Bolivie

  1. Accueil
  2. Amérique
  3. Bolivie
  4. Cordilleras et Yungas

Cordilleras et Yungas

Pourquoi y aller

Enserrée entre les Andes et l’Amazonie, cette zone de transition accidentée offre un condensé d’aventures.Les amateurs d’altitude profiteront de pics de 6 000 m couronnés de glaciers et de descentes à VTT chargées d’adrénaline. Les amoureux de la nature apprécieront les forêts de nuages et les villes à flanc de montagne des Yungas semi-tropicales, Chulumani, Coroico et Sorata, d’où l’on peut randonner jusqu’à des cascades voisines, partir en excursion sur l’eau vers l’Amazonie, faire du VTT ou simplement profiter de la brise dans un refuge de montagne.Loin des sentiers touristiques, les secteurs de la Quimsa Cruz et de la Cordillera Apolobamba combinent de vastes étendues sauvages, quelques ruines et d’excellentes possibilités d’expéditions.Partout entre les deux : des treks sur des sentiers incas, une faune abondante, un temps chaud parfois rafraîchi par le vent et une tranquillité gagnée de haute lutte.coroico-crm-cc

Quand partir

  • Mai-sept Saison de l’alpinisme : temps sec et bonne visibilité.
  • Mai-oct Saison des treks. Risque de pluies pendant les mois intermédiaires.
  • Jan-mai Moins cher, moins de monde et rivières plus hautes ; endroits reculés difficiles d’accès.

À ne pas manquer

  • Une descente de près de 3 600 m dans la poussière pour les trompe-la-mort à VTT sur la route la plus dangereuse du monde
  • La détente dans un hamac au bord d’une piscine de Coroico
  • La réponse à votre désir d’aventure dans les montagnes aux environs de Sorata, propices à l’alpinisme, à la randonnée et au VTT.
  • Le voyage en bateau (ou en radeau) depuis Guanay jusqu’à Rurrenabaque par voie fluviale, via une succession de canyons envahis par la végétation.
  • Une randonnée sur les traces des guérisseurs kallawaya dans la Cordillera Apolobamba
  • Une aventure exaltante de plusieurs jours sur le trek d’El Choro, sur les traces des Incas.
  • L’ascension du Huayna Potosí, qui dépasse les 6 000 m, avec crampons et piolet.
  • L’exploration à la Indiana Jones du site d’Iskanwaya, avec ses ruines oubliées d’une culture méconnue.
Mis à jour le : 19 septembre 2019

À voir à faire en Bolivie

Sorata compte peu de bâtiments remarquables. Elle tire son charme de son ambiance coloniale et de son dédale d’escaliers escarpés et de ruelles pavées.

  • Casa Günther

    bâtiment historique

    Cette demeure ancienne pleine de coins et de recoins, qui abrite aujourd’hui le Residencial Sorata,...

    Lire la suite
  • Plaza General Enrique Peñaranda

    place

    La grand-place de Sorata est la vitrine de la ville. Agrémentée de hauts dattiers et de jardins...

    Lire la suite
  • Gruta de San Pedro

    grotte

    Cette grotte, appelée Chussek Uta (“la maison des chouettes”) en aymara, fait 500 m de profondeur...

    Lire la suite
  • Chari

    village

    Village kallawaya traditionnel à 1 heure 30 de marche de Charazani, Chari est un bel ensemble de...

    Lire la suite
  • Ruines pré-incas

    ruines

    À environ 1 heure de marche de Chari, quelques ruines pré-incas méritent le coup d’œil. Traversez...

    Lire la suite
  • Termas de Charazani Phutina

    sources chaudes

    En longeant la rivière en amont, à 10 minutes de marche de la ville, on arrive à cet ensemble...

    Lire la suite
  • Iskanwaya

    ruines

    Les ruines majeures et quasi oubliées d’Iskanwaya, sur les versants ouest de la Cordillera Real, se...

    Lire la suite
  • Musée

    musée

    Ce petit musée présente des objets provenant du site d’Iskanwaya. L’entrée est gratuite, mais un...

    Lire la suite
Paramètres des cookies