Lonely Planet

Chicago

  1. Accueil
  2. Amérique
  3. USA
  4. Chicago
  5. Sports et activités

Chicago : Sports et activités

Le sport à Chicago

Chicago est vraiment la capitale du sport aux États-Unis. Non pas grâce au brillant palmarès de ses équipes professionnelles mais en raison de la ferveur que celles-ci soulèvent chez leurs supporters. Dans les bureaux, autour de la machine à café, on ne parle que des Bears ou Blackhawks. Entre voisins, en ratissant sa pelouse, la conversation tourne invariablement autour des Cubs ou des White Sox.
La quasi-totalité des habitants voue un amour sans faille à l’une ou l’autre des équipes de la ville et les grandes victoires sont fêtées avec un enthousiasme débordant. Lorsque les Blackhawks ont remporté la Stanley Cup en 2013, plus de 2 millions de personnes ont envahi Grant Park pour célébrer l’événement. La victoire des White Sox dans les World Series en 2005 a donné lieu à une grande fête populaire, avec show aérien de chasseurs F-16 et intervention de l’animatrice de télévision Oprah Winfrey et du chanteur Steve Perry. En 2007, la qualification des Bears pour le Super Bowl a fait l’objet de toutes les conversations et certaines entreprises demandaient même à leurs employés de venir travailler en maillot bleu et orange !
La passion du sport est un mode de vie. Personne ne s’offusque de voir les symboles culturels les plus respectés de la ville – les lions sculptés gardant l’entrée de l’Art Institut – arborer les casques des Blackhawks, des Bears ou des White Sox lorsque ces équipes participent à de grands championnats. Même les gratte-ciel entrent dans la danse, en disposant leurs lumières de façon à écrire les mots “Go Hawks” (“Allez les Hawks”) ou “Go Cubs” (“Allez les Cubs”) en fonction des circonstances.

Baseball

Chicago est l’une des rares villes américaines à posséder deux équipes de la Major League de baseball. Malgré leur statut d’éternels perdants, les Cubs, dans le North Side, sont passionnément suivis par leurs supporters BCBG. Les White Sox, quant à eux, sont l’équipe favorite des classes populaires du South Side.
Les deux stades de baseball présentent également des différences marquées : le traditionnel et charmant Wrigley Field (773-404-2827 ; www.cubs.com ; 1060 W Addison St ; billets 16-100 $) est le deuxième stade le plus ancien du pays. Beaucoup plus moderne, le US Cellular Field (333 W 35th St) dispose d’un espace de restauration et tire un feu d’artifice à chaque home run réussi par les Sox.

Basketball

Les légendaires Bulls, menés par le célèbre Michael Jordan, ont connu leur heure de gloire dans les années 1990. Après la saison 1997-1998, leur très controversé propriétaire, Jerry Reinsdorf, a laissé partir Jordan, le bien-aimé coach Phil Jackson, Scottie Pippen et d’autres joueurs clés. Depuis, l’équipe, qui joue au stade United Center (1901 W Madison St), est capable du meilleur comme du pire.

Football américain

Autrefois, les Chicago Bears formaient l’une des équipes les plus appréciées de la NFL sous la houlette de leur propriétaire et entraîneur George Halas, connu pour son style direct et agressif. La tradition s’est poursuivie avec des joueurs tels que Walter Payton, Dick Butkus, Mike Singletary et le coach Mike Ditka. En 1986, les Bears ont remporté le Super Bowl grâce notamment à des personnages hauts en couleur comme Jim McMahon et William “the Refrigerator” Perry. Depuis, ils ont connu des hauts et des bas, en se qualifiant pour la finale du Super Bowl XLI en 2007 mais sans parvenir à la remporter. Ce qui n’empêche pas leurs fans de se presser dans les gradins parfois enneigés du Soldier Field (425 E McFetridge Dr).

Hockey

Après être restés dans l’ombre pendant plusieurs décennies, les Blackhawks ont renoué avec la popularité sous l’impulsion de leur président John McDonough, grâce à l’arrivée de jeunes joueurs et la signature de nouveaux accords avec les chaînes de télé et de radio. Ils ont gagné la Stanley Cup en 2010, pour la première fois depuis 1961 et ont réitéré cet exploit en 2013. On peut les voir jouer au stade United Center.

Football européen (soccer)

Les importantes communautés latino-américaines et européennes de la ville fournissent à l’équipe de foot locale, baptisée Chicago Fire, une quantité non négligeable de supporters (malgré le peu d’intérêt que lui portent les médias grand public). L’équipe s’est qualifiée à plusieurs reprises pour le championnat de la Major League Soccer, qu’elle a d’ailleurs remporté en 1998. Elle joue en banlieue, à Toyota Park.

Articles récents