Venezuela : Comment s'y rendre

Depuis/vers le Venezuela

Que l'on arrive par voie aérienne, maritime ou terrestre, l'entrée sur le territoire est facile. La plupart des Européens de l'Ouest n'ont pas besoin de visa, mais simplement d'une tarjeta de ingreso (carte touristique), dont le nom officiel est DEX-2. Gratuite, elle est fournie à l'entrée sur le territoire. Il faut la remplir et la présenter, ainsi que son passeport en cours de validité, aux officiers de l'immigration, qui tamponneront les deux documents. À l'heure où nous écrivons, les prorogations de visas sont très aléatoires, voire suspendues. Pour des renseignements sur les visas.
Au moment de quitter le pays, veillez bien à faire tamponner votre passeport, sans quoi, vous pourriez avoir des problèmes pour entrer de nouveau sur le territoire. Les voyageurs qui quittent le Venezuela par avion doivent acquitter une taxe de sortie (impuesto de salida) de 162,50 BsF, ainsi qu'une taxe de départ de 162,50 BsF. Si l'on franchit la frontière par la voie terrestre, cette taxe s'élève à 55 BsF. Toutefois, lors de notre passage, elle n'était pas prélevée à la frontière de Santa Elena de Uairén, entre le Venezuela et le Brésil, pour l'une ou l'autre de ces trois raisons : c'est une zone franche ; tous les étrangers ayant séjourné dans le pays plus de 7 jours sont exemptés de taxe de départ en vertu d'une nouvelle loi sur le tourisme datant de 2008 ; ou bien tout simplement parce que… les employés du ministère du Tourisme eux-mêmes ne savent pas exactement pourquoi.

Voie aérienne

Aéroports

L'Aeropuerto Internacional Simón Bolívar (www.aeropuerto-maiquetia.com.ve) est situé à Maiquetía, à 26 km de Caracas. Plusieurs autres aéroports vénézuéliens accueillent des vols internationaux, vols dont la fréquence et la provenance changent souvent de façon inopinée. L'aéroport de l'Isla de Margarita accueille des vols emplis de touristes étrangers en voyage organisé, mais peu de voyageurs indépendants atterrissent là-bas.
Voici une liste non-exhaustive de compagnies aériennes nationales et internationales desservant le Venezuela. Parmi les compagnies nationales, Santa Bárbara propose le plus grand nombre de vols internationaux, notamment à destination de Funchal (Portugal), Madrid, Miami, Panamá, Quito et Tenerife.

Le Venezuela n'est pas l'endroit idéal pour acheter des billets d'avion à destination de l'étranger. Évitez d'arriver avec un aller simple car vous risquez des déconvenues : les prix des vols vers l'Europe sont élevés, et l'on ne trouve presque aucun vol à tarif réduit. Il vaut toujours mieux acheter dans votre pays d'origine un billet couvrant tout votre itinéraire.
Les agences de voyages de Caracas vendent des billets sur les vols de toutes les compagnies. Par conséquent, elles sauront vous indiquer le transporteur le moins cher sur tel itinéraire particulier. En revanche, concernant les itinéraires plus complexes (vols intercontinentaux avec correspondances), les agences s'y connaissent plus ou moins bien. Comparez les prix vous-même ou bien passez par Internet.
Il revient parfois moins cher de prendre un vol pour Miami puis, sur place, un vol transatlantique relativement bon marché à destination de l'Europe. Certaines agences de Caracas vendent des billets combinés couvrant tout l'itinéraire.

Articles récents