Kenya : Culture

Langue

L'anglais et le swahili – langue d'origine bantoue – se partagent le statut de langue officielle et sont enseignés à l'école. S'y ajoutent un grand nombre de langues tribales – kikuyu, luo, masai, samburu, etc. – et de dialectes. Quelques mots de swahili peuvent se révéler utile en dehors des agglomérations et des lieux touristiques. Toutes les lettres se prononcent en swahili. Le jambo est une forme simplifiée du swahili souvent utilisée avec les étrangers. Le sheng, enfin, est un mélange de swahili et d'anglais.
Quelques expressions utiles :

  • bonjour : shikamoo (hujambo en jambo)
  • bienvenue : kariku
  • oui : ndiyo (ou Mmm)
  • non : hapana
  • merci : asante
  • excusez-moi : samahani
  • bus : basi
  • minibus : matatu
  • avion : ndeje
  • train : treni
  • bateau : meli
  • taxi : teksi
  • voiture : gari
  • droite : kulia
  • gauche : kushoto
  • tout droit : moja kwa moja
  • hôtel (et restaurant) : hoteli
  • auberge : gesti
  • salle de bain : sbafu

Nourriture

Les gastronomes risquent fort de rester sur leur faim. Les menus se composent en effet le plus souvent – voire exclusivement – de viande de bœuf ou de mouton, de haricots, pommes de terre, de bananes plantains (makote) et d'autres féculents. Le nyama choma, version kenyane du barbecue, remporte également un franc succès, comme l'ugali, une bouillie de maïs. Les restaurants indiens et les fruits – mangues, papayes, ananas, fruits de la passion, bananes, goyaves – constituent la bonne surprise du régime alimentaire kenyan.

Religion

À l'exception des régions de la côte et de l'Est, où l'islam est prédominant, la majorité des Kenyans est chrétienne. Un tiers environ des Kenyans sont musulmans. L'animisme est également répandu.
Les nombreux groupes ethniques des régions rurales pratiquent des rites d'initiation, qui marquent le passage d'un âge à l'autre et toutes les étapes de la vie, et accordent une grande importance aux sorciers. Chez les Massaïs, qui restent attachés à leurs traditions, les jeunes hommes deviennent moran (guerrier) au cours d'une cérémonie qui a lieu vers 14 ans. La circoncision est quasi systématique (sauf chez les Luos, second groupe ethnique par le nombre) et l'excision est encore parfois pratiquée. Les danses, l'habillement, les coiffures – notamment chez les Massaïs et les Turkanas – sont toujours profondément marqués par la coutume. L'entrée des habitations kikuyu est traditionnellement orientée vers le mont Kenya.
La population musulmane observe les règles de l'islam, notamment le mois de jeûne du ramadan.

Arts

Les formes musicales "modernes" présentes sur l'ensemble du continent africain se retrouvent au Kenya. S'y ajoute le taarab, musique swahili de la côte, qui connaît depuis quelques années une résurgence dans une forme "pop". La forme artistique la plus traditionnelle est le sigana, qui mêle narration, chanson, musique, danse, rites et masques en un long spectacle.
La littérature kenyane est marquée par deux grandes figures : Ngugi wa Thiong'o et Meja Mwangi. Les textes radicaux de Ngugi wa Thiong'o lui ont valu une année d'emprisonnement, au terme de laquelle il a préféré l'exil. Ses principaux écrits traduits en français sont Pétales de sang, La Rivière de vie et Le Blé jaillira. Meja Mwangi s'intéresse également à la question sociale, sans se départir de son sens de l'humour. Son roman Karivki a été traduit en français.

Articles récents

Guide de voyage Kenya

Guide de voyage Guide de voyage

Paysages grandioses et faune sauvage, sommets enneigés et culture massaï traditionnelle…Ce guide couvre tous les aspects…