Danemark

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Danemark
  4. Comment circuler

Danemark : Comment circuler

Bateau

La quasi-totalité des îles habitées du Danemark (voir détails par destination) bénéficient d’une desserte maritime. De gros car-ferries rapides assurent les liaisons principales, comme Aarhus-Odden (nord de la Sjælland), plusieurs fois par jour, toute l’année. Des petits bateaux transportent les excursionnistes vers les îles de moindre importance – l’archipel du sud de la Fionie, par exemple – en été seulement. 
Les îles accessibles uniquement par la mer sont couvertes tout au long de l’année. Parmi les lignes très empruntées figurent Køge-Bornholm, Svendborg-Ærø, Frederikshavn-Læsø et Esbjerg-Fanø, mais la liste n’a rien d’exhaustif. Si vous effectuez la traversée avec une voiture, mieux vaut réserver, surtout l’été. 

Bus

Les bus longue distance sont bien moins populaires que les trains. Sur certaines lignes, le billet coûte toutefois 25% moins cher. 
Parmi les bus express quotidiens, citons les bus Copenhague-Aarhus (310 Dkr, 3- 3 heures 30) et Copenhague-Aalborg (360 Dkr, 5-5 heures 30), qui, en chemin, s’arrêtent dans plusieurs villes du Jutland. Ils utilisent généralement le service de ferry entre Odden et le Jutland, mais certains passent par Odense.
Destinations, horaires et tarifs (réductions comprises) sur www.abildskou.dk.

Vélo

Les voyageurs à vélo sont vraiment bien accueillis au Danemark, avec d’excellentes voies cyclables qui sillonnent le pays. 
On peut transporter son vélo partout en ferry ou en train moyennant une somme modeste. 
Sachez que sur les trains InterCity, les réservations doivent être faites au moins 3 heures avant le départ car les vélos voyagent habituellement dans une section séparée. 

Location

On peut louer un vélo dans presque n’importe quels ville ou village danois. Certains offices du tourisme, auberges de jeunesse, campings et magasins de cycle proposent ce service. Quelques hôtels haut de gamme mettent des bicyclettes gracieusement à disposition de la clientèle. Enfin, Copenhague, Aarhus, Odense et Aalborg ont mis en place un système de vélos en libre-service. 
Comptez en moyenne 100/400 Dkr par jour/semaine pour un engin de base. Notez que le casque, non obligatoire au  Danemark, n’est pas compris dans la location. 

Voiture et moto

Avec ses bonnes routes bien signalisées, le Danemark se prête parfaitement à un séjour motorisé. En dehors des heures de pointe, la circulation reste assez fluide, même dans les grandes villes. 

Location

Louer un véhicule au Danemark revient relativement cher, mais quelques recherches permettent de faire des économies substantielles. Comptez à partir de 600 Dkr/jour pour une petite voiture, sachant que le prix journalier baisse quand la durée de location s’allonge. 
Il peut être plus avantageux de réserver auprès d’une compagnie internationale avant de partir. Renseignez-vous sur les offres promotionnelles, les modalités de paiement, etc. Assurez-vous aussi que la formule comprend le kilométrage illimité. 

Permis de conduire

Les visiteurs à court terme peuvent louer une voiture avec leur seul permis de conduire national, à condition qu’il soit libellé en alphabet romain. Dans le cas contraire, un permis international s’avère nécessaire. 

Train

Le Danemark jouit d’un réseau ferré très fiable alliant services fréquents et prix raisonnables. Il couvre tout le pays, exception faite des îles du Sud et d’une enclave dans le nord-ouest du Jutland, où un système de bus efficace le remplace. 
La plupart des grandes lignes sont desservies au moins toutes les heures durant la journée. La Danske Statsbaner (DSB ; %70 13 14 15 ; www.dsb.dk) gère la quasi-totalité des trains danois : 

  • InterCity (IC). Confort moderne.
  • InterCityLyn (ICL). Sur certaines lignes fréquentées. Même chose qu’InterCity en plus direct. 
  • Regionaltog. Trains régionaux, généralement sans réservation.
  • S-tog Réseau du Grand Copenhague.

Forfaits

Certains forfaits ferroviaires peuvent être achetés avant de partir au Danemark .

Tarifs et réductions

Le train coûte un peu plus de 1 Dkr du kilomètre, avec un maximum d’environ 500 Dkr pour le trajet le plus long (Copenhague-Skagen, soit 525 km par la route).
La réservation d’une place assise (pladsbillet) revient à 30 Dkr. 
À bord, “Stillezone” désigne une “zone calme”. 
On peut voyager avec son vélo, mais il faut acheter un billet (cykelbillet) dans le cas des trains régionaux et InterCity (le prix, peu élevé, varie selon la distance). Transport gratuit sur le S-tog.
Le DSB 1 (billet de 1re classe), deux fois plus cher que le billet standard, garantit automatiquement une place assise sur les trains IC et ICL.

Réductions :
Moins de 12 ans Trajet gratuit si en compagnie d’un adulte muni d’un billet standard (deux enfants maximum pour un adulte). 
Moins de 15 ans Demi-tarif.
Groupe La formule “minigruppe” accorde 20% de réduction aux groupes de 3 à 7 personnes, dont 2 adultes minimum, voyageant avec le même billet. Le “gruppebillet” s’applique à partir de 8 adultes (contactez la DSB pour en bénéficier).
Billet Orange Les Orange-billetter, en nombre limité, permettent aussi de prendre le train à moindre coût (à partir de 149 Dkr sur les longs trajets IC et ICL comme Copenhague-Aarhus). Pour profiter des tarifs les plus avantageux, achetez votre billet bien avant (jusqu’à 2 mois) la date de départ, en dehors des heures de pointe et en évitant les vendredis et dimanches. 
Seniors (65 ans et plus) 25% de réduction les vendredis et samedis, 50% les autres jours.
Jeunes (16-25 ans) La WildCard valable un an (185 Dkr) réduit les tarifs de 25% les vendredis et dimanches, de 50% le reste du temps.

Transports locaux

Le Danemark se distingue par la qualité de ses transports locaux. Copenhague dispose d’un excellent système de train, de métro et de bus. Les autres grands centres urbains possèdent aussi un réseau de bus, les villes moins importantes des liaisons en bus avec la plate-forme de correspondances régionale. 

Rejsekort

Le forfait papier (klippekort) couvrant le bus, le train et le métro a été graduellement remplacé par des cartes électroniques rechargeables, les rejsekort (www.rejsekort.dk), que l’on valide à une machine à l’entrée et à la sortie des transports.
Conçues à l’intention des usagers locaux, les rejsekort sont un peu compliquées à obtenir pour les non-résidents. De toute façon, il existe toujours des billets à l’unité (kontantbilleter) sur tous les trajets ainsi que des forfaits d’un ou trois jours, notamment à Copenhague. Ces options conviennent généralement mieux aux visiteurs à court terme. Nous indiquons dans ce guide les tarifs des tickets classiques. 
Pour un séjour plus long, on peut acheter la Rejsekort Anonymous (80 Dkr, plus 170 Dkr de crédit de transport), également rechargeable, en vente aux distributeurs des stations de métro, de l’aéroport et de la gare centrale de Copenhague. 

Bus

Presque toutes les grandes agglomérations ont un réseau de bus qui circulent dans le centre et relient celui-ci à la banlieue. Dans les villes plus petites, le terminal des bus locaux jouxte souvent la gare ferroviaire et/ou la gare routière longue distance. Le ticket coûte 20-25 Dkr, mais un forfait journalier peut être utile. 

Taxi

Des taxis stationnent habituellement dans les centres-villes, près des principaux centres commerciaux et des gares ferroviaires. L’inscription lumineuse “fri” (ou une lumière verte) indique la disponibilité du véhicule, que vous pouvez héler dans la rue. Sinon, il est possible de commander un taxi – les hôtels et les offices du tourisme fournissent les numéros de téléphone des compagnies. 
Les tarifs incluant le service, le pourboire ne s’impose donc pas.
Paiement en espèces ou par carte bancaire.

 

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable au Danemark