Côte d'Ivoire : Culture

Culture et traditions de la Côte d'Ivoire

Coutumes en Côte d'Ivoire

Qu'ils soient chrétiens ou musulmans, les Ivoiriens restent attachés à leurs traditions : fêtes religieuses, fêtes ethniques, rois traditionnels coexistant avec les autorités administratives modernes. Veillez à les respecter.

Langue en Côte d'Ivoire

Le français est la langue officielle. Les principales langues africaines sont le baoulé et l'agni au Sud, le malinké et le senoufo au Nord ; le dioula est largement utilisé dans les rapports marchands.

Nourriture en Côte d'Ivoire

Dans les villages et les foyers urbains traditionnels, on mange avec les doigts. L'attiéké (semblable à du couscous) est très populaire. Vous le trouverez dans tous les maquis, petits restaurants en plein air sur les plages. Au nombre des plats nationaux, citons le poulet ou le poisson cuit avec des oignons et des tomates et servi avec de l'attiéké, le kedjenou, plat de poulet accompagné de légumes et d'une sauce douce, ou encore l'alloco, banane bien mûre cuite à l'huile de palme avec des oignons et des piments et souvent servie avec du poisson grillé. La boisson nationale est le bangui, vin de palme local.

Religion en Côte d'Ivoire

Bien que le pays compte deux des plus vastes églises au monde, seuls 35% de ses habitants sont chrétiens. L'Islam est présent à 40% en Côte d'Ivoire (principalement dans le Nord). La plupart des Ivoiriens pratiquent en plus des cultes ancestraux : les morts se transforment en esprits et restent en contact étroit avec les vivants ; à travers divers rituels, les vivants cherchent auprès d'eux protection et bénédiction. La magie est pratique courante, la magie blanche écartant les esprits malins. Les médicastres, ou prêtres juju, prédisent l'avenir et bénissent les gris-gris, colliers censés écarter les mauvais esprits. Les Senoufo, en particulier, sont restés très attachés à leurs croyances traditionnelles.

Arts en Côte d'Ivoire

L'art ivoirien est l'un des plus intéressants d'Afrique occidentale, chaque ethnie en possédant une forme propre. Trois groupes se distinguent : les Baoulé, les Dan (ou Yacouba) et les Senoufo, tous réputés pour leurs sculptures. Les masques faciaux baoulé, en particulier, sont très réalistes.
Le chanteur ivoirien le plus célèbre est l'artiste de reggae Alpha Blondy, même si sa musique n'est pas très représentative. La musique traditionnelle se caractérise par une série de mélodies et de rythmes simultanés. Historiquement, cette musique est l'apanage des griots, poètes musiciens ambulants, dont les instruments sont fabriqués à partir de matériaux exclusivement locaux (calebasses, cuir d'animaux, cornes...).
L'écrivain ivoirien le plus prolifique est Bernard Dadié. L'un de ses romans, Climbié (1971), est le récit autobiographique d'un voyage qu'il fit en France pendant son enfance.

Articles récents