Cambodge

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Cambodge
  4. Les Incontournables

Cambodge : Les Incontournables

Le meilleur du Cambodge

A voir, à faire au Cambodge : les plus beaux sites, villes, parcs naturels, monuments... toute l'information pour ne rien manquer pendant un voyage au Cambodge.
 

Siem Reap et Angkor

Angkor (2) constitue l’un des sites phares du patrimoine mondial. Parmi des milliers de temples, trois sont emblématiques :  Angkor Vat, le plus grand édifice religieux de la planète ; le Bayon, l’un des plus énigmatiques, avec ses immenses visages de pierre ; et le Ta Prohm, pris dans un enchevêtrement de racines. Ville animée, Siem Reap (1) sert de base pour explorer Angkor, mais la région a d’autres attraits, comme les villages flottants sur le Tonlé Sap, ou des loisirs étonnants, à la fois sportifs et culturels, comme le survol des temples en ULM, un cours de cuisine et l’observation des oiseaux. 
 
 

Phnom Penh

Aussi séduisante que la circulation dans les rues du centre-ville semble anarchique, la capitale du Cambodge (3) a rejeté les ombres du passé pour embrasser un avenir plus riant. Fière de son emplacement au bord du Mékong, l’un des plus beaux de la région, Phnom Penh est aujourd’hui en plein essor avec ses hôtels tendance, ses restaurants design et ses bars branchés. Du Musée national à la terrible prison S-21, reconvertie en musée et en mémorial des victimes des Khmers rouges, on y découvre le meilleur et le pire de l’histoire du Cambodge. Pourtant, l’ancienne “perle de l’Asie” est désormais en passe de retrouver rapidement son lustre d’antan. 
 
 

Sihanoukville

Le grand attrait de Sihanoukville (4) tient à ses plages. Sur les îles voisines, telles Koh Rong et Koh Rong Samloem, des ensembles hôteliers créent une ambiance décontractée de bungalows de plage. Sur le continent, il n’y a que 5 km entre Occheuteal, la plage centrale de Sihanoukville un peu gravillonneuse, et Otres Beach, encore paisible et sublime malgré la menace des promoteurs. Plus centrales, Victory Beach, Independence Beach, Sokha Beach, et même Serendipity Beach, la favorite des jeunes voyageurs indépendants, ont chacune leurs attraits spécifiques. 
 
 

Mondolkiri

À l’est du pays, la contrée sauvage du Mondolkiri (5) est une région de collines où vit le peuple bunong qui pratique l’animisme et le culte des ancêtres. Si les éléphants sont encore très utilisés ici, mieux vaut aller visiter l’Elephant Valley Project, où vous pourrez “marcher avec le troupeau”. Ajoutez au charme du Mondolkiri de spectaculaires cascades, des treks dans la jungle et l’observation d’une espèce de singes, les doucs à pattes noires (ou rhinopithèques à pieds noirs). Villageois bunong, une ethnie des montagnes du Mondolkiri 
 
 

Kampot et Kep

Ces deux paisibles bourgades de la côte Sud sont parfaites pour qui veut aller 
au-delà des plages de Sihanoukville. Cité tranquille à la belle architecture coloniale, Kampot (6) constitue une excellente base pour explorer en kayak ou en paddleboard (planche à bras) la jolie rivière Prek Kampong et faire une excursion à la journée dans le parc national de Bokor, très sauvage. Plus assoupie, Kep (7) séduit avec son fameux marché aux crabes, les randonnées dans le parc national de Kep et les hôtels nichés à l’écart de tout. Village de pêcheurs près de Kampot 
 
 

Battambang

Bordant les rives de la Sangker, Battambang (8) est une ville coloniale bien préservée. Des rues jalonnées d’anciennes maisons de négoce françaises abritent toutes sortes d’activités, dont des cafés soucieux de commerce équitable ou des loueurs de vélo. Alentour s’étend une campagne typiquement cambodgienne, un bel ensemble de temples – s’ils ne valent pas Angkor Vat, ils restent à l’écart de la foule –, et la réserve ornithologique de Prek Toal. Battambang est charmant et c’est le vrai Cambodge ! 
 
 

La cuisine

Moins connue que la cuisine thaïe ou vietnamienne, la table cambodgienne réserve de délicieuses surprises, avec son art subtil de jouer des épices et des herbes aromatiques. Outre l’amok (poisson cuit au four avec citronnelle, noix de coco et piment), le plat national, elle compte quantité de mets à base de produits de la mer, dont le crabe de Kep infusé au poivre de Kampot. Les stands de rue vendent aussi bien des nouilles (mee) et du porridge de riz (bobor) que des tarentules frites ou des criquets grillés. 
 
 

Kratie

Important carrefour sur la route reliant Phnom Penh au nord-est du Cambodge et au sud du Laos, Kratie (9) est le point de départ pour aller observer les dauphins d’eau douce de l’Irrawaddy. La ville, sur les rives du Mékong, conserve une certaine grandeur coloniale. En face, l’île de Koh Trong invite à la détente, avec la possibilité de loger chez l’habitant ou de se balader à vélo. Au nord, le Sentier de découverte du Mékong, initiative pour développer les activités autour du fleuve, propose séjour dans les villages et excursions en bateau. 
 
 

Prasat Preah Vihear

Emblème des temples-montagnes, le prasat Preah Vihear (10) se dresse sur les hauteurs des monts Dangkrek, constituant un poste-frontière controversé entre le Cambodge et la Thaïlande. Sa construction qui s’est étirée sur trois siècles donne un aperçu de l’évolution de la sculpture durant la période angkorienne. Ses pierres de fondation bordent une abrupte falaise qui surplombe la plaine, dégageant ainsi un époustouflant panorama sur le nord du pays.
 
 

Ratanakiri

La province du Ratanakiri (11) est l’une des plus belles et des plus reculées du pays. Elle abrite le parc national de Virachey, qui figure parmi les vastes régions protégées du pays, propice à des treks où l’on croise des éléphants et des gibbons. Il est aussi possible de nager dans un lac volcanique ou de se baigner sous une cascade au cœur de la jungle, à courte distance de la capitale provinciale, Ban Lung (p. 259). Habité par une mosaïque de minorités, le Ratanakiri est à mille lieues des basses terres cambodgiennes.
 
 

Mis à jour le : 9 juillet 2018

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Le compagnon des voyageurs au long cours en Asie du Sud-Est, à glisser dans tous les sacs à dos avant le départ.