Colombie

  1. Accueil
  2. Amérique
  3. Colombie
  4. Sports et activités

Colombie : Sports et activités

À faire en Colombie

Les paysages spectaculaires de la Colombie, des sommets auréolés de glaciers aux profondeurs de la forêt tropicale, offrent au visiteur d’infinis terrains de jeu. À pied, dans l’eau ou porté par le vent, découvrez les plus belles façons d’aborder cette nature opulente.

Randonnée et trekking en colombie

La Colombie est l’une des plus belles destinations de trekking en Amérique du Sud. Le randonneur occasionnel y trouvera aussi nombre de beaux itinéraires à la journée, souvent faisables sans guide, tels la Laguna Verde ou le Valle de Cocora. Pour une randonnée d’une journée, louer les services d’un guide revient entre 40 000 et 80 000 COP. Pour un trek sur plusieurs jours, comptez 100 000 à 150 000 COP par jour, en fonction de la difficulté et de l’expérience du guide. La meilleure saison sur le littoral est le mois de février, et, en montagne, de décembre à février.
 
Où randonner en Colombie ? 
 
Ciudad Perdida. Sur la côte caraïbe, ce long trek de plusieurs jours vous fera fendre la forêt tropicale et traverser des rivières à gué jusqu’aux vestiges longtemps oubliés d’une cité tayrona.
Parque Nacional Natural El Cocuy. Avec au moins 12 sommets de plus de 5 000 m et d’époustouflants paysages d’altitude, ce parc national enchantera les randonneurs intrépides.
Parque Nacional Natural Tayrona. Petites randonnées accessibles à travers la forêt tropicale sèche, jalonnées de haltes fort agréables pour manger, se désaltérer et se baigner.
Valle de Cocora. Près de Salento, une formidable marche d’une demi-journée sous les palmiers à cire du parc national.
Tierradentro. Une journée de marche dans le Sud : des paysages spectaculaires dont une ligne de crête aigue et l’intégralité des fameuses sépultures souterraines.
Volcán Puracé. Près de Popayán, une ascension réalisable en une journée (si la météo le permet).
Parque Nacional Natural Farallones de Cali. Non loin de Cali, une randonnée d’une journée jusqu’au sommet du Pico de Loro.
Laguna Verde. Entre Pasto et Ipiales : 5 heures de marche récompensées par ce lac d’un vert éblouissant caché au fond d’un cratère.

Plongée et snorkeling en colombie

La côte caraïbe combine eaux claires et récifs coralliens multicolores, tandis que le littoral pacifique offre de belles rencontres avec d’imposantes créatures marines. Côté Caraïbes, la pratique est très bon marché, avec des tarifs à partir de 175 000 COP pour 2 plongées. Ils sont nettement plus élevés côté Pacifique.
 
Où plonger en Colombie ? 
 
San Andrés et Providencia. Des spots typiquement caribéens, avec visibilité excellente, jolis coraux et faune variée, et deux épaves à explorer. Les snorkeleurs ne sont pas en reste : la vie est foisonnante dans les eaux peu profondes.
Taganga. Sur la côte caraïbe, Taganga est l’un des endroits les moins chers au monde pour devenir plongeur certifié : le stage PADI ou NAUI de 4 jours débute autour de 590 000 COP. Les plongées elles-mêmes n’ont rien d’ébouriffant, mais à ce prix, difficile de s’en plaindre.
Cartagena. Beaux sites autour de Bocachica, de Tierrabomba et de Punta Arena.
Islas del Rosario. Réputées auprès des plongeurs comme des snorkeleurs, même si des courants chauds ont endommagé les coraux.
Capurganá et Sapzurro. Deux petites bourgades côtières à deux pas de la frontière panaméenne, bordées par la mer des Caraïbes.
Isla Malpelo. Cette petite île du Pacifique à 500 km à l’ouest du continent est accessible en croisière de plongée d’au moins 8 jours, au départ de Buenaventura (Colombie) ou du Panama.
Playa Huína. La Bahía Solano possède de beaux spots, dont un navire de guerre survivant de Pearl Harbor, coulé ici pour devenir un récif artificiel.
 
Caissons hyperbares
 
En cas d’accident de décompression, sachez que le pays possède plusieurs caissons hyperbares, dont celui de l’Hospital Naval de Cartagena. L’État s’est engagé à en installer de nouveaux à Taganga, à Providencia, à San Andrés et à Bahía Solano pour améliorer les conditions de sécurité.
En cas d’accident, la première chose à faire est de contacter les services locaux d’urgences (123) qui pourront stabiliser l’état du plongeur et identifier les infrastructures de soins les plus proches. Pour plus de conseils, consultez le site de Divers Alert Network (www.diversalertnetwork.org, en anglais).

Rafting et canoë-kayak en colombie

Selon la longueur et la difficulté, le tarif d’une sortie de rafting s’échelonne de 30 000 à 180 000 COP.
Le canoë et le kayak gagnent en popularité en Colombie. Les rameurs expérimentés pourront louer des kayaks pour des excursions en eaux vives à San Gil et à San Agustín. À Ladrilleros, les kayaks de mer en location permettent d’explorer la Bahía Malága. On peut aussi en louer à Guatapé, pour découvrir son vaste lac artificiel en altitude.
 
Où faire du rafting en Colombie ? 
 
Voici quelques-uns des meilleurs spots :
San Gil. La Mecque des eaux vives en Colombie : le Río Fonce est relativement paisible,  et le Río Suarez enchantera les amateurs d’adrénaline avec ses rapides de classe IV et V.
 
San Agustín. Rafting sur le Río Magdalena, l’un des plus grands fleuves colombiens. Sorties faciles sur des rapides de classes II et III, mais aussi excursions plus longues et plus exigeantes.
 
Río Claro. “Canotage” sympathique sur des eaux vives de classe I à travers la forêt : un bel endroit pour admirer la faune et la flore.
 
Río Buey et Río San Juan. Eaux tumultueuses et superbes paysages de montagne dans les environs de Medellín.

Escalade et rappel en colombie

Suesca, accessible pour une journée depuis Bogotá, est le berceau de l’escalade en Colombie. Avec sa falaise de 4 km de long taillée dans le grès du Cerro de Guadalupe, le site compte plus de 400 voies. À Suesca, DeAlturas organise des stages de 5 jours à 500 000 COP et des sessions à la journée (matériel compris) à 120 000 COP. À Medellín, Psiconautica est une école d’escalade, de rappel et de canyoning.
Pour vous tester avant de partir à l’assaut de parois naturelles ou simplement découvrir l’escalade, direction la Gran Pared, à Bogotá, un mur d’escalade exigeant.

faire de l'Accrobranche en colombie

Équipé d’un baudrier et de gants de cuir, vous explorez la forêt depuis la cime des arbres, évoluant de plate-forme en plate-forme grâce aux tyroliennes et aux ponts de singe. La pratique de l’Accrobranche connaît un succès grandissant en Colombie, particulièrement en montagne.
 
Où faire de l’Accrobranche en Colombie ? 
 
L’un des meilleurs parcours se trouve à mi-chemin entre Medellín et Bogotá, dans la réserve de Río Claro, où toute une série de tyroliennes zigzague au-dessus du fleuve.
Les amateurs pourront aussi rejoindre Los Yarumos près de Manizales, les rives de l’Embalse Guatapé non loin de Medellín ou encore les Termales San Vicente, près de Pereira. On trouve également des parcours aménagés près de Villa de Leyva.

faire du parapente en colombie

La topographie tourmentée de la Colombie, où soufflent de nombreux courants ascendants, ravira les amateurs de parapente. À Bucaramanga, le vol en tandem, à partir de seulement 50 000 COP, est une véritable affaire. Vous pouvez aussi suivre un stage de 10 jours (2 800 000 COP) et décrocher un brevet de parapentiste reconnu dans le monde entier.
 
Où faire du parapente en Colombie ? 
 
Bucaramanga. La petite capitale du parapente en Colombie attire les amateurs du monde entier.
Parque Nacional del Chicamocha. Un site des plus spectaculaires, pour des vols pouvant atteindre 30 à 45 minutes.

Medellín. Les abords de Medellín sont un bon endroit pour s’essayer au parapente, avec plusieurs écoles proposant du vol en tandem et des cours.

faire de l'Équitation en colombie

Dans une société encore très rurale, les Colombiens ont gardé l’amour du cheval, et vous pourrez monter dans la moindre petite ville ou presque. Si la plupart des promenades se résument à de petits circuits touristiques d’une demi-journée, certains prestataires proposent de vrais treks à cheval, en particulier dans le Sud, où les collines verdoyantes et le climat tempéré s’y prêtent à merveille.
 
Où faire de l’équitation en Colombie ? 
 
San Agustín. Sur des chevaux généralement en excellente forme, admirez au trot les sites précolombiens et les paysages à couper le souffle.
Jardín. D’abrupts sentiers de montagne à grimper sur un fidèle destrier jusqu’à la belle Cueva del Esplendor.
Providencia. Montez en selle dans la Bahía Suroeste et arpentez les plages et les chemins de l’île.
Desierto de la Tatacoa. Pour une chevauchée façon western spaghetti dans un splendide décor désertique.
Laguna de Magdalena. De San Agustín, cette belle expédition de plusieurs jours vous conduira dans le páramo (plaines de haute montagne) du Macizo Colombiano jusqu’aux sources du puissant Río Magdalena.
Valle de Cocora. Un petit circuit menant à la Reserva Natural Acaime sous les palmiers à cire.
Filandia. Explorez les plantations de café à cheval.

VTT en colombie

Le vélo est très apprécié en Colombie, en particulier le cyclisme sur route. Les tarifs de location varient d’une région à l’autre et selon la qualité de la monture, de 10 000 à 50 000 COP la demi-journée.
 
Où faire du vélo en Colombie ? 
 
Les montagnes sont de vrais aimants à cyclistes, et le VTT est un sport populaire à San Gil et à Villa de Leyva, où plusieurs tour-opérateurs de sports aventure et divers loueurs pourront satisfaire vos envies de petite reine.
Pensez aussi à ces sites :
Minca. Belles pistes de VTT dans la Sierra Nevada.
De Coconuco à Popayán. Baignade dans les sources chaudes avant de dévaler la montagne.
D’Otún Quimbaya à Pereira. En regagnant la ville depuis le Santuario de Flora y Fauna Otún Quimbaya, vous traverserez des paysages sublimes.
Parque Nacional Natural Los Nevados. Une vraie petite expédition. Kumanday Adventures, à Manizales, propose des circuits VTT de 4 jours dans le páramo du parc national Los Nevados. L’isolement et l’altitude (plus de 4 000 m) imposent la présence d’un guide et d’un véhicule d’assistance.

Kitesurf et planche à voile en colombie

Le long littoral et les nombreux plans d’eau, combinés au climat tropical, font 
de la Colombie un petit paradis du kitesurf et de la planche à voile.
Pour les novices, sachez que la planche à voile s’apprend plus vite et que sa pratique est beaucoup moins chère. Les tarifs varient énormément. Comptez environ 60 000 COP pour une heure de cours de planche à voile, et 90 000-100 000 COP l’heure de cours de kitesurf en individuel (moins pour les cours collectifs). Vous débourserez approximativement 60 000 COP/heure pour louer un kite. Si vous êtes équipé, il faudra néanmoins payer 20 000-30 000 COP par mise à l’eau.
Le site www.colombiakite.com (en espagnol) est un excellent guide du kitesurf en Colombie.
 
Où faire du kitesurf et de la planche à voile en Colombie ?
 
Sur la côte caraïbe, les vents sont au top de janvier à avril. Quelques bons spots :
Lago Calima. Le spot favori des kitesurfeurs n’est pas sur la côte : ce lac artificiel (1 800 m d’altitude) à 86 km au nord de Cali, séduit avec des vents de 18 à 25 nœuds toute l’année, si bien que les compétitions organisées là en août-septembre attirent des champions du monde entier. 
La Boquilla. Tout près de Cartagena.
Cabo de la Vela. Des plages désertes dans des paysages d’une grande beauté.
San Andrés. Pour se mettre à l’eau depuis ses fameuses plages de sable blanc.

 

Articles récents

Guide de voyage Colombie

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Colombie