Éthiopie

  1. Accueil
  2. Afrique
  3. Éthiopie
  4. Nord de l’Éthiopie

Nord de l’Éthiopie

Pourquoi y aller

La plupart des visiteurs viennent en Éthiopie pour visiter le nord du pays, dont le pouvoir de séduction ne cessera de vous émerveiller jour après jour.
L’itinéraire appellé la “Route historique” englobe des sites emblématiques, à commencer par les obélisques géants et les tombeaux cachés d’Aksoum, les châteaux de Gondar ou les églises rupestres de Lalibela, du Tigré et du lac Tana. Mère Nature s’est montrée aussi créative que l’Homme : le désert Danakil, destination rêvée pour les voyageurs aventureux, abrite un lac de lave bordé de concrétions de soufre d’un jaune éclatant, tandis que les monts Simien dessinent un paysage de canyons et de pics d’une beauté à couper le souffle.

Quand partir

gonder-cc

  • La période de décembre à mars est la plus sèche.
  • Le paysage se fait verdoyant en octobre, après les pluie.
  • Durant la principale saison humide, de juin à septembre, la brume cache souvent la vue et les sentiers peuvent devenir glissants. On peut toutefois compter sur plusieurs heures d’éclaircies dans la journée car la pluie tombe sous forme de fortes averses de courtes durée.
  • Les fleurs sauvages éclosent d’août à octobre, à l’exception de la rose d’Abyssinie (Otostegia integrifolia) endémique, de couleur ivoire, qui s’épanouit de mars à mai.
  • Les températures varient entre 11,5 et 18°C dans la journée, mais descendent régulièrement à 3°C la nuit, voire bien en dessous de zéro de décembre à avril.

À ne pas manquer

  1. Une immersion dans le christianisme des origines dans les églises troglodytiques de Lalibela.
  2. Une randonnée dans les monts Simien, peuplés de singes géladas.
  3. Les paysages lunaires du désert Danakil.
  4. Les trésors cachés dans les tombeaux d’Aksoum, à l’ombre de stèles immenses.
  5. Le monastère haut perché de Debré Damo, auquel on accède à l’aide de cordes.
  6. L’ancienne capitale royale de Gondar, pour découvrir ses châteaux et les peintures de l’église Debré Berhan Selassié.
  7. L’église Abune Yemata Guh et le monastère de Maryam Korkor, deux des plus beaux édifices rupestres du Tigré.
  8. L’observation des loups d’Abyssinie dans leur habitat naturel lors d’un trek dans la réserve de Menz-Guassa.
Mis à jour le : 22 mai 2019

À voir à faire en Éthiopie

Lalibela Groupe nord-ouest

Cet ensemble regroupe sept des douze églises de Lalibela. Il s’agit du plus impressionnant des deux, en termes de taille comme de décoration intérieure.

  • Bet Maryam

    église

    ቤተ ማርያም Un tunnel relie Bet Medhane Alem à une vaste cour contenant trois églises. La...

    Lire la suite
  • Bet Medhane Alem

    église

    ቤተ መድኃኔዓለም Ressemblant à un massif temple grec, Bet Medhane Alem (“La maison du...

    Lire la suite
  • Bet Golgotha et Bet Mikael

    église

    ቤተ ጎልጎታ እና ቤተ ሚካኤል Une tranchée à l’extrémité sud de la cour de Bet...

    Lire la suite
  • Bet Meskel

    chapelle

    ቤተ መስቀል Cette petite chapelle semi-monolithique, creusée dans le mur nord de la cour de Bet...

    Lire la suite
  • Bet Danaghel

    chapelle

    ቤተ ደናግል Au sud de la cour de Bet Maryam, la chapelle troglodytiques Bet Danaghel (“Maison...

    Lire la suite
  • Bet Uraiel

    église

    ቤተ ኡራኤል Dans la tranchée creusée devant la façade de Bet Golgotha, après le tombeau...

    Lire la suite

Lac Tana et ses monastères Péninsule de Zeghe

Une marche d’une demi-journée d’un monastère à l’autre, sur cette péninsule boisée peuplée d’oiseaux et de vervets bleus, nous semble largement préférable à de longues heures de bateau pour découvrir des îles éloignées. Elle se situe à environ 40 minutes de Bahir Dar et les visiteurs se contentent généralement des quatres monastères proches du rivage. L’essentiel de leurs peintures datent du XVIIIe siècle, voire plus tard, et non du XIVe siècle comme le prétendent les guides locaux.

Les guides sont obligatoires et figurent dans l’ensemble parmi les plus agaçants du pays.

Bete Sélassié et Tekla Haimanot font partie des quelques monastères accessibles par la route (en 4x4). De Bahir Dar, comptez 1 heure 30 pour rejoindre en voiture un parking proche d’Ura Kidane Meret, d’où un trajet à pied de 40 minutes conduit à Azuwa Maryam.

  • Bete Sélassié

    monastère

    Ce monastère interdit aux femmes s’élève dans l’intérieur des terres, à 30-45 minutes de...

    Lire la suite
  • Ura Kidane Meret

    monastère

    ኡራ ኪዳነምህረት À 20 minutes de marche du débarcadère, le plus vaste et le plus...

    Lire la suite
  • Tekla Haimanot

    monastère

    Au point culminant de la péninsule, Tekla Haimanot comprend une église semblable, en plus petite, à...

    Lire la suite
  • Bete Maryam

    monastère

    ቤተ ማርያም Fondé au XIIIe siècle près de la pointe de la péninsule, son plus vieux...

    Lire la suite
  • Bete Giorgis

    monastère

    Juste en amont de Bete Maryam, Bete Giorgis est en reconstruction suite à un incendie. Son petit...

    Lire la suite
  • Azuwa Maryam

    monastère

    አዙዋ ማርያም Grâce à son toit de chaume, l’église d’Azuwa Maryam est la plus belle de...

    Lire la suite

Aksoum

Petits ou monumentaux, les obélisques antiques disséminés dans le secteur ­d’Aksoum ne manqueront pas de vous impressionner. Plus on s’en approche, plus leur singularité fascine. Il faut au minimum une journée entière pour voir tout ce qui en vaut la peine. Pensez à vous munir d’une lampe-torche pour éclairer l’intérieur des tombeaux.

Si vous lisez l’anglais et parvenez à mettre la main sur un exemplaire d’Ethiopia: The Unknown Land, de Stuart Munro-Hay, cet ouvrage vous fournira un condensé de l’histoire et de l’archéologie de la cité et de ses monuments majeurs.

Le centre d’accueil des visiteurs flambant neuf, qui devait ouvrir deux semaines après notre dernier passage, enrichira également votre visite. Outre des informations au sujet de la ville, il devrait présenter des documentaires sur son histoire et vendre le billet valable 3 jours qui couvre les sites archéologiques. Ce dernier n’inclut pas l’ensemble des églises Sainte-Marie-de-Sion ni les monastères d’Abba Pentalewon et Abba Liqanos.

  • Abba Pentalewon

    monastère

    አባ ጰንጠሌዎን Perché au sommet d’un haut piton rocheux dominant Aksoum, ce monastère...

    Lire la suite
  • Église Arbatu Ensessa

    église

    አርባዕቱ እንስሳ ቤተክርስቲያን billet combiné avec l’église Sainte-Marie-de-...

    Lire la suite
  • Champ des stèles nord

    site archéologique

    En dépit de la splendeur des nombreuses aiguilles de pierre pointant vers le ciel, c’est sous vos...

    Lire la suite
  • Ensemble de Sainte-Marie-de-Sion

    églises

    Les religions s’y sont succédé, mais Aksoum a toujours été une ville sacrée. Ce haut lieu des...

    Lire la suite
  • Chapelle de l’arche d’alliance

    chapelle

    Entre l’ancienne et la nouvelle église se cache la petite chapelle, principal lieu de dévotion des...

    Lire la suite
  • Vieux quartier

    quartier

    Pour réaliser qu’Aksoum n’est pas qu’un ensemble de vestiges archéologiques, promenez-vous dans...

    Lire la suite
  • Marché aux paniers

    marché

    Aksoum compte deux marchés intéressants où l’animation bat son plein le samedi, surtout de 10h30 à...

    Lire la suite
  • Marché principal

    marché

    Plus animé le samedi que les autres jours de la semaine. On y vend notamment des épices.

    Lire la suite
  • Tombes des rois Kaleb et Gebre Meskel

    monuments

    Sur une petite butte à 1,8 km au nord-est du champs des stèles, ces sépultures jumelles avec vue sur...

    Lire la suite
  • Musée archéologique

    musée

    Dans le champ des stèles, ce musée bien conçu expose une intéressante collection d’artefacts...

    Lire la suite
  • Tombe du roi Remhai dite “de la fausse porte”

    Découvert en 1972 à l’extrémité ouest du champ des stèles nord, ce tombeau sous-terrain daterait...

    Lire la suite
  • Marché aux bestiaux

    marché

    Au sud de la ville, ce marché fait partie des plus grands du genre dans le nord du pays. Ânes,...

    Lire la suite
  • Mausolée

    On pénètre dans cette tombe, sculptée de fausses portes comme les stèles, par un imposant portique...

    Lire la suite
  • Ta’akha Maryam

    ruines

    ተክኧ ማርያም Les premières fouilles ont révélé un magnifique palais, probablement du...

    Lire la suite
  • Musée de Sainte-Marie-de-Sion

    musée

    Le musée situé à l’intérieur de l’ensemble de Sainte-Marie-de-Sion rassemble une quantité...

    Lire la suite
  • Thermes de la reine de Saba

    site historique

    የንግስት ሳባ መዋኛ Contrairement à la légende, la reine de Saba ne fréquenta sans doute...

    Lire la suite
  • Colline de Gobodura

    carrière antique

    ጎቦዱራ ተራራ Le site appelé Wuchate Golo est l’une de quatre carrières antiques d’où...

    Lire la suite
  • Abba Liqanos

    monastère

    አባ ሊቃኖስ Vous passerez à côté de ce monastère sur le chemin d’Abba Pentaléon. Interdit...

    Lire la suite
  • Tombeau du roi Bazen

    monument

    Plus grossier que les autres, car directement creusé dans la roche et non maçonné, ce tombeau n’en...

    Lire la suite
  • Inscription du roi Ezana

    monument

    En montant vers les tombes des rois Kaleb et Gebre Meskel, vous passerez devant le petit abri qui...

    Lire la suite
  • Nouvelle église Sainte-Marie-de-Sion

    église

    Construite dans les années 1960 pour donner aux femmes un lieu de culte, l’édifice reflète le goût...

    Lire la suite
  • Palais de Dungur (ou de la reine de Saba)

    ruines

    ደንጉር የንግስት ሳባቤተመንግስት L’édifice communément appelé palais de la...

    Lire la suite
  • Ancienne église Sainte-Marie-de-Sion

    église

    Au sud de la nouvelle Sainte-Marie-de-Sion et du musée, cette église de forme rectangulaire,...

    Lire la suite

Églises rupestres du Tigré Groupe d’Atsbi

Cet ensemble peu visité malgré son attrait est bien desservi par les transports publics circulant entre Wukro et la ville d’Atsbi, Le marché a lieu le samedi. Si vous cherchez un guide pour un circuit au départ de Wukro, contactez Mearg Abay .

  • Mikael Debré Selam

    église

    ሚካኤል ደብረ ሰላም Cette “église dans l’église” dissimule sa partie ruprestre...

    Lire la suite
  • Mikael Barka

    église

    ሚካኤል ባርካ Au sommet d’une colline peu élevée mais offrant une vue panoramique, une...

    Lire la suite
  • Mikael Imba

    église

    ሚካኤል እምባ De toutes les églises rupestres du Tigré, Mikael Imba, qui date probablement du...

    Lire la suite

Lac Tana et ses monastères Les îles

En l’absence de lieux d’hébergement sur les îles, Bahir Dar constitue la meilleure base pour découvrir les monastères.

  • Narga Sélassié

    monastère

    ናርጋ ስላሴ Sur l’île de Dek, au milieu du lac, ce pittoresque et paisible monastère reçoit...

    Lire la suite
  • Dega Estefanos

    monastère

    ደጋ እስጢፋኖስ Particulièrement sacré, Dega Estefanos (interdit aux femmes) aurait été...

    Lire la suite
  • Kebran Gabriel

    monastère

    ክብራን ገብርኤል La superbe église du XVIIe siècle de Kebran Gabriel n’est hélas plus...

    Lire la suite
  • Debré Maryam

    monastère

    ደብረ ማርያም L’église originelle du XIVe siècle (ou XIIe siècle aux dires de certains)...

    Lire la suite
  • Tana Cherkos

    monastère

    ጣና ጨርቆስ La légende selon laquelle l’arche d’alliance y serait restée cachée pendant...

    Lire la suite
  • Mitsele Fasiladas

    monastère

    Peu de visiteurs font le trajet jusqu’à Mitsele Fasiladas, car il possède une église ordinaire et...

    Lire la suite

Bahir Dar

Se prélasser au bord du lac fait partie des incontournables du séjour à Bahir Dar. Vous apercevrez souvent des tankwa traditionnelles en papyrus qui ressemblent exactement aux embarcations représentées sur les murs des temples de l’Égypte antique. Insubmersibles en dépit de leur frêle apparence, ces pirogues peuvent transporter de lourdes charges, y compris des bœufs. Elles sont fabriquées dans le village de Weyto, à 4 km au nord-ouest de la ville, où les artisans demandent une somme très exagérée pour qu’on les regarde travailler. Il est aussi possible parfois d’observer la fabrication de tankwa au monastère Debré Maryam .

  • Zelalem Memory

    bateau

    Ce tour-opérateur, que nous conseillons pour les excursions en bateau aux monastères du lac Tana et...

    Lire la suite
  • Pont sur le Nil Bleu

    pont

    La célèbre embouchure du Nil Bleu n’est accessible qu’en bateau, mais on peut l’approcher...

    Lire la suite
  • Mémorial des Martyrs

    monument

    Juste après le pont se dresse un grand monument à la mémoire des Éthiopiens morts en combattant le...

    Lire la suite
  • Marché au poisson

    marché

    Un marché au poisson rudimentaire se tient dans le village de huttes de terre du diacre, derrière...

    Lire la suite

Églises rupestres du Tigré Groupe de Wukro

Deux églises très faciles d’accès.

  • Abraha We Atsbeha

    église

    አብርሃ ወ አጽበሃ Cette grande église du Xe siècle se classe parmi les plus remarquables...

    Lire la suite
  • Wukro Cherkos

    église

    ዉቅሮ ጨርቆስ Cette église en grès biscornue, la plus facile d’accès, se situe juste à la...

    Lire la suite
  • Musée de Wukro

    musée

    Voici l’un des meilleurs musées du nord de l’Éthiopie. Après la section (non dénuée...

    Lire la suite
  • Meqaber Ga’ewa

    site archéologique

    Ce site sabéen majeur du VIIe siècle av. J.-C. se résume à un champ de fouilles tout juste...

    Lire la suite

Lalibela Groupe sud-est

De taille plus réduite que l’ensemble précédent, le groupe sud-est se distingue par la qualité de ses sculptures extérieures. Après avoir visité la dernière église (probablement Bet Abba Libanos), gravissez le mont Tabor, d’où la vue embrasse la plupart des monuments de Lalibela.

  • Bet Amanuel

    église

    ቤተ አማኑኤል Cette église entièrement monolithique possède les façades les plus...

    Lire la suite
  • Bet Gabriel-Rufael

    église

    ቤተ ገብርኤል እና ቤተ ሩፋኤል Avec son entrée flanquée d’une dalle de pierre en...

    Lire la suite
  • Bet Merkorios

    église

    ቤተ መርቆርዮስ De Bet Gabriel-Rufael, une série de tranchées et de tunnels mène à Bet...

    Lire la suite
  • Bet Abba Libanos

    église

    ቤተ አባ ሊባኖስ Bet Abba Libanos se démarque des autres églises car elle reste attachée à...

    Lire la suite

Églises rupestres du Tigré Groupe du Gheralta

Le Gheralta abrite la plus forte concentration d’églises rupestres, soit une trentaine, dont les plus célèbres et les plus visitées. Leur attrait réside autant dans l’isolement et l’aspect vertigineux des sites que dans l’architecture. La visite de beaucoup requiert de bonnes conditions physiques. Ces sites étant les plus touristiques, les visiteurs y sont plus harcelés qu’ailleurs, mais rarement au point de gâcher l’expérience.

Il n’y a pas de transports publics et le trafic s’avère quasi nul entre Wukro et Megab, siège de la plupart des églises. Le mercredi, jour de marché, fait exception à la règle. Deux bus quittent alors Wukro pour Hawzien le matin et repartent dans l’autre sens l’après-midi (bondés, ils ne s’arrêtent guère pour ramasser de nouveaux passagers). Si vous avez besoin d’un véhicule, adressez-vous à votre hôtel ou au bureau des guides.

  • Abuna Abraham

    église

    አቡነ አብርሀም Également appelée Debré Tsion, cette vaste église du XIVe siècle...

    Lire la suite
  • Abuna Yemata Guh

    église

    Moins impressionnante que d’autres sur le plan architectural, cette église exceptionnelle se tient en...

    Lire la suite
  • Maryam Korkor

    église

    ማርያም ቆርቆር Derrière sa façade verte assez disgracieuse, cette église en forme de...

    Lire la suite
  • Daniel Korkor

    église

    Cette église rarement utilisée se trouve à quelques minutes de marche de Maryam Korkor , au bord...

    Lire la suite
  • Dugem Sélassié

    église

    ዳግም ስላሴ Bâtie sur un petit affleurement rocheux, Dugem Sélassié fait penser à un...

    Lire la suite
  • Yohannes Maequdi

    église

    ዮሃንስ መቁዲይ Haut perchée et invisible d’en bas, cette chapelle rectangulaire comporte...

    Lire la suite
  • Abuna Gebre Mikael

    église

    Bien qu’il s’agisse de l’un des fleurons du Gheralta, peu de touristes poussent jusqu’à cette...

    Lire la suite
  • Maryam Papaseit

    église

    L’une des églises les plus accessibles et dignes d’intérêt de la région, indiquée sur la route...

    Lire la suite

Gondar

Malgré sa superficie assez étendue, Gondar se parcourt agréablement à pied. Le centre-ville s’organise autour de la piazza construite par les Italiens, qui regroupe la plupart des commerces et services utiles aux voyageurs. L’Enceinte royale se dresse juste au sud, tandis que des restaurants et des hôtels jalonnent la route en direction du nord.

  • Debré Berhan Sélassié

    église

    Bienvenue dans l’une des plus belles églises du pays. Au-delà de l’esthétique de son architecture...

    Lire la suite
  • Palais de Fasiladas

    Le doyen des édifices de l’Enceinte royale s’élève à 32 m de hauteur juste après l’entrée....

    Lire la suite
  • Palais d’Iyasou Ier

    Au nord-est du précédent, ce palais se distingue par son plafond voûté inhabituel. Fils de...

    Lire la suite
  • Autres bâtiments dans la partie sud

    Au nord du palais d’Iyasou se dressent les vestiges de la salle de banquet et des entrepôts. À...

    Lire la suite
  • Partie nord

    La moitié nord du complexe renferme les vestiges du palais de David, dit “pavillon de...

    Lire la suite
  • Église Atatami Mikael

    Juste à la sortie de l’Enceinte royale, l’église construite par David III ne se visite pas, mais...

    Lire la suite
  • Marché du samedi

    marché

    የቅዳሜ ገበያ Autrefois hebdomadaire, le marché de Kidame Gebya attire désormais les foules...

    Lire la suite
  • Ras Gimb

    musée

    ራስ ግምብ Ce joli palais aux origines incertaines (XVIIe ou XVIIIe siècle selon les sources)...

    Lire la suite
  • Palais de Mentewab (Kuskuam)

    palais

    Moins bien conservé que l’Enceinte royale et dénué de l’aura sacrée de Debré Berhan Sélassié,...

    Lire la suite
  • Bains de Fasiladas

    site historique

    À 2 km au nord-ouest de la piazza, ces bains sont attribués à Fasiladas ou à Iyasou Ier. Un...

    Lire la suite
  • Wolleka (village falasha)

    village

    ወለቃ የፈላሻዎች መንደር À environ 3 km au nord de Gondar, plusieurs stands...

    Lire la suite
  • Enceinte royale (Fasil Ghebi)

    château

    La Gondar de jadis subsiste à travers son exceptionnelle Enceinte royale. Classé au patrimoine mondial...

    Lire la suite

Lalibela

Structures monolithiques taillées dans la roche au-dessous du niveau du sol, les églises de Lalibela arborent des reliefs sculptés d’une grande finesse, à l’extérieur comme à l’intérieur. Bien qu’elles présentent un bon état de conservation, l’Unesco a installé des toitures un peu disgracieuses pour les protéger. Il en faudrait toutefois davantage pour gâcher la splendeur du site.

La visite des deux principaux ensembles demande presque une journée entière. On peut aussi découvrir d’autres églises et monastères en dehors de la ville, dans le cadre d’excursions.

La billetterie(8h-12h et 14h-17h30) se tient dans l’enceinte du groupe nord-ouest, d’où une moindre affluence le matin au niveau du groupe sud-est. Les billets, payables en dollars (ou en birrs selon le taux de change officiel des banques), sont valables 5 jours.

Traverser les sites au pas de course en une demi-journée comme le font certains touristes n’a guère d’intérêt. Un jour supplémentaire permet en revanche de les apprécier à leur juste valeur. Se lever tôt pour assister vers 6h aux prières des fidèles a quelque chose de magique, même si vous n’aurez généralement pas le droit de pénétrer dans les lieux de culte.

Nombre de prêtres montrent volontiers les trésors de leur église et posent obligeamment devant l’objectif. Dans la mesure où ils perçoivent une fraction des droits d’entrée, inutile de laisser une obole. Grâce à ce dispositif, on ne croise pas partout à Lalibela des individus réclamant de l’argent. Les flashs des appareils photo abîmant les peintures, abstenez-vous de les utiliser. Enfin, pensez à apporter une lampe torche.

  • Bet Giyorgis

    église

    ቤተ ጊዮርጊስ Lalibela reste étroitement associée à l’image de son fleuron : l’église...

    Lire la suite

Lalibela Églises et monastères autour de Lalibela

Nombre d’églises et de monastères, très différents par le style, la conception et l’époque, émaillent la campagne proche de Lalibela. Perdus et encore absents des cartes modernes, ils nécessitent souvent un guide. Les itinéraires suivis pour s’y rendre – à pied, à dos de mule ou en véhicule motorisé – constituent en eux-mêmes des expériences intéressantes. Si vous n’avez pas rejoint Lalibela à bord d’un 4x4 avec chauffeur, louez-en un par l’intermédiaire de votre hôtel ou de votre guide.

  • Bilbila Giyorgis

    église

    ቢልቢላ ጊዮርጊስ À l’ouest d’Arbatu Ensessa, à 32 km de Lalibela, Bilbila Giyorgis...

    Lire la suite
  • Bilbila Chirkos

    église

    ቢልቢላ ጨርቆስ Toujours près d’Arbatu Ensessa, à 41 km de la route de Yemrehanna Kristos...

    Lire la suite
  • Ashetan Maryam

    monastère

    አሸተን ማርያም Les prêtres de ce monastère, perché au sommet du mont Abune Yosef...

    Lire la suite
  • Na’akuto La‘ab

    église

    ናአኩቶ ለአብ À 7 km de Lalibela, près de la route de l’aéroport, cette église simple et...

    Lire la suite
  • Geneta Maryam

    église

    ገነተ ማርም Les historiens estiment que Geneta Maryam a été construite vers 1270 par Yekuno...

    Lire la suite
  • Mekina Medane Alem

    église

    መኪና መድኀኒዓለም Cette église reculée vous attend à 2-3 heures de marche de Geneta...

    Lire la suite
  • Yemrehanna Kristos

    église

    ይመርሃነ ክርስቶስ Parmi les monuments aksoumites tardifs les mieux préservés...

    Lire la suite
  • Arbatu Ensessa

    église

    አርባዕቱ እንስሳ Sur le chemin de Yemrehanna Kristos, à 35 km de Lalibela et 5 minutes à...

    Lire la suite

Gorgora

Un guide est nécessaires pour se rendre sur les sites des environs, à l’exception de Debré Sina. Ils attendent généralement au Gorgora Port Hotel et facturent 200 birrs/jour pour un petit groupe. Andrayano Tesema, l’un des rares à bien maîtriser l’anglais, conduit aussi des excursions ornithologiques. Vous pourrez le contacter par l’intermédiaire de votre hôtel.

  • Mandaba Medhane Alem

    monastère

    Des quatre monastères de l’extrémité septentrionale du lac Tana, tous à l’ouest de Gorgora,...

    Lire la suite
  • Birgida Maryam

    monastère

    Parvenir jusqu’à ce temple réputé pour son environnement forestier et la ferveur de ses moines est...

    Lire la suite
  • Galila

    monastère

    À 1 heure de bateau au sud-ouest de Gorgora, le doyen des monastères des environs fut détruit au...

    Lire la suite
  • Palais de Susenyos (Susenyos Ghimb)

    palais

    En ruine, le palais érigé par l’empereur Susenyos, qui régna de 1607 à 1632, n’intéressera que...

    Lire la suite
  • Cathédrale portugaise

    cathédrale

    La cathédrale fondée par Susenyos d’élève aux abords de son palais. L’état de décrépitude du...

    Lire la suite
  • Stèle de Mussolini

    monument

    À l’approche de Gorgora, vous passerez devant une stèle commémorant la prise de la ville par les...

    Lire la suite
  • Église de Debré Sina

    église

    Fleuron architectural du bref passé de Gorgora comme capitale, cette jolie église au toit de chaume...

    Lire la suite

Debré Libanos

  • Pont portugais

    pont

    Contrairement à ce qu’affirment les guides locaux, le petit pont de pierre à une seule arche situé...

    Lire la suite
  • Monastère Debré Libanos

    monastère

    S’il ne reste aucune trace du bâtiment du XIIIe siècle d’origine, victime des guerres entre...

    Lire la suite

Églises rupestres du Tigré Groupe de Takatisfi

Les voyageurs indépendants privilégieront cet ensemble composé de quatre églises peu distantes les unes des autres, à 2 km de la nationale. Autre atout, les prêtres ne sont généralement pas loin. Le plus simple consiste à partir de Dinglet, desservi depuis Wukro par des minibus. Le village se trouve à 2,2 km de Petros We Paulos, la première église. De là, poursuivez vers le sud pour visiter les deux suivantes, puis prenez la route en direction du sud-ouest qui rejoint la nationale au sud de Teka Tesfai, 5 km au sud de Dinglet. Si vous circulez en voiture, il vous faudra impérativement un 4x4. Il est possible de garer son véhicule à 10 minutes à pied, voire moins, de chacune des églises. Mikael Meka’e(groupe de Takatisfi), mineure et rarement visitée, se dresse à 15 minutes de marche au nord de Petros We Paulos.

  • Mikael Milhaizengi

    église

    ሚካኤል ምልሃዘንጊ Cette minuscule église creusée au sommet d’une petite colline...

    Lire la suite
  • Medhane Alem Kesho

    église

    Également appelé Adi Kesho, du nom de son emplacement, ce lieu de culte fait partie des églises...

    Lire la suite
  • Petros We Paulos

    église

    ጴጥሮስ እና ጳውሎስ Bâtie sur une saillie abrupte, cette église désaffectée associe...

    Lire la suite

Églises rupestres du Tigré Groupe de Tembien

À l’écart des autres, cet ensemble d’églises reçoit si peu de visiteurs qu’aucun enfant n’est venu nous solliciter lors de notre passage… Abi Adi, la ville la plus proche, s’inscrit magnifiquement au milieu d’un hémicycle montagneux. Mieux vaut s’y rendre au départ d’Adoua ou de Mékélé. La route directe depuis Hawzien est souvent impraticable, ce qui oblige à un trajet de 135 km via Nebelet. Le marché a lieu le samedi.

  • Abba Yohanni

    église

    ኣባ ዮሃኒ Une série de marches, de tunnels et de petites passerelles permet d’atteindre en...

    Lire la suite
  • Gebriel Wukien

    église

    ገብርኤል ውቄን Cette église du XVe siècle, desservie par une tranchée creusée dans la...

    Lire la suite

Lac Tana et ses monastères

En débarquant sur les îles du lac, la première rencontre avec des prêtres, portant la croix orthodoxe, donne l’impression de remonter le temps. La plupart des monastères datent de la fin du XIIIe siècle et du XIVe siècle, bien que leurs églises actuelles soient plus récentes. S’ils n’ont rien de comparable avec les merveilles architecturales de Lalibela et du Tigré, leurs peintures murales incarnent la forme la plus bigarrée, vivante et pleine d’humanité de l’art éthiopien. Elles offrent aussi un condensé de l’histoire sainte, de la martyrologie et des traditions locales.

Si l’ensemble des monastères peut se visiter sur plusieurs jours, une journée suffit à la majorité des visiteurs. D’autant que les droits d’entrée s’additionnent vite et que beaucoup de ces édifices se ressemblent. Une poignée d’entre eux interdisent l’accès aux femmes.

Planifier votre circuit au minimum la veille vous permettra de voir les sites que vous souhaitez. Nous vous conseillons en priorité Ura Kidane Meret, Azuwa Maryam, Narga Sélassié, Dega Estefanos et, éventuellement, Bete Sélassié. Comptez un jour entier d’excursion pour les découvrir tous.

Notez que la plupart des monastères ferment pendant l’office – le cas échéant, attendez simplement la fin de la cérémonie pour faire votre visite.

  • Embouchure du Nil Bleu

    site fluvial

    À 20 minutes de bateau à l’est de Bahir Dar, l’embouchure du Nil Bleu vaut davantage le détour...

    Lire la suite

Lalibela Autres sites

  • Lalibela Cultural Center

    musée

    Ce musée récent et de premier ordre illustre l’histoire et le présent de Lalibela à travers une...

    Lire la suite

Parc national des monts Simien

  • Chutes de Jinbar

    chutes d’eau

    Depuis le bord de la route, cela vaut la peine de marcher 15 minutes jusqu’au point de vue...

    Lire la suite

Mékélé

Les clochers de plusieurs églises, anciennes ou non, émaillent la ville. À un carrefour au sud-ouest du “bazar” se dresse un monument en hommage aux victimes des bombardements du Derg à Hawzien.

Des caravanes de dromadaires en provenance du Danakil arrivent toujours le lundi matin, mais elles restent en dehors de ­l’agglomération et les blocs de sel sont transportés jusqu’au marché en camion.

  • Monument des Martyrs

    mémorial

    የሰማዕታት መታሰቢያ ሐውልት De loin, ce monument à la mémoire des victimes du Derg...

    Lire la suite
  • Musée Yohannès IV

    musée

    ዮሐንስ አራተኛ ሙዚየም Un intéressant musée a été aménagé dans le palais en pierre...

    Lire la suite
Paramètres des cookies