Séoul : Les Incontournables

Ce qu'il ne faut pas manquer à Séoul

Cheong-gye-cheon

La démolition d’une voie express surélevée et le creusement du sol ont révélé ce cours d’eau, longtemps enseveli. Ce projet a transformé le centre de Séoul, créant un parc et une promenade en bordure de rivière, de paisibles refuges à la frénésie urbaine. Des œuvres d’art parsèment les rives qui accueillent de nombreux événements, dont une fête des lanternes spectaculaire en novembre : des milliers d’énormes sculptures en papier illuminées flottent alors au fil de l’eau. Par ailleurs, un bon musée permet de découvrir l’histoire du Cheong-gye-cheon.

Village de hanok de Bukchon

Dans une ville à la pointe de la technologie du XXIe siècle où les appartements dominent, ce quartier témoigne d’une époque artisanale où les habitants vivaient dans des maisons traditionnelles en bois (hanok) d’un étage aux jolis toits en tuile et aux cours intérieures verdoyantes. Perdez-vous dans le dédale de rues du quartier coincé entre deux grands palais et s’étageant sur les contreforts du Bukaksan. Profitez de la vue et faites halte dans un café, une galerie d’art, une boutique d’artisan ou un petit musée privé en chemin.

Changdeokgung

Le “palais de l’illustre Vertu” fut bâti au début du XVe siècle en tant que palais secondaire de Gyeongbukgung. Inscrit au patrimoine mondial de l’humanité, il surpasse aujourd’hui Gyeongbukgung en beauté et en grâce, en partie parce que des membres de la famille royale vivaient encore dans nombre de ses bâtiments au cours du XXe siècle. La partie la plus charmante est le Huwon, un “jardin secret”, véritable merveille horticole royale. Réservez bien à l’avance (places limitées) pour découvrir ce palais lors des visites organisées les nuits de pleine lune l’été.

Marché Gwangjang

C’est l’un des meilleurs marchés de Séoul. Dans la journée, les vendeurs y écoulent des vêtements et des tissus d’occasion. Il faut attendre le soir pour que Gwangjang révèle sa véritable nature, quand ses allées se remplissent de vendeurs proposant toutes sortes d’en-cas. Pieds et museau de porc en ragoût, gimbap (riz, légumes et jambon enroulés dans des feuilles d’algues) et bindaettok (grandes crêpes croustillantes de haricots mungo et de légumes concassés frites à la poêle) s’accompagnent de généreuses rasades de magkeolli et de soju (alcools locaux).

Namsan et N Seoul Tower

Protégée par un parc de 109 ha et coiffée de la N Seoul Tower, l’un des monuments les plus représentatifs de Séoul, Namsan est la plus centrale des quatre collines gardiennes de la ville. Les habitants fréquentent activement le parc pour se maintenir en forme et profiter de l’air plus frais sur les sentiers conduisant au sommet. L’un de ces chemins longe le tracé des anciens remparts de Séoul. Le sommet de la colline, très commercial, vaut tout de même la visite pour la vue... et la multitude de cadenas que les amoureux ont gravé à leur nom puis attaché aux balustrades.

Fête des Lanternes de lotus

Il ne se passe pas une semaine à Séoul sans une fête ou une manifestation d’envergure. L’une des plus spectaculaires, la fête des Lanternes de lotus célèbre, en mai, l’anniversaire du Bouddha et justifie amplement le voyage à cette époque. Pendant plusieurs semaines, les temples décorés de centaines de lanternes de papier aux couleurs de l’arc-en-ciel constituent un spectacle à part entière. Le temps fort prend la forme d’une merveilleuse retraite aux flambeaux dans la ville entre l’université Dongguk et Jogye-sa, avec des milliers de participants et des lanternes de toutes les formes, tailles et couleurs.

Hongdae

Le quartier de l’université Hongik, la première école d’art et de design coréenne, séduit depuis longtemps les jeunes coréens créatifs. Vous y trouverez à tous les coins de rue des bars et des cafés atypiques, des boutiques hautes en couleur ainsi que de petites salles de concerts et de danse enfumées où la jeunesse se trémousse sur le dernier morceau de musique coréenne indépendante d’un boys-band ou d’un chanteur. Le samedi, le Free Market invite à déguster une bonne glace et un café maison ou à dénicher un sympathique souvenir artisanal. On retrouve la même ambiance à Sangsu, le quartier plus proche du fleuve encore plus prisé par les jeunes branchés.

Heyri

Ce village d’artistes offre un cadre si calme et décontracté qu’on a du mal à croire qu’il se situe à moins de 10 km au sud de la frontière lourdement militarisée avec la Corée du Nord. Conçu comme un ˝village du livre˝ relié à la ˝cité du livre˝ voisine de Paju (Paju Book City), ce centre modeste rassemble aujourd’hui une communauté d’artistes, d’écrivains, d’architectes et d’autres créatifs et quantité de petites galeries d’art, de cafés, de boutiques et de collections privées originales transformées en musées de poche. Plusieurs adresses d’hébergements bien conçus en font le lieu idéal pour une courte escapade à moins d’une heure de Séoul en bus express.

En vélo le long du Han

En contrebas des voies rapides embouteillées qui font de l’ombre au cours du Han, plusieurs kilomètres de pistes cyclables relient une série de parcs. Les stands de location de vélos mis en place par la ville le long du fleuve permettent de se prendre au jeu très facilement. L’île de Yeouido constitue l’un des meilleurs points de départ ou d’arrivée. De là, on peut traverser le Han pour rejoindre la rive nord et le stade de la Coupe du monde puis revenir via le parc Seonyudo, une aire de loisirs aménagée à la place d’une ancienne station d’épuration.

Dongdaemun

 Le Séoul d’hier et d’aujourd’hui se tiennent côte à côte dans cet immense quartier commerçant toujours animé. Rénovée, l’ancienne grande porte Est d’accès à la ville dite Heunginjimum (Dongdaemun) semble désormais plus grandiose qu’elle ne l’avait été pendant des dizaines d’années. Au Dongdaemun History & Culture Park, des tronçons des remparts, reliés jadis à la porte, ont été mis au jour, tandis qu’à l’arrière se dresse la silhouette argentée et épurée du Dongdaemun Design Plaza. La conception de cette merveille architecturale par Zaha Hadid ne pouvait être plus représentative du XXIe siècle.

 

Mis à jour le : 21 avril 2016

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir la Corée

Paramètres des cookies