Colombie : Environnement

Nature, géographie et écologie en Colombie

Géographie en Colombie

La Colombie couvre 1 141 748 km², soit à peu près l’équivalent de la France, de l’Espagne et du Portugal réunis. Il s’agit du 26e pays le plus grand du monde, et du quatrième en Amérique du Sud, après le Brésil, l’Argentine et le Pérou.
On identifie souvent la Colombie à un territoire tropical, mais sa géographie est bien plus variée. L’environnement du pays est généralement divisé en cinq catégories d’habitats : les forêts tropicales humides, les forêts tropicales sèches, les prairies tropicales, les pâturages de montagne, les déserts et les formations arbustives.
La partie ouest, soit quasiment la moitié du territoire national, est montagneuse, avec trois chaînes andines – la Cordillera Occidental, la Cordillera Central et la Cordillera Oriental – s’étendant plus ou moins parallèlement, sur un axe nord-sud, à travers la quasi-totalité du pays. Bon nombre des sommets dépassent les 5 000 m d’altitude.
Deux vallées, le Valle del Cauca et le Valle del Magdalena, sont prises en tenailles entre les trois cordillères. Chacune des deux abrite une rivière éponyme : le Río Cauca et le Río Magdalena coulent direction nord, se rejoignent puis se jettent dans la mer des Caraïbes près de Barranquilla.
Outre ses trois chaînes andines, la Colombie possède un petit massif indépendant, la Sierra Nevada de Santa Marta, qui grimpe de la côte caribéenne à de vertigineux pics enneigés. Il s’agit du plus haut massif côtier du monde, et les sommets jumeaux du Simón Bolívar et du Cristóbal Colón (tous deux à 5 775 m) sont les plus élevés du pays.
Plus de la moitié du territoire s’étendant à l’est des Andes est une vaste plaine, généralement divisée en deux régions : Los Llanos, au nord, et le bassin amazonien, au sud. Les Llanos (250 000 km² environ) forment une immense étendue de prairies constituant le bassin de l’Orénoque. Les Colombiens la considèrent comme une mer verte intérieure. La région amazonienne (400 000 km²) couvre tout le sudest de la Colombie et se situe dans le bassin de l’Amazone. Ce secteur est presque entièrement couvert d’épaisses forêts tropicales humides et sillonné de cours d’eau. Il est coupé du reste du pays et complètement inaccessible par voie terrestre, ce qui n’empêche malheureusement pas l’abattage illégal des arbres.
La Colombie possède également un certain nombre d’îles. Les principales sont l’archipel de San Andrés et Providencia (dans la mer des Caraïbes, à 750 km au nord-ouest du continent), les Islas del Rosario et de San Bernardo (près de la côte caribéenne), ainsi que Gorgona et Malpelo (au large de la côte pacifique).

Faune et flore en Colombie

La Colombie prétend concentrer la plus grande diversité d'espèces animales et végétales au monde. Parmi les mammifères figurent les jaguars, les ocelots, les pécaris, les tapirs, les cerfs, les tatous, de nombreuses espèces de singes ainsi que le très rare ours à lunettes (ou jucumari). Du grand condor des Andes au minuscule colibri, on recense également plus de 1 550 espèces d'oiseaux. Tout aussi riche, la faune marine comprend le féroce piranha et l'anguille électrique. Les jardins botaniques rassemblent plus de 130 000 plantes, dont l'étonnante Victoria amazonica, sorte de nénuphar géant qui possède des feuilles assez grandes et assez solides pour supporter le poids d'un enfant. Le pays compte 33 parcs nationaux, 6 petits santuarios de fauna y flora, deux reservas nacionales et une area natural única. L'ensemble de ces zones protégées représente 7,9% du territoire.

Mis à jour le : 8 janvier 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Qu’ils partent deux mois ou deux ans, ce guide est le compagnon indispensable des grands voyageurs.
 

Paramètres des cookies