Mauritanie : Comment s'y rendre

Des vols réguliers relient Nouakchott à Paris. Vous pouvez aussi vous rendre en Mauritanie depuis Casablanca, Alger, Dakar, Bamako, Banjul et Abidjan. Prenez toujours un aller simple, vous achèterez le retour sur place, car les billets d'avion sont beaucoup moins chers en Mauritanie que dans les autres pays africains.
Les conflits frontaliers existent toujours, même si la situation est aujourd'hui beaucoup plus calme qu'il y a quelques années. Il est donc préférable d'éviter de passer la frontière en voiture. Plusieurs options existent néanmoins pour les voyageurs audacieux. Du Sénégal, vous pouvez vous rendre en taxi-brousse jusqu'au passage du ferry vers Rosso, d'où vous pourrez reprendre un autre taxi. Comptez 15h depuis Dakar.
Si vous n'êtes pas du tout pressé et que vous aimez l'aventure, vous pouvez emprunter le convoi militaire qui part deux fois par semaine de Dakhla, à 1 700 km au sud de Casablanca (Maroc). Le convoi vous amène à la frontière mauritanienne, où il faut attendre très longtemps pour passer la douane (certains voyageurs sont restés là 10 jours – faites des réserves d'eau et de nourriture). Les véhicules sont ensuite escortés par la police mauritanienne jusqu'à Nouadhibou.
Depuis une dizaine d'années, le principal point de passage sur la frontière malienne est fermé la plupart du temps. Il devrait malgré tout être possible de traverser en d'autres points, au sud de Kiffa par exemple. Renseignez-vous auprès des autorités de l'un ou de l'autre pays avant d'essayer. Toute entrée par voie terrestre est soumise désormais à la présentation d'un carnet de passage à la douane. Ce carnet doit porter les logos, les signatures et les cachets de la Fédération Internationale de l'Automobile (FIA) et de l'Alliance Internationale du Tourisme (AIT). Dans le cas contraire, le dépôt d'une caution est obligatoire.

Articles récents