Guatemala

  1. Accueil
  2. Amérique
  3. Guatemala
  4. Fêtes et festivals

Guatemala : Fêtes et festivals

L'agenda du Guatemala

La semaine sainte donne lieu à de nombreuses célébrations dans le pays. La plus spectaculaire se déroule à Antigua et offre un spectacle inoubliable. La passion du Christ et sa résurrection sont mis en scène au cours d'impressionnantes cérémonies. Huehuetenango et Totonicapán font également revivre ces épisodes du mercredi au dimanche de Pâques.
Quelques jours avant la Toussaint, les Guatémaltèques nettoient et repeignent les tombes puis, les 1er et 2 novembre, les familles pique-niquent près de leurs défunts.
Également le 1er novembre, des barriletes (cerfs-volants) géants et colorés volent au-dessus du cimetière de Santiago Sacatepéquez (à 24 km d'Antigua) et, selon la tradition, communiquent avec les disparus. Le même jour, à Todos Santos Cuchumatán, des hommes en costume traditionnel disputent une course de chevaux effrénée à travers la ville. C'est le point culminant d'une semaine de festivités (du 21 octobre au 1er novembre).
Chaque localité fête son saint patron et Chichicastenango honore Santo Tomás du 13 au 21 décembre par des célébrations, dont le fameux palo volador, un très haut mât du haut duquel s'élancent des voladores (hommes-volants) qui tournoient au bout d'une corde.
La fête indienne la plus impressionnante est sans doute celle de Cobán, où se tient le festival folklorique de Rabin Ajau avec la danse du Paabanc. Célébrée dans toute la région par les Indiens kekchis, elle a lieu fin juillet, généralement du 21 au 26.

Janvier

Les températures plus douces rendent la période agréable pour voyager. 
La première quinzaine, vous croiserez de nombreuses familles guatémaltèques qui profitent des vacances scolaires. 

El Cristo Negro de Esquipulas

Les jours qui précèdent le 15 janvier, les pèlerins affluent à Esquipulas pour vénérer le Christ noir de la basilique. 

Rabinal Acha

Du 19 au 25, la fête de San Pedro s’accompagne de danses précolombiennes dans la bourgade traditionnelle de Rabinal (Baja Verapaz).

Mars

Les vacances de printemps des Européens provoquent un léger pic de fréquentation. Toutefois, si l’atmosphère s’anime un peu, les hébergements sont loin d’afficher complet.

Desfile de Bufos (défilé des Bouffons)

Le vendredi qui précède le Vendredi saint, cette tradition plus que centenaire voit des milliers d’étudiants de l’université de Guatemala Ciudad se déguiser et parader sur des chars en se moquant du gouvernement. 

Avril

Durant le mois le plus chaud, les étrangers se ruent à Antigua et les Guatémaltèques sur les plages. Réservez bien à l’avance. 

Semana Santa

Si la Semaine Sainte se traduit par des processions dans tout le pays, les plus pittoresques se déroulent à Antigua (p. 62) et les chars les plus élaborés défilent à Guatemala Ciudad.

Mai

Le début de la saison des pluies se traduit par des averses l’après-midi et se prolonge jusqu’à la fin octobre. 

Día del Trabajo (fête du Travail)

Défilés, manifestations et festivités célèbrent le 1er mai dans tout le pays ; les plus importants ont lieu à Guatemala Ciudad.

Juin

La fin de l’année universitaire aux États-Unis entraîne une arrivée massive d’étudiants américains qui viennent apprendre l’espagnol, 
faire du bénévolat et voyager.  

Début de la saison de nidification des tortues

Jusqu’en novembre, des milliers de tortues viennent pondre sur les rivages du Pacifique. Les alentours de Monterrico sont le meilleur endroit où les observer.

Juillet

De nombreux étudiants espagnols commencent à arriver alors que la saison des pluies bat son plein avec l’ensoleillement le plus faible.  

Fiesta de Cubulco

Cette petite ville est l’un des rares endroits du pays qui conserve la tradition du palo volador (littéralement “mât volant” ; voir l’encadré p. 122). Les voladores se produisent le 25 juillet, à la fin de cette fête de 5 jours. 

Rabin Ajau

La dernière semaine de juillet, Cobán (p. 185) accueille ce festival qui présente des traditions précolombiennes, dont des cérémonies mayas, de l’artisanat, de la musique et des danses. 

Août

Les touristes sont moins nombreux car les étudiants rentrent chez eux. Un phénomène appelé Canicula (canicule) se produit souvent durant ce mois, avec chaleur et soleil entre deux averses. 

Fiesta de la Virgen de la Asunción

Culminant le 15 août, cette fête est célébrée par des danses folkloriques et des défilés à Sololá, Guatemala Ciudad et Jocotenango.

Septembre

Les températures se rafraîchissent et les pluies commencent à diminuer. C’est le début de la basse saison ; les tarifs des hôtels deviennent négociables. 

Fête de l’Indépendance

Le 15 septembre marque l’anniversaire de l’indépendance du Guatemala. Des célébrations ont lieu dans tout le pays. À Quetzaltenango, cette fête coïncide avec celle de la ville, qui dure une semaine et s’accompagne de nombreux concerts et d’autres événements culturels.

Octobre

Alors que les pluies disparaissent commence la saison du trekking sur les volcans, avec de spectaculaires formations nuageuses jusqu’à mi-novembre.

Fiesta de San José, Petén

La nuit du 31 octobre a lieu une curieuse cérémonie : le crâne d’un des trois fondateurs de la bourgade, conservé dans l’église, est transporté en procession dans les rues. 

Novembre

Día de Todos los Santos

Le 1er novembre, jour de la Toussaint, est célébré avec une ferveur particulière à Santiago Sacatepéquez et Sumpango (p. 88), où d’immenses cerfs-volants multicolores planent dans le ciel. 

Todos Santos Cuchumatán

À la Toussaint, cette petite bourgade des Hautes Terres organise une course de chevaux montés par des cavaliers passablement éméchés. Certains apprécient, d’autres trouvent le spectacle consternant. 

Fête garífuna

L’enclave garífuna de Lívingston célèbre son patrimoine culturel avec de la musique, des danses, des défilés, de la cuisine typique et d’autres festivités.

Décembre

Fête des Orchidées

La première semaine de décembre, cette fête présente les diverses espèces d’orchidées qui poussent dans les montagnes brumeuses autour de Cobán.

Quema del Diablo

Dans tout le pays, et particulièrement dans les Hautes Terres, les habitants jettent leurs vieilleries dans les rues le 7 décembre et allument de grands feux de joie. Des hommes costumés en démons courent et dansent au milieu de la fumée. 

Saison des baleines

De mi-décembre à fin mai, des baleines à bosse et des grands cachalots migrent le long de la côte Pacifique.

 

Articles récents

Guide de voyage Guatemala

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Guatemala