Taiwan

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Taiwan
  4. Sports et activités

Taiwan : Sports et activités

A faire à Taiwan

Avec une chaîne montagneuse qui la traverse du nord au sud, des forêts denses couvrant la moitié de son territoire, un vaste réseau de routes secondaires (qui franchissent notamment le plus haut col du nord-est de l’Asie) et 1 566 km de côte, les lieux où pratiquer la randonnée, le vélo et les sports aquatiques ne manquent pas à Taiwan. Apprenez à connaître l’“Ilha Formosa” au rythme qu’elle mérite.

Les meilleurs endroits de Taiwan pour…

La randonnée

Il existe des centaines de sentiers bien entretenus, sur l’île. On trouve d’excellents circuits de faible altitude à moins d’une heure de Taipei. Les meilleurs sentiers de haute montagne se trouvent dans les parcs nationaux de Yushan et de Sheipa. La plupart du temps, il n’est pas nécessaire de faire appel à un guide.

Le cyclotourisme

Les routes taiwanaises sont de bonne qualité et dotées de bandes d’arrêt d’urgence assez larges dans les zones prisées par les amateurs de vélo. Il existe aussi plusieurs centaines de kilomètres de pistes cyclables aux abords des villes. Les vélos sont autorisés dans le métro (MRT), les trains et certains bus. La location, à la journée ou sur plusieurs jours, est très répandue.

Les sources chaudes

On en trouve un peu partout sur l’île. Les plus accessibles sont situées à Beitou, que l’on peut rejoindre via le métro de Taipei. Ne manquez pas les sources de Taian, dans le comté de Miaoli.

Les sports aquatiques

Les îles extérieures sont des endroits parfaits pour la plongée. Sur l’île principale, des centaines de torrents de montagne aux eaux pures permettent de pratiquer le canyoning. Les surfeurs débutants ou confirmés trouveront leur bonheur dans la partie nord de Taiwan, la côte est et le parc national de Kenting. En hiver, Penghu est un site prisé des amateurs de planche à voile du monde entier.

Randonnée

Les paysages taiwanais sont d’une beauté saisissante et la multitude des zones géographiques et des biotopes (des zones tropicales jusqu’à la haute montagne) contribue à l’incroyable diversité de la faune et de la flore. Tout au long de l’année, il est possible d’arpenter un réseau très développé de sentiers de randonnées, depuis le niveau de la mer jusqu’à 3 952 m d’altitude. La plupart des balades ne nécessitent pas de guide et il est possible de marcher plusieurs jours d’affilée sans croiser âme qui vive. Les sentiers des parcs nationaux proposent des gîtes peu chers, avec hébergement et point d’eau (mais généralement pas de nourriture).

Organiser sa randonnée

Vous pouvez arpenter les sentiers toute l’année, mais les conditions climatiques optimales sont réunies entre septembre et décembre et entre mars et mai. Mieux vaut découvrir les chemins les plus prisés en semaine, mais beaucoup d’autres sentiers sont très peu fréquentés. Les mois de juillet et août sont également favorables aux randonnées en haute montagne, si le temps s’y prête (le soleil peut être redoutable), car les marcheurs se font plus rares. Les randonnées dans la neige sont possibles, même si le parc national de Yushan exige qu’au moins un des membres de l’expédition possède un diplôme d’aptitude à la randonnée hivernale. Le parc national de Sheipa demande pour sa part simplement que les randonneurs soient correctement équipés (avec des crampons et un piolet).

Cyclotourisme

Taiwan est l’une des meilleures destinations en Asie pour les amateurs de vélo, et les habitants le savent bien ! La fièvre du pédalage a gagné l’île en 2005 environ et les Taiwanais de tous âges et de toutes classes sociales pratiquent désormais ce sport. Vous serez donc bien accueillis par les autres cyclistes et par les piétons.
Le cyclotourisme se pratique essentiellement sur la côte est, la moins peuplée, mais on trouve partout d’excellentes pistes. Outre des circuits de renommée internationale à proximité des centres urbains, comme Taipei, Taiwan propose des itinéraires plus ardus, qui grimpent en haute montagne ou traversent l’île d’un bout à l’autre, ainsi que des chemins permettant de rouler tranquillement au milieu des rizières et des plantations de thé, tout en profitant de la vue sur les montagnes ou les paysages côtiers.

Sports aquatiques

Ce type d’activités sportives a connu un essor sans précédent au cours des 10 dernières années. L’influence japonaise a suscité un intérêt nouveau pour le canyoning et le surf. La plongée, le snorkelling et la planche à voile, bien que moins prisés, se pratiquent dans des sites remarquables.
Parmi les dangers à connaître, il faut savoir que Taiwan ne possède pas de plateau continental. Les hauts fonds sont donc tout proches et de dangereux courants et contre-courants circulent tout autour de l’île. Sur les plages, ne vous baignez pas à moins d’être certain que cela ne présente aucun risque.

Sources chaudes

Taiwan fait partie des 15 meilleures destinations au monde dans ce domaine et possède une grande variété de sources, aux eaux sulfureuses, froides, boueuses et même marines. Ces sources sont devenues populaires lors de la présence japonaise et bon nombre des complexes les plus célèbres furent développés au début du XXe siècle. À la fin des années 1990 et au tout début du XXIe siècle, les sources chaudes ont connu un regain de popularité et la plupart des hôtels et des complexes actuels ont été récemment rénovés.
Avant de pénétrer dans ces bains publics, lavez-vous soigneusement avec du savon et du shampoing. Le port d’un maillot de bain est obligatoire dans les bains publics mixtes (il n’existe pas de bains mixtes naturistes à Taiwan), tout comme celui d’un bonnet.
Des études sanitaires menées au hasard ont révélé des abus dans de nombreuses zones touristiques, où il n’est pas rare que les hôtels et les complexes diluent l’eau naturelle des sources et recyclent même l’eau d’un baigneur à l’autre. Cette pratique est courante partout dans le monde, y compris au Japon, et si vous voulez l’éviter, sachez que moins les sont zones sont développées, plus l’eau qu’on y trouve est pure. Dans les lieux très fréquentés, les baigneurs sont généralement moins nombreux en semaine.

Canyoning

Cette pratique sportive (suòxī) consiste à suivre un cours d’eau, en mélangeant marche et escalade. Pour les débutants, il s’agit au départ essentiellement d’avancer sur des rochers glissants. Les pratiquants plus expérimentés pourront être ensuite amenés à pratiquer l’escalade afin de monter ou descendre le long de cascades. Taiwan offre des centaines de courants d’eau vive et de rivières, dont certains à seulement quelques minutes des villes. Il n’existe pas d’animaux dangereux dans ces eaux, et le décor est très dépaysant.
On pratique en général le canyoning de juin à septembre. Lors des chaudes journées d’été, de nombreuses personnes le pratiquent tout simplement pour rejoindre des bassins profonds, alimentés par des chutes d’eau, où ils pourront nager. N’oubliez pas que les averses orageuses sont très fréquentes en cette saison, dans les montagnes du nord et du centre, et que le niveau de l’eau peut monter rapidement.
Parmi les sites intéressants pour la pratique figurent ceux de Wulai, l’un des meilleurs pour les amateurs (il offre de profonds bassins de nage, d’immenses chutes d’eau et un paysage de jungle), et divers endroits à Hualien, dont le “Golden Canyon”, une expédition d’une journée entière dans une gorge magnifique. Contactez Hualien Outdoors pour l’organisation d’excursions.
L’équipement nécessaire au canyoning comprend un gilet de sauvetage, un casque, des cordes ou des sangles d’escalade et un sac imperméable. Des chaussures avec semelle en caoutchouc et feutre sont nécessaires pour ne pas glisser sur les rochers – il est possible d’en trouver une paire pour 300 à 400 NT$ dans les boutiques de matériel de montagne. Les combinaisons en néoprène s’avèrent utiles, même en été, car il peut faire très frais dans les cours d’eau les plus en altitude, surtout après une journée passée dans l’eau.

Plongée et snorkelling

Taiwan offre de très bons sites de plongée et de snorkelling, notamment dans le sud, où les eaux sont tièdes et la visibilité excellente toute l’année. On trouve des récifs de corail bien préservés, à des profondeurs différentes, à proximité de Lanyu, de l’île Verte et de la côte est. À elle seule, l’île Verte abrite 200 types de coraux mous et durs et de très nombreux poissons tropicaux de récif. Durant les mois d’hiver, on peut y assister chaque année à une importante migration de requins-marteau (réservé aux plongeurs expérimentés).
Au nord de Taiwan, les meilleurs sites se trouvent entre Yeliu et Ilan, et incluent l’île de la Tortue, un peu à l’écart. Le passage du courant de Kuroshio (un courant océanique partant vers le nord) à proximité du rivage permet à des espèces marines vivant dans les eaux tropicales comme dans les eaux tempérées de cohabiter en un mélange étonnant. On trouve notamment de splendides récifs de coraux mous.
À Taiwan, les courants sont puissants et certains plongeurs ont déjà été emportés vers le large. Sortir de l’eau par une plage peut s’avérer mouvementé. Malgré tout, le principal problème reste celui des coups de soleil : pensez à toujours porter un t-shirt et une crème de protection solaire, y compris lorsque vous plongez sans bouteilles. Requins et méduses sont rares, mais restez toujours vigilants.
La meilleure période pour plonger est juste avant et après l’été, à la mi-saison. L’hiver permet aussi d’éviter les foules et la visibilité, au sud et à l’est de l’île, reste très bonne (20 m).
John Boo possède une bonne réputation auprès des plongeurs pour sa connaissance des fonds et ses compétences techniques. Pour des plongées d’un niveau plus avancé, pour assister par exemple à la migration des requins-marteau, contactez Andy Gray chez Taiwan Dive (www.taiwandive.com). Green Island Adventures est une société de plongée tenue par des non-taiwanais, spécialisée dans les excursions à l’est de l’île.

Planche à voile

Les deux principaux sites de Taiwan pour la pratique de ce sport sont Penghu et la côte ouest, dans les comtés de Hsinchu et de Miaoli. Penghu est la destination par excellence des véliplanchistes en Asie. En automne, c’est aussi là que le vent souffle le plus fort dans tout l’hémisphère nord. La topographie unique de l’archipel limite la hauteur des vagues et les pratiquants les plus expérimentés peuvent atteindre des vitesses impressionnantes.

Mis à jour le : 13 septembre 2014

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Toutes les clés pour découvrir Taipei le temps d'un petit voyage

Paramètres des cookies