-->

Berlin : Si vous aimez

Les meilleures choses à faire à Berlin

Fêtard, féru d'histoire, passionné d'architecture, collectionneur, gourmet ou amateur de bizarreries ? Berlin est comme un grand livre où chacun lira et écrira les pages qui lui plairont. Un seul mot d'ordre : gardez l'esprit ouvert et amusez-vous !

Les musées historiques et mémoriaux

Depuis ses débuts au Moyen Âge, l’histoire de Berlin - en particulier son rôle lors de périodes clés du XXe siècle - forme une trame fascinante. Elle est en outre très bien documentée grâce à de nombreux musées, mémoriaux et monuments, qui occupent souvent des sites historiques ouverts au public.

Les sites par quartier

Mitte – centre historique BlackBox, musée de l’Histoire allemande, musée du Mur, Centre d’information du mémorial de l’Holocauste, Mémorial soviétique du Tiergarten, musée de la porte de Brandebourg, Topographie de la terreur, Palais des larmes, Panorama d’Asisi sur Berlin.
Île des Musées et Alexanderplatz Musée de la RDA, musée de la Marche de Brandebourg.
Potsdamer Platz et Tiergarten Mirador de l’Erna-Berger-Strasse, mémorial aux Héros silencieux, mémorial de la Résistance allemande, musée de l’Espionnage. Scheunenviertel Musée et atelier Otto Weidt.
Quartiers ouest et Charlottenburg Église du Souvenir, Story of Berlin.
Kreuzberg et Neukölln Musée juif.
Prenzlauer Berg Mémorial du Mur de Berlin, cimetière juif de la Schönhauser Allee, musée de la Kulturbrauerei.
Environs de Berlin Musée des Alliés, musée germano-russe Berlin-Karlshorst, mémorial de Plötzensee, Maison de la conférence de Wannsee, Sachsenhausen, prison de la Stasi, musée de la Stasi, monument aux Morts soviétiques de Treptow.
Potsdam Mémorial de Leistikowstrasse (prison du KGB), château de Cecilienhof.

Les arts à Berlin

Riche de centaines de musées et de galeries, dont plusieurs collections d’envergure internationale, la capitale allemande joue un rôle majeur sur la scène artistique internationale. Près de 33 000 artistes y ont élu domicile, participant à l’énergie incroyable et au goût de l’expérimentation de cette ville “éternellement inachevée”.

Les arts par quartier

Mitte – Centre historique Académie des arts – la principale et celle de la Pariser Platz, les galeries autour de Checkpoint Charlie, Maison des cultures du monde.
Île des Musées et Alexanderplatz Ancienne Galerie nationale, Ancien Musée, musée Bode.
Potsdamer Platz et Tiergarten Daimler Contemporary, Pinacothèque, Martin-Gropius-Bau, Daimler-City.
Scheunenviertel Hamburger Bahnhof, Me Collectors Room, collection Boros, collection Hoffmann, street art, galeries de premier ordre autour d’Auguststrasse.
Quartiers ouest et Charlottenburg C/O Berlin, galeries haut de gamme autour de la Savignyplatz, musée Käthe-Kollwitz, musée Berggruen, musée de la Photographie, collection Scharf-Gerstenberg.
Kreuzberg et Neukölln Street art essentiellement, mais aussi Berlinische Galerie, galerie König dans l’église Sainte-Agnès.
Friedrichshain East Side Gallery, Street art au RAW Gelände.

Vous restaurer

La table berlinoise évolue à pas de géant. Si la cuisine allemande traditionnelle est toujours bien présente, le plat typique se fait désormais plus léger, plus sain, plus créatif et plus susceptible de provenir d’un restaurant bio ou estampillé cuisine du monde. La haute cuisine n’est pas en reste, avec plusieurs chefs étoilés au Michelin.

Spécialités berlinoises 

Pfannkuchen Baptisés Berliner dans d’autres parties de l’Allemagne, ces beignets sont fourrés à la confiture et saupoudrés de sucre.
Currywurst Cet en-cas emblématique, qui aurait vu le jour à Berlin en 1949, est une petite saucisse frite ou grillée, coupée en tronçons et nappée de sauce tomate épicée avant d’être saupoudrée de curry. Elle est généralement disponible mit ou ohne (“avec” ou “sans”) peau croustillante et se sert dans une petite assiette en carton avec une fourchette en plastique.
Döner (kebab) L’idée de servir de la viande dans une poche de pain légèrement grillé accompagnée de portions de salade et de sauce au yaourt Kräuter (aux herbes), scharf (épicée) ou Knoblauch (à l’ail) aurait germé dans les années 1970, à Berlin-Ouest, dans la tête d’un immigré turc.
Bulette (boulette) Baptisé Frikadelle dans d’autres parties de l’Allemagne, cet en-cas à mi-chemin entre la boulette de viande et le hamburger se consomme avec un peu de moutarde et, parfois, un petit pain. Le nom français daterait de l’occupation de Berlin par les troupes de Napoléon au début du XIXe siècle.
Eisbein ou Grillhaxe Jarret de porc grillé ou bouilli, servi avec choucroute et pommes de terre.
Königsberger Klopse Ce plat classique a beau trouver son origine à Königsberg, en Prusse-Orientale (aujourd’hui Kaliningrad, en Russie), il a dernièrement fait un grand retour sur les cartes berlinoises. Il s’agit de boulettes de veau servies dans une sauce blanche aux câpres avec des pommes de terre et des betteraves.

Prendre un verre et faire la fête

Considérée comme l’une des meilleures capitales européennes pour faire la fête, Berlin offre mille et une façons de déguster des cocktails ou tout autre breuvage à votre goût. Des bars conceptuels aux brasseries artisanales et aux lounges logés sur un toit-terrasse, le choix est vaste.

Bars et Biergärten

Berlin est connue pour ses soirées tardives ; les bars sont fréquentés du crépuscule jusqu’à l’aube et certains clubs n’ouvrent pas leur porte avant 4h du matin. L’absence de couvre-feu n’a jamais engendré de culture du binge drinking (“beuverie effrénée”) : les fêtards préfèrent réguler leur consommation d’alcool pour tenir jusqu’au petit matin.
Des lieux plutôt pointus et underground sont à découvrir à Kreuzberg, Friedrichshain, Neukölln et, dans une certaine mesure, à Lichtenberg (à l’est de Friedrichshain). Les adresses de Charlottenburg, Mitte et Prenzlauer ont tendance à être plus calmes, à fermer plus tôt et conviennent donc plus aux sorties en amoureux. En général, le style et l’ambiance prévalent, si bien que certains propriétaires se donnent beaucoup de mal pour exploiter des concepts originaux. Dès les premiers beaux jours, les tables font leur apparition en extérieur. Les établissements les plus traditionnels pour se détendre à l’air libre sont, bien sûr, les Biergärten, avec leurs longs bancs en bois sous de vieux marronniers feuillus et leur carte proposant bière fraîche et Bratwürste (saucisses). La distinction entre café et bar est souvent floue, l’ambiance changeant en fonction de l’heure. Toutefois, l’alcool est servi (et consommé) pratiquement toute la journée. Certains bars proposent des happy hours de 18h à 21h mais, dans l’ensemble, c’est une pratique assez peu répandue à Berlin.
Les prix des boissons, encore inférieurs à ceux de nombreuses autres grandes villes, ont tendance à augmenter proportionnellement à leur qualité : on consomme désormais plus volontiers un cocktail, une mousse artisanale ou un verre de vin. Des magasins de proximité (appelés Spätkauf ou Späti) répondent aux besoins des plus modestes en installant des tables sur le trottoir où les clients viennent consommer les boissons achetées à l’épicerie.

Où faire la fête par quartier

FRIEDRICHSHAIN RAW
Gelände et Revaler Strasse Une foule vêtue de jeans skinny envahit les clubs et bars au style brut du “techno strip”, qui s’étire de façon tentaculaire le long d’un ancien atelier de réparation de trains. Concerts à l’Astra Kulturhaus, électro au Suicide Circus, éclectisme au Cassiopeia et bars décalés en prime.
Ostkreuz Quartier de fête où l’on titube dans l’obscurité pour tenter de trouver l’entrée du Salon zur Wilden Renate.
Ostbahnhof Fiesta hardcore au Berghain : Panorama Bar et détente au Yaam.
Simon-Dach-Strasse Artère bon marché, prisée des étudiants et pour les enterrements de vie de garçon.

KREUZBERG ET NORD DE NEUKÖLLN
Weserstrasse et aux alentours L’artère principale du quartier de Neukölln déborde d’un mélange éclectique de pubs et de bars, des plus trash aux plus chics.
Kottbusser Tor et Oranienstrasse Un quartier grunge à souhait, idéal pour une tournée des bars aux accents punk et funk.
Schlesische Strasse Bande-son freestyle, avec un mélange de lieux dédiés à la fête, depuis les Biergärten jusqu’aux salles de concerts, aux temples techno et aux zones de détente en plein air.
Skalitzer Strasse Une artère typiquement berlinoise, avec des bars à cocktails de qualité.

SCHEUNENVIERTEL
Torstrasse Une armada de créatifs fréquente cette rue et ses bars originaux et bien conçus. Ici, les boissons sont préparées à partir des meilleurs spiritueux.
Oranienburger Strasse Une zone touristique où il faut slalomer entre les prostitués et les noctambules pour trouver les rares cafés dignes d’intérêt.

Sortir

La scène culturelle berlinoise est l’une des plus riches et des plus variées du monde germanophone. Avec trois Opéras subventionnés par l’État, cinq grands orchestres – y compris l’Orchestre philharmonique de Berlin, de réputation internationale –, des dizaines de théâtres, cinémas, cabarets et salles de concerts, Berlin regorge de possibilités de divertissement.

Où sortir par quartier

Mitte – Centre historique Le meilleur de la musique classique et de l’opéra.
Potsdamer Platz et Tiergarten Multiplexes ultramodernes, cinémas d’art et essai, casino.
Scheunenviertel Cabaret, humour, cinéma et quartier des théâtres.
Kreuzberg et Neukölln Concerts, théâtre alternatif, cinémas d’art et essai.
Friedrichshain Concerts, cinéma en plein air.
Prenzlauer Berg Concerts.

Faire du shopping

Berlin est idéale pour le shopping. Outre d’immenses galeries commerciales abritant les grandes enseignes, la ville regorge de boutiques témoignant de ce goût pour l’originalité qui la caractérise. À découvrir autant pour le plaisir des yeux que pour celui de dynamiser sa garde-robe.

Shopping par quartier

Mitte – Centre historique Boutiques de souvenirs sur l’Unter den Linden ; boutiques haut de gamme, concept stores et galeries dans la Friedrichstrasse et alentour.
Île des Musées et Alexanderplatz Carrefour des commerces classiques de l’est de Berlin, avec marché pour collectionneurs le week-end.
Potsdamer Platz et Tiergarten Deux grands centres commerciaux.
Scheunenviertel Marques étrangères tendance, mais mode et accessoires du cru dans des boutiques chics et des concept stores.
Kreuzberg et Neukölln Mode vintage et streetwear, plus musique et accessoires, le tout dans des boutiques indépendantes.
Friedrichshain Secteur montant autour de la Boxhagener Platz ; marché aux puces le dimanche et marché d’antiquités à Ostbahnhof.
Prenzlauer Berg Mode et accessoires “hype” dans la Kastanienallee, boutiques pour enfants autour de la Helmholtzplatz, et un extraordinaire marché aux puces.
Quartiers ouest et Charlottenburg Enseignes internationales dans le Kurfürstendamm, boutiques indépendantes dans les rues adjacentes, concept store à Bikini Berlin, articles pour la maison dans la Kantstrasse.

Mis à jour le : 26 mars 2019
Vizeat

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet s’est associé à easyJet pour publier ce guide atypique couvrant deux destinations pour vous accompagner tout…