un peu plus chers. Comme les autoroutes sont rares, même les bus express ne sont pas si rapides que cela et roulent en moyenne aux alentours de 60 km/h.
Les billets s’achètent auprès de Matkahuolto (www.matkahuolto.fi) : vous trouverez tous les horaires sur leur excellent site Internet. Les agences de Matkahuolto ouvrent aux heures de bureau, mais vous pouvez toujours acheter votre billet à bord.
Dans les villes, les linja-autoasema (gares routières) affichent les horaires de bus locaux (lähtevät signifie départs, saapuvat arrivées).
OnniBus (www.onnibus.com) propose plusieurs itinéraires petits budgets inter-cités dans de confortables bus à deux niveaux. La plupart viennent d’Helsinki et peuvent être bien meilleur marché que les tarifs habituels pour peu que l’on s’y prenne suffisamment à l’avance.
Les départs entre les principales villes sont fréquents, mais le service est fortement réduit le week-end, voire interrompu dans certaines régions éloignées. Les horaires changent pendant les vacances d’été ; il peut alors s’avérer plus compliqué de circuler dans les régions les plus éloignées.

Tarifs

Les tarifs indiqués sont ceux des services express lorsqu’ils existent. Les prix des billets sont fixes – bien que des réductions soient proposées sur Internet pour les achats très anticipés – et dépendent du nombre de kilomètres parcourus ; les billets aller-retour sont 10% moins chers que deux allers, du moment que la distance d’un trajet dépasse 60 km.
Un aller simple normal/express pour un trajet de 100 km coûte 18,70/22 €. 

Réductions

Les enfants de 4 à 11 ans paient moitié prix, de 12 à 16 ans 70%. Il faut étudier à plein temps en Finlande pour bénéficier de réductions : les cartes de réductions étudiantes (8 €) pour le bus sont en vente dans toutes les gares routières. Vous devrez présenter votre carte d’étudiant et une photo au format passeport. La carte vous donne droit à 50% de réduction sur les trajets de plus de 60 km. Si vous réservez au moins 3 billets adultes à la fois, vous bénéficierez de 25% de réduction, ce qui constitue une bonne nouvelle pour les groupes.

Vélo

La Finlande se prête parfaitement au cyclotourisme en raison d'une absence relative de relief et d'un vaste réseau de pistes cyclables, que vous devrez partager avec les amateurs de roller en été. Seul obstacle à un circuit à travers le pays : les distances souvent très grandes, mais vous pourrez embarquer votre vélo sur la plupart des trains, bus et ferries. Åland est particulièrement propice au cyclisme. Le port du casque est obligatoire.
Pour de plus amples renseignements sur le cyclisme en Finlande.

Location

Vous pouvez louer un vélo dans pratiquement toutes les villes de Finlande, mais il faut garder à l'esprit le type de bicyclettes qui sont offertes. La plupart des campings et de nombreux hôtels en ville mettent à disposition un vélo pour quelques euros ou gratuitement, mais ceux-ci sont faits pour circuler en ville ou s'y rendre, et non pas pour de longues randonnées. De meilleurs modèles sont proposés par des loueurs, qui sont répertoriés dans ce guide. Comptez environ 20 €/jour ou 100 €/semaine pour un vélo de route ou de montagne de qualité.

Voiture et moto

Le réseau routier finlandais est excellent, mais il n'y a pas beaucoup d'autoroutes. Quand vous arrivez près d'une ville, soyez à l'affût des panneaux keskusta (centre-ville). Le réseau ne compte aucun péage, mais de nombreux radars.
L'essence coûte cher. De nombreuses stations-service sont automatisées, et il faut penser à apporter des espèces pour le paiement, car les machines n'acceptent pas les cartes étrangères et ne rendent pas la monnaie.

Location

Louer une voiture est coûteux, mais si l'on se regroupe à 3 ou 4 personnes, la formule peut s'avérer avantageuse. Les principales agences facturent 60/280 € par jour/semaine pour une petite voiture avec 300 km par jour. Comme toujours, les meilleures offres sont en ligne.
Les tarifs de week-end sont particulièrement avantageux : ils sont à peine plus chers que la location pour une journée, et vous pouvez prendre la voiture en début d'après-midi le vendredi et la rendre le dimanche soir ou le lundi matin.
Les agences de location suivantes ont des bureaux dans les principales villes : Budget (020-746 6600 ; www.budget.fi), Hertz (020-011 2233 ; www.hertz.fi), Europcar (020-012 154 ; www.europcar.fi) et Avis (098-598 356 ; www.avis.fi). Parmi les moins chères se trouve Sixt (020-011 1222 ; www.sixt.fi).

État des routes et sécurité

Méfiez-vous des élans et des rennes, qui ne prêtent pas attention aux véhicules et peuvent surgir sur la route. Une collision avec un élan est particulièrement dangereuse et peut être mortelle. Vous devez prévenir la police en cas d'accident avec l'un de ces animaux. Les rennes sont très nombreux en Laponie ; si vous en apercevez un, ralentissez, car d'autres cervidés se trouvent très certainement dans les parages.
La neige et la glace qui recouvrent les routes de septembre à avril (et même jusqu'en juin en Laponie) rendent la conduite périlleuse. Les chaînes sont interdites, mais les véhicules sont équipés de pneus-neige cloutés ou de pneus 4 saisons. Le site http://alk.tiehallinto.fi répertorie les caméras de surveillance des routes et permet de vérifier l'état des routes que l'on souhaite emprunter.

code de la route

On roule à droite en Finlande. La vitesse est limitée à 50 km/h en ville, de 80 à 100 km/h sur route et à 120 km/h sur autoroute. Pensez à garder vos feux de croisement allumés en permanence. La ceinture de sécurité est obligatoire pour tous les passagers. Le taux d'alcoolémie maximum autorisé est de 0,05%.
Vous trouverez beaucoup moins de panneaux « céder le passage » que dans d'autres pays. Dans les intersections, la priorité à droite s'applique. Cette règle ne vaut pas pour les autoroutes ou les routes principales, mais vous verrez que dans les villes, les voitures débouchent de la droite sans regarder : vous devez leur céder le passage, alors soyez prudent à l'approche d'un croisement.

Transports locaux

Seule Helsinki est dotée d'un réseau de tramway et de métro. Un service de bus est cependant assuré dans toutes les villes : toutes les 10–15 minutes à Helsinki et dans les principales villes, et toutes les 30–60 minutes dans les villes secondaires. Le tarif est généralement de 2,50 à 3 €, payables au chauffeur. Consultez les sections consacrées aux différentes villes pour plus de détails.

Taxi

Les taksi (taxis) finlandais coûtent cher, surtout pour les petites courses. La prise en charge est de 5,50 € à Helsinki, et généralement de 8 à 10 € ailleurs, et le tarif est de 1,30 €/km. Ces tarifs augmentent s'il y a plus de deux passagers, et il y a un supplément la nuit et le week-end.
Vous trouverez des taxis aux gares ferroviaires et routières, ou vous pouvez les appeler ; leur numéro se trouve dans l'annuaire sous la rubrique « Taksi ». On trouve généralement des taxis collectifs pour l'aéroport, et c'est un mode de transport commun à Karelia, à Kainuu et, dans une certaine mesure, en Laponie.

Train

L’entreprise publique Valtion Rautatiet (VR ; www.vr.fi) gère les trains finlandais : c’est un service rapide et efficace, dont les tarifs sont à peu près équivalents à ceux des bus sur les mêmes itinéraires.
Le site Internet de VR donne des informations complètes sur les horaires. Les principales gares ont un guichet de vente et des automates. On peut aussi acheter des billets en ligne, où en vous y prenant à l’avance vous pourrez bénéficier de réductions. Il est possible de payer directement à bord auprès du contrôleur, mais si vous êtes monté à une gare où il vous était possible d’acheter un billet, vous devrez payer un petit supplément (entre 2 et 5 €).

Types de trains

Les principaux types de trains sont les Pendolino à grande vitesse (les plus rapides et les plus chers) les Inter-cités rapides (IC), les Express et les trains régionaux qui ne comptent que des 2e classes (marqués H sur les horaires).
Pour les trajets plus longs, deux types de trains-couchettes sont proposés. Les wagons bleus traditionnels offrent des couchettes dans des cabines pour 1, 2 ou 3 personnes. Les nouveaux wagons-lits duplex sont composés de compartiments pour 1 ou 2 personnes. Il y a des compartiments avec toilettes, et un accessible aux fauteuils roulants. Les trains-couchettes peuvent transporter des voitures.

Tarifs

Les tarifs varient légèrement en fonction du type de train, sachant que les Pendolino sont les plus chers. Un aller simple pour un trajet en train express de 100 km coûte approximativement 23 € en 2e classe (“éco”). Les billets de 1re classe (“extra”) coûtent environ 35% de plus que ceux de 2e classe. L’aller-retour coûte 10% de moins que deux allers.
Les enfants de moins de 17 ans paient moitié prix ; ceux de moins de six ans ne paient pas (mais n’ont pas de place assise). Un enfant par adulte voyage gratuitement sur les voyages longue distance. Les seniors, les étudiants en Finlande et les groupes de trois adultes ou plus bénéficient également de réductions.

Forfaits ferroviaires

Il existe diverses formules pour se déplacer en train en Finlande ou dans plusieurs pays d’Europe, Finlande comprise. Des forfaits plus économiques sont offerts aux étudiants, aux moins de 26 ans et aux seniors. Les suppléments (par exemple pour les services en trains rapides) et les frais de réservation ne sont pas compris, et les termes et conditions sont soumis à des variations – vérifiez soigneusement avant d’acheter. Ayez toujours votre passeport sur vous lorsque vous utilisez votre pass.

Eurail

Eurail (www.eurail.com) offre une bonne sélection de forfaits pour les résidents de pays non européens. Ils doivent être achetés avant l’arrivée en Europe. Le prix de la plupart des forfaits est réduit d’environ 25% pour les moins de 26 ans et de 15% pour deux personnes voyageant ensemble.
L’Eurail Scandinavia Pass permet de voyager un certain nombre de jours au sein d’une période de deux mois au Danemark, en Suède, en Norvège et en Finlande. Il coûte 261 € pour 4 jours et jusqu’à 403 € pour 10 jours. Il existe également un forfait similaire, mais moins cher, pour la Suède et la Finlande. Enfin, l’Eurail Finland Pass coûte 137/182/245 € pour 3/5/10 jours de voyage en 2e classe au sein d’une période d’un mois en Finlande.
Les forfaits Eurail Global Pass permettent de voyager dans 24 pays européens durant 10 ou 15 jours sur une période de deux mois, ou de circuler librement durant 15 jours à trois mois. Ces forfaits sont bien plus avantageux pour les moins de 26 ans, car les autres doivent acheter un forfait 1re classe.
Dans la plupart des forfaits Eurail, les enfants de 4 à 11 ans bénéficient de 50% de réduction sur le tarif adulte.
Les forfaits Eurail permettent d’obtenir de 30 à 50% de réduction sur plusieurs ferries de la région ; consulter le site Internet pour le détail.

InterRail

Si vous vivez en Europe depuis plus de six mois, vous pouvez opter pour un forfait InterRail (www.interrail.eu). L’InterRail Finland Pass permet de voyager en Finlande durant 3/4/6/8 jours sur une période d’un mois pour 125/158/212/258 € en 2e classe. Le Global Pass permet de voyager dans 30 pays européens à partir de 281 € pour cinq jours de voyage, sur une période de 10 jours, et jusqu’à 668 € pour un mois de trajets ferroviaires illimités. Les moins de 26 ans bénéficient de 33% de réduction pour ces deux forfaits.
Les forfaits InterRail permettent d’obtenir de 30 à 50% de réduction sur plusieurs ferries de la région ; consultez le site Internet pour le détail.

Transports locaux

Seule Helsinki dispose de lignes de métros et de trams. Toutes les villes finlandaises sont desservies par des bus, avec des départs toutes les 10 à 15 minutes dans les grandes villes, et toutes les 30 à 60 minutes dans les plus petites. Les tarifs tournent autour de 2,50-3,50 € : payez directement le chauffeur. 

Taxi

Les taksi (taxis) finlandais coûtent cher, surtout pour les petites courses. Le compteur indique 5,90 € au départ à Helsinki (souvent plus ailleurs) et facture 1,55 € au kilomètre. Ces tarifs augmentent s’il y a plus de deux passagers, et il y a un supplément la nuit et le week-end.
Hélez un taxi aux gares routières et ferroviaire, ou commandez-en un par téléphone. On trouve généralement des taxis collectifs pour l’aéroport, et c’est un mode de transport commun en Carélie, à Kainuu et, dans une certaine mesure, en Laponie.

Vélo

La Finlande réjouit les amateurs de petite reine, car son relief est relativement plat et les pistes cyclables y sont légion. Il est possible d’embarquer son vélo dans la plupart des trains, des bus et des ferries (voyez p. 32 pour des renseignements sur le transport des vélos en train). Åland est particulièrement propice au cyclisme. Le port du casque est obligatoire.

Location

Vous pouvez louer un vélo dans pratiquement toutes les villes de Finlande. La plupart des campings et des hôtels en ville prêtent ou louent des vélos à petits prix, mais ceux-ci sont faits pour circuler en ville, pas pour de longues randonnées. De meilleurs modèles sont proposés par les loueurs professionnels. Comptez environ 20 €/jour ou 100 €/semaine pour un vélo de route ou de montagne de qualité.

Voiture et moto

La Finlande dispose d’un excellent réseau routier, mais les autoroutes y sont rares. À l’approche d’une ville, le panneau keskusta vous en indique le centre. Il n’y a pas de péages mais beaucoup de radars.
L’essence est chère en Finlande. De nombreuses stations-service sont automatiques et fonctionnent avec des machines qui acceptent liquide et cartes bancaires. Elles ne rendent pas la monnaie.

Location

Louer une voiture s’avère onéreux en Finlande, mais les tarifs peuvent rester raisonnables si vous vous y prenez suffisamment à l’avance ou en groupe. Comptez environ 70/300 € par jour/semaine pour une petite voiture, avec 300 km par jour. Comme toujours, les meilleures offres sont en ligne.
Les tarifs de week-end sont particulièrement avantageux : ils sont à peine plus chers que la location pour une journée, et vous pouvez prendre la voiture en début d’après-midi le vendredi et la rendre le dimanche soir ou le lundi matin.
Les agences de location suivantes ont des bureaux dans les principales villes : Budget (www.budget.com), Hertz (www.hertz.com), Europcar (www.europcar.com) et Avis (www.avis.com). Parmi les moins chères se trouve Sixt (www.sixt.com).

État des routes et sécurité

Méfiez-vous des élans et des rennes, qui ne prêtent pas attention aux véhicules et peuvent surgir sur la route. Une collision avec un élan est particulièrement dangereuse et peut être mortelle. Vous devez prévenir la police en cas d’accident avec l’un de ces animaux. Les rennes sont très nombreux en Laponie ; si vous en apercevez un, ralentissez, car d’autres cervidés se trouvent très certainement dans les parages.
La neige et la glace qui recouvrent les routes de septembre à avril (et même jusqu’en juin en Laponie) rendent la conduite périlleuse. Les chaînes sont interdites, mais les véhicules sont équipés de pneus-neige ou de pneus 4 saisons. Le site Internet liikennetilanne.liikennevirasto.fi a installé des webcams un peu partout en Finlande, ce qui est fort commode pour vérifier les conditions climatiques. Sélectionnez “kelikamerat” sur la carte.

En stop

Il est possible de faire du stop en Finlande, mais préparez-vous à de longs moments d’attente. Si cette pratique est un peu plus courante dans les régions isolées moins desservies par les transports en commun, elle n’en reste pas moins rare. Si vous optez pour ce moyen de déplacement, n’oubliez pas votre antimoustique...

 

Mis à jour le : 1 juin 2015

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir la Finlande

Paramètres des cookies