Arménie : Sécurité

Désagréments et dangers en Arménie

L’Arménie est l’un des pays les plus sûrs de cette région du monde. En matière de santé et de sécurité, il suffit de prendre les mêmes précautions élémentaires qu’ailleurs en Europe. Attention en revanche aux problèmes gastriques dus à l’eau non traitée. Il faut éviter les fontaines, quelle que soit la ville. Les transports se mettent en route tôt. Ne prévoyez pas d’effectuer un trajet longue distance en fin d’après-midi. En taxi, optez pour un véhicule avec compteur ou mettez-vous d’accord sur le prix de la course avec le chauffeur avant de monter à bord – ceci afin d’éviter une surfacturation.
La corruption de la police est beaucoup moins problématique que par le passé.
Usez des précautions élémentaires lors de tout voyage : ne montrez pas ostensiblement de grosses sommes d’argent, surveillez vos effets personnels dans les lieux bondés et les transports, ne vous déplacez pas seul à pied le soir dans les rues sombres et désertes.
Soyez particulièrement prudent près des zones frontalières “explosives” comme la ligne de cessez-le-feu du Haut-Karabagh, les frontières d’Abkhazie, ainsi que la frontière entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan. Tensions et conflits peuvent s’embraser à tout moment dans ces secteurs ou aux alentours. Soyez vigilant.
Il reste encore des mines terrestres et des munitions non explosées dans certaines zones proches de la frontière Arménie-Azerbaïdjan et de la ligne de cessez-le-feu du Haut-Karabagh. En dehors de cette ligne et de zones de manœuvres militaires, le Haut-Karabagh est aussi sûr que le reste de l’Arménie.
Escalade et randonnée en montagne sont des activités potentiellement risquées. Renseignez-vous localement et partez avec une agence ou un guide, surtout si vous vous rendez dans des coins isolés. Tenez-vous le plus éloigné possible des chiens de bergers qui sont dressés pour repousser les loups !

Mis à jour le : 3 mars 2014

Articles récents