Mauritanie : Avec des enfants

LES ENFANTS ADORERONT…

Les cités caravanières du Sahara

  • Chinguetti, pour se promener dans les ruelles ensablées du ksar (vieille ville) et parmi les vestiges du fort.
  • L’ancienne cité perchée d’Ouadâne, avec ses maisons accrochées à la falaise dominant le verdoiement de l’oasis.

Les excursions dans le désert

  • Une méharée (balade à dos de dromadaire), notamment dans les magnifiques dunes de l’Adrar.
  • Un circuit en 4x4, plus confortable, pour un périple plus long ; les nuits passées dans un campement au milieu du désert feront des souvenirs impérissables.
  • Un survol en montgolfière de l’Adrar depuis Atâr ou Chinguetti. Magique !
  • Une excursion vers la plus populaire des oasis, la luxuriante Terjît, avec ses bassins où l’on peut faire trempette.
  • L’oasis de Matmata, pour ses crocodiles emprisonnés dans de grandes mares, en plein désert !

La côte atlantique

  • Une excursion en lanche, bateau de pêche traditionnel, au milieu des îles et îlots du parc national du Banc d’Arguin pour s’approcher au plus près des milliers d’oiseaux qui s’y reproduisent (flamants roses, pélicans, cormoran…).
  • La baie de Nouâdhibou, parfaite pour la baignade ; le cimetière des bateaux vaut aussi le détour !
  • Sur toute la côte, les immenses plages de sable fin sont presque désertes ; on y fait trempette sans s’éloigner, car des courants sont présents à quelques dizaines de mètres du rivage.
  • Nouakchott, la capitale, pour son marché grouillant d’animation et le retour des bateaux au port après la pêche.
  • Une balade au phare du cap Blanc, où vit la dernière colonie de phoques moines.

Restauration

La cuisine mauritanienne est peu variée, les ingrédients essentiels étant le riz  et la viande de mouton, de chèvre ou même de chameau. Les enfants trouveront leur bonheur autour des plats d’influence berbère, les couscous,  délicieux, les tajines ou les méchouis. Les légumes (carottes, betteraves et salades) seront parfois présents dans les oasis, où l’on peut aussi faire le plein de dattes. Les enfants devraient apprécier le tiéboudienne, du riz au poisson présent dans le sud du pays (mais gare aux épices, mieux vaut goûter avant). Faites-leur tester le lait de chamelle et le fruit du baobab, le “pain de singe” : les Mauritaniens petits et grands en raffolent.

Mis à jour le : 8 avril 2014

Articles récents

Paramètres des cookies