Iran

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Iran
  4. Fêtes et festivals

Iran : Fêtes et festivals

Janvier

Rares sont les voyageurs au milieu de l’hiver. La neige couvre une large partie de l’ouest du pays. Dans le désert, les nuits sont très froides, mais les journées sont ensoleillées.

 Ski dans les monts Alborz

Janvier et février offrent les meilleures conditions pour dévaler les pentes de la vingtaine de stations iraniennes, les meilleures étant Dizin  et Shemshak, près de Téhéran. Skier en Iran ne coûte pas cher et la neige est excellente.

Février

Mois souvent le plus froid, février est idéal pour skier, beaucoup moins pour voyager en Iran ! Deux grands événements ont néanmoins lieu en février.

 Festival international du théâtre de Fajr

Le point d’orgue de l’année théâtrale iranienne se concentre autour du Teatre Shahr (“théâtre de la ville”) et de l’Iranshahr Theatre de Téhéran.

 Victoire magnifique de la révolution islamique d’Iran

Du 1er au 11 février sont célébrés les Dahe-ye Fajr (“les 10 jours de l’aube”), ces 10 jours de 1979 qui ont séparé le retour en Iran de l’ayatollah Khomeini et la chute du shah.

Mars

Tous les Iraniens se préparent pour Norouz, le Nouvel An iranien, qui marque aussi le début du printemps. C’est quasi-fermeture officielle en Iran pour deux semaines de vacances où les hôtels sont bondés et les déplacements difficiles.

 Chaharshanbeh Suri

La veille au soir du dernier mercredi du calendrier iranien, les participants chantent, dansent et sautent par-dessus des feux de joie pour chasser le mauvais sort. Controversée et souvent dangereuse, cette fête du Feu de tradition “païenne” remonte au zoroastrisme.

 Norouz

Cette fête préislamique tombe le 21 mars, à l’équinoxe du printemps. Pour cette célébration familiale comparable au réveillon du Nouvel An en Occident, de nombreux Iraniens prennent des vacances. Téhéran est déserte à cette période.

Avril

Meilleure période pour visiter l’Iran, le printemps marque le retour au travail après Norouz, les premières chaleurs et la renaissance de la nature. Pics de la saison touristique, avril et mai nécessitent de réserver tôt vols et hébergements.

Jour de la République islamique

Jour férié, le 1er avril marque l’anniversaire du référendum qui a officiellement instauré la République islamique d’Iran en 1979. 

 Sizdah Bedar

Le “13e jour de l’année” (2 avril), Sizdah Bedar, est aussi jour férié que les Iraniens fêtent à la campagne en pique-niquant. Cette tradition préislamique symbolise un nouveau départ.

 Festival international du film de Fajr

Ce festival vedette réunit nombre de célébrités et plus de 20 cinémas à Téhéran projettent des films iraniens et internationaux. Traditionnellement fixé en février depuis plus de 30 ans, il s’est déroulé en avril en 2017. 

Mai

C’est toujours la haute saison, mais la douceur du mois de mai incite à visiter l’Iran. Les fleurs sauvages s’épanouissent de l’ouest au nord-est, et les températures grimpent autour du golfe Persique.

 Ramazan (ramadan)

Pendant le mois du Ramazan, les musulmans doivent s’abstenir de manger, de boire (eau y compris) et de fumer entre le lever et le coucher du soleil. Ces prochaines années, le ramadan tombera en mai ou avril.

Juin

Chaleur et humidité s’installent, mais ce n’est pas encore la canicule (littoral du golfe Persique ou plaines autour de Suse exceptés). Il y a peu de touristes. 

Fête des Roses de Kashan

À Kashan, la fête autour de la cueillette des pétales de rose, première étape de la production d’eau de rose, anime alors toute la ville et ses environs.

 Eid-e-Fetr

La fête de la rupture du jeûne, qui marque la fin du Ramazan, est célébrée après le coucher du soleil par d’immenses festins à travers le pays. Selon les années, elle peut aussi tomber en mai.

Septembre

L’été faisant place à l’automne, les rayons du soleil perdent un peu de leur intensité (une bonne partie du pays étouffe encore sous la chaleur). Pour randonner en montagne, c’est parfait.

 Achoura

Commémoration du martyre de l’imam Hossein, cette fête est la plus intense du calendrier chiite. Des pièces de théâtre religieuses et de sinistres défilés au cours desquels les hommes se flagellent ponctuent cette journée. En août ou septembre ces prochaines années.

Octobre

La touffeur de l’été retombée, les Iraniens profitent des températures clémentes pour partir en vacances avant l’hiver et les routes bloquées par la neige. 

 Descente de l’estive

L’été terminé, les bergers nomades quittent les hauteurs pour des contrées plus chaudes. On peut les apercevoir dans les collines et sur les routes de campagne des monts Zagros autour de Chiraz.

Novembre

L’hiver approche, annonçant froid et neige. Il peut être compliqué de parcourir les montagnes de l’ouest de l’Iran, mais le désert, la côte et les villes du centre de l’Iran sont souvent plutôt plaisants.

 Martyre de l’imam Reza

L’anniversaire de la mort de l’imam Reza est un événement très important à Mashhad, où affluent les pèlerins chiites au vaste Haram-e Razavi. En octobre ou novembre ces prochaines années.

Décembre

Le froid glacial de l’hiver s’installe (sauf sur la côte du golfe Persique). Le ciel est dégagé, la lumière doucement dorée et les collines poudrées de neige, rendant l’ouest de l’Iran particulièrement photogénique.

 Shab-e yalda

Shab-e yalda marque la nuit la plus longue de l’année. Lors de cette fête iranienne importante, proches et amis se retrouvent pour manger de la grenade et de la pastèque, et réciter des poèmes, notamment de Hafez.

Mis à jour le : 26 février 2019

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Iran

Paramètres des cookies