Tadjikistan : Sécurité

Désagréments et dangers au Tadjikistan

À l’exception de quelques régions sensibles, le Tadjikistan est une destination sûre.
Des mines terrestres et des obus non explosés, datant de la guerre civile, ont été pour la plupart éliminés, sauf sur 7,5 km² du territoire. Fin 2015, ces zones reculées, la plupart frontalières, auront été déminées.
Eau du robinet Elle n’est pas potable contrairement à l’eau de source que l’on trouve dans de nombreuses régions montagneuses.
Mal des montagnes C’est un risque sérieux, notamment si vous randonnez à plus de 3 500 m sans acclimatation préalable ou couvrez la route du Pamir en une seule journée d’Och à Karakoul ou Mourgab. Progressez doucement pour une première marche au-dessus de 3 500 m et redescendez si les symptômes persistent.
Paludisme Le risque existe dans le sud-ouest du Tadjikistan, en particulier le long de la frontière afghane et dans la basse vallée de Vakhch jusqu’à Kourgan-Tioubé (Kurgonteppa) au nord, des régions toutefois rarement visitées.
Punaises de lit Dans certaines habitations rurales, elles peuvent être très désagréables.

Mis à jour le : 16 février 2015

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l'Asie Centrale

Paramètres des cookies