Hôtels et hébergements au Bhoutan

Se loger au Bhoutan

Les tour-opérateurs vous réserveront un hébergement dans des hôtels approuvés par le Tourism Council of Bhutan (TCB). Étant donné que la plupart des visiteurs paient le même prix quelle que soit la catégorie, il est judicieux de vous renseigner sur les différentes options lorsque vous organisez votre voyage.

Hôtels

Les modes d’hébergement au Bhoutan vont du simple refuge de montagne au complexe cinq étoiles, mais la plupart des voyageurs logent dans de confortables hôtels touristiques de catégorie intermédiaire dotés de l’électricité, du téléphone, de la télévision, de salles de bains privées et d’eau chaude. Tous les hôtels comportent un restaurant qui sert des repas sous forme de buffet lorsqu’un groupe y réside et des plats à la carte le reste du temps. De nombreux hôtels de Thimphu et de Paro possèdent le Wi-Fi, mais la connectivité Internet diminue à mesure que l’on s’éloigne de ces centres urbains.
Les grands hôtels proposent des chambres standard, de luxe et des suites, mais la différence entre les deux premières catégories est souvent minimale. Quand vous réservez un séjour, vous pouvez préciser l’hôtel que vous souhaitez, mais il est possible que votre agence dispose d’une liste d’établissements avec lesquels elle a des contrats ou des relations. Les modifications et les annulations seront bien plus simples et vous serez plus facilement surclassé dans ces hôtels. Vous constaterez que les petites agences ont souvent du mal à obtenir des chambres dans les hôtels appartenant à des voyagistes plus importants. Durant la basse saison (décembre-février et juin-août), les hôtels baissent souvent les prix de leurs chambres de 30% ; il vous sera donc probablement possible de négocier un surclassement pendant ces mois.
Lors des tsechu, bien que les hôtels touristiques ajoutent un supplément élevé, ils sont généralement pleins et vous pouvez vous retrouver dans un hôtel de catégorie inférieure, comme ceux fréquentés par les voyageurs bhoutanais et les négociants indiens. Ces derniers peuvent toutefois être confortables, même si les toilettes différeront peut-être de vos habitudes.
Dans des hôtels aussi petits que ceux du Bhoutan, une réservation confirmée ne garantit pas toujours une chambre disponible. Un grand voyagiste peut exercer une forte influence et vous pourriez vous apercevoir qu’une négociation prolongée a lieu entre votre guide et le réceptionniste à votre arrivée. Ne vous inquiétez pas, cependant : une solution sera trouvée.
Le Bhoutan possède de plus en plus d’hébergements de luxe, parmi lesquels les complexes hôteliers Uma, Amankora, Zhiwa Ling et Terma Linca. Pour y loger, vous devrez payer un supplément conséquent en plus du forfait journalier applicable aux touristes. Ces hôtels de luxe proposent généralement au moins 30% de réduction sur le tarif plein en basse saison.
L’hiver est froid au Bhoutan et le chauffage central est rare. À Thimphu et Paro, on trouve de petits radiateurs électriques, et dans le Bumthang de nombreuses chambres d’hôtel sont chauffées par un poêle à bois appelé bukhari, souvent surmonté d’une pile de pierres pour retenir la chaleur. À moins de faire du trekking, vous n’aurez pas besoin de prendre des draps ou un sac de couchage. Sachez toutefois que les oreillers sont généralement fermes et les matelas plutôt fins dans les hôtels.
S’il y a un chauffe-eau électrique dans la chambre, vérifiez qu’il est allumé à votre arrivée. Les meilleurs hôtels fournissent des bouteilles d’eau dans les chambres, mais si vous en trouvez une ouverte dans la vôtre, ne la buvez pas.
Les voyageurs indiens et les résidents étrangers bénéficient automatiquement d’une réduction de 20% ou 30% sur les prix des hôtels, et les Bhoutanais obtiennent souvent 50%.

Mis à jour le : 19 janvier 2017
Paramètres des cookies