Bhoutan : Visa

Formalités d'entrée au Bhoutan

Les démarches sont effectuées par les agences de voyages. Un visa vous sera délivré à votre arrivée à condition que vous ayez déjà payé tous vos frais de voyage.
Contrairement à la plupart des pays, dont les ambassades à l’étranger sont chargées de délivrer les visas et d’apposer le cachet dans votre passeport avant le voyage, le Bhoutan délivre les visas à l’arrivée, à l’aéroport de Paro ou, si vous arrivez par la route, à Phuentsholing, Gelephu ou Samdrup Jongkhar. Vous devez faire votre demande à l’avance par l’intermédiaire d’une agence de voyages et attendre que celle-ci soit acceptée avant de vous rendre au Bhoutan.
Toute demande de visa touristique doit être faite par une agence de voyages bhoutanaise et approuvée par le Ministère des Affaires étrangères, à Thimphu. L’agence effectue une demande de visa en ligne accompagnée d’une photocopie de votre passeport (avec photo) auprès du Tourism Council of Bhutan de Thimphu. Le TCB vérifie que vous avez réglé toutes les dépenses du voyage (y compris les frais de visa de 40 $US) et envoie une lettre d’approbation à l’agence. À la réception de cette lettre, l’agence effectue une demande définitive auprès du Ministère des Affaires étrangères, qui peut mettre jusqu’à 3 jours pour délivrer le visa.
Vous n’aurez aucun formulaire particulier à remplir pour la demande de visa. Envoyez simplement un scan de votre passeport (pages de la photo et des informations personnelles) à votre agence. Vous devrez éventuellement indiquer votre adresse permanente et votre profession.
Quand le Ministère des Affaires étrangères donne son feu vert, il envoie un numéro de confirmation de visa à l’agence et à Druk Air/ Bhutan Airlines. La compagnie aérienne ne vous remettra aucun billet pour Paro avant d’avoir reçu ce numéro de confirmation et elle vérifiera à nouveau les informations du visa au moment de votre enregistrement.
Le visa ne sera apposé dans votre passeport qu’à votre arrivée à l’un des points d’entrée touristiques et correspond exactement à la période de votre séjour au Bhoutan. Normalement, vous aurez déjà réglé les frais de visa (40 $US) auprès de l’agence. Si d’aventure vous deviez obtenir une prorogation, c’est votre agence qui s’en chargera.
Ce système s’avère incroyablement efficace compte tenu du temps, de la distance et des nombreuses administrations sollicitées. À votre arrivée, l’agent des visas sortira infailliblement votre formulaire d’approbation du dossier et vous délivrera le visa sur-le-champ. Il peut être utile d’imprimer un scan de l’autorisation de visa pour aider les agents de l’immigration et le personnel aérien à retrouver rapidement votre dossier.

Visas pour les pays voisins

Inde 

Presque tous les étrangers ont besoin d’un visa pour entrer en Inde. Si vous arrivez par la route en allant ou venant du Bhoutan via les postesfrontières de Phuentsholing, Gelephu ou Samdrup Jongkhar, il vous faudra aussi un visa indien.
Le gouvernement indien conseille vivement d’en faire la demande dans le pays qui vous a délivré votre passeport. En général, c’est une simple formalité, alors que la démarche est compliquée depuis l’étranger. Vous pourrez obtenir un visa de transit de 3 jours à l’étranger avec un vol confirmé pour/depuis l’Inde, à condition de pouvoir montrer les billets. Sinon, il vous faudra payer pour que l’ambassade à l’étranger envoie un fax à l’ambassade de l’Inde dans votre pays. Il faut compter jusqu’à une semaine pour la réponse.
Les visas touristiques, à entrées multiples, sont généralement délivrés pour six mois. Ils sont valables à partir de la date de délivrance du visa et non de la date d’entrée en Inde. Par exemple, si vous arrivez en Inde cinq mois après la délivrance du visa, il ne sera valable qu’un mois.

Népal

Les visas pour le Népal sont disponibles à l’arrivée à l’aéroport de Katmandou ou aux postes-frontières, notamment celui de Kakarbhitta, le plus proche du Bhoutan. Vous aurez besoin d’une photo format passeport pour pouvoir remplir le formulaire de demande, à la main. Si vous arrivez à l’aéroport Tribhuvan de Katmandou, il vous suffira d’insérer votre passeport électronique dans une machine qui vous prendra en photo et remplira automatiquement le formulaire. Si vous faites une simple incursion au Bhoutan lors d’un séjour à Katmandou, demandez un visa à entrées multiples lorsque vous arriverez pour la première fois au Népal. Sinon, vous pouvez demander un nouveau visa à l’arrivée en retournant au Népal, ou obtenir votre visa népalais à l’avance auprès d’une ambassade à l’étranger ou d’un consulat ou ambassade du Népal dans une grande ville voisine comme Bangkok, Delhi, Dhaka ou Kolkata.
Si vous ne faites que passer par Katmandou, vous pouvez obtenir un visa de transit de 24 heures pour 5 $US.

Permis de voyage

Permis d'accès aux zones réglementées

Hormis les vallées de Paro et Thimphu, toutes les régions du Bhoutan sont des zones réglementées. Les agences obtiennent un “permis de circuler” pour atteindre les lieux que vous avez prévu de visiter. Le permis est contrôlé et tamponné par la police aux postes de contrôle de l’immigration, stratégiquement installés aux grandes intersections. L’agence de voyages doit restituer le permis au gouvernement après le voyage ; il sera examiné pour déceler d’éventuels écarts par rapport à l’itinéraire annoncé. En général, vous n’aurez même pas conscience de ces formalités.
On trouve des postes de contrôle à Hongtsho (à l’est de Thimphu), Chhukha (entre Thimphu et Phuentsholing), Rinchending (au-dessus de Phuentsholing), Wangdue Phodrang, Chazam (près de Trashigang), Wamrong (entre Trashigang et Samdrup Jongkhar) et Samdrup Jongkhar. Ils sont ouverts tous les jours de 5h à 21h.

Permis d'accès aux temples 

En dehors des festivals, les touristes sont autorisés à entrer dans les cours des dzong et, le cas échéant, dans le tshokhang (salle d’assemblée) et dans l’un des lhakhang de chaque dzong, uniquement en compagnie d’un guide bhoutanais agréé et en observant plusieurs restrictions, notamment les heures de visite, la tenue vestimentaire et d’autres règles qui peuvent varier d’un district à l’autre.
Le TCB a établi une petite liste des lieux interdits aux touristes, ce qui laisse entendre que les autres sont ouverts à la visite. En général, tous les lhakhang privés ou gérés par les villageois sont ouverts au public. Les dzong sont ouverts à tous pendant les tsechu (on peut alors visiter la cour) mais pas les lhakhang. Votre agence se chargera de toutes les démarches administratives ; il vous suffit de lui spécifier à l’avance les goemba ou les temples que vous souhaitez visiter.
Si vous êtes bouddhiste pratiquant, vous pouvez faire une demande de permis spécial pour accéder à certains dzong et institutions religieuses normalement interdites. Pour appuyer votre demande, joignez-y si possible une lettre de recommandation d’une organisation bouddhiste reconnue de votre pays. 

Mis à jour le : 11 octobre 2019

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable au Bhoutan

Paramètres des cookies