Lonely Planet

Botswana

  1. Accueil
  2. Afrique
  3. Botswana
  4. Les Incontournables

Botswana : Les Incontournables

Ce qu'il ne faut pas manquer au Botswana

Gaborone

La capitale, passée sans transition d'une commune rurale à une ville moderne, manque de cachet et d'unité ; à son manque de cohésion s'ajoutent une croissance incontrôlée, de longues distances et une circulation dense peu propice à la promenade. Hormis le Mall, Gaborone ne possède pas de quartier commerçant central.
Le mont Kgabe, ou "géant endormi", offre, au terme d'une ascension aisée, une très belle vue de la ville.
Le complexe de musées, avec ses animaux et ses expositions culturelles, permet de se familiariser avec l'histoire passée et présente du pays. Les collections consacrées à l'artisanat, à l'art, à la chasse et aux autres techniques traditionnelles présentent les différents groupes culturels du Botswana, notamment les San.
Un séjour à Gaborone vous permet aussi une approche de la nature à quelques minutes du centre-ville : la Gaborone Game Reserve abrite essentiellement diverses espèces d'antilopes, mais aussi deux rhinocéros blancs. A 12 km au sud vous attendent aussi les 3 000 hectares de la Mokolodi Nature Reserve, seul habitat protégé des reduncas de montagne au Botswana, où résident également des zèbres, des babouins, des phacochères, des hippopotames, des léopards... Vous aurez également la possibilité de faire des randonnées à cheval au nord-ouest de la ville.
Mis à part le terrain de camping, Gaborone a peu à offrir aux voyageurs à petit budget ; les autres auront le choix entre les lodges ou les hôtels, de catégorie moyenne ou supérieure.
Le Mall abrite quelques petits restaurants où il est possible de se restaurer d'une pleine assiette de porridge ou de maïs garni.
La capitale vous offre de nombreuses distractions culturelles (théâtre, cinéma, night-clubs proposant de la musique soul, du disco africain, de la musique kwasa-kwasa du Congo, du jazz...) et sportives (tennis, cyclisme, course à pied, golf, squash, cricket...).

Serowe

La capitale du district du centre (90 000 habitants) est l'un des "villages" les plus importants de l'Afrique subsaharienne. Grâce au roi Khama III, chef des Ngwato, qui la hissa au rang de capitale au détriment de Phalatswe en 1902, la ville jouit d'un passé historique passionnant.
Le musée de Khama III brosse toute l'histoire de la famille Khama ; il abrite des collections comprenant des effets personnels du roi ainsi que des objets illustrant l'histoire de Serowe.
Au sommet de la colline de Thathaganyana, au centre de la ville, se trouve le Royal Cemetery, ruines d'un village du XIe siècle prouvant que ce lieu était habité bien avant l'arrivée des Ngwato et de la dynastie Khama.
A 20 km au nord-ouest, allez visiter le Khama Rhino Sanctuary, ouvert en 1992 pour sauver de l'extinction les rhinocéros blancs.

Le Nord-Est

Cette région abrite de fabuleux parcs nationaux et réserves naturelles. Le Chobe National Park, qui couvre 11 000 km², fait partie des sites les plus visités du pays. Au nord, les berges du fleuve accueillent les plus grandes concentrations animales, mais les beaux marais de Savuti, à l'ouest, procurent eux aussi un habitat de choix à la faune. Troisième grand secteur du parc, les pans et les forêts de mopane peu visités du Ngwezumba ; quant aux vastes marais du Linyanti, au nord-ouest, ils forment un magnifique écosystème.
Le Makgadikgadi and Nxai National Park offre pour sa part des paysages d'une grande beauté sauvage. Les pans de Sua et de Ntwetwe, qui forment les 12 000 km² des Makgadikgadi Pans, sont uniques au monde : en hiver, un voile troublant et éthéré enveloppe les pans, faisant naître des mirages insensés - lacs imaginaires miroitants, autruches volantes, pierres flottant en plein ciel... - tandis que, avec le déluge hivernal, les animaux viennent par troupeaux entiers s'abattre sur l'embouchure de la Nata. Dans la région du Nxai Pan, le spectacle des animaux - gnous, zèbres, gemsboks, antilopes, girafes, chiens oreillards, hyènes, lions... - se regroupant sur les pans herbeux est tout aussi impressionnant.
Cette région abrite également le gigantesque baobab de Chapman, qui mesure 25 m de diamètre - il serait le plus gros arbre d'Afrique - et a historiquement servi de repère dans ces contrées désertiques.

Le delta de l'Okavango

Ouvert telle une main dans le nord-ouest du pays, ce delta magnifique exerce un attrait irrésistible. L'Okavango, long de 1 300 km et troisième fleuve d'Afrique australe, prend sa source en Angola puis traverse la Namibie, où il descend en cascade les chutes de Popa.
Au Botswana, ses 18 milliards de m3 annuels largement étalés sont absorbés par l'air sec et les sables du Kalahari. On a souvent décrit l'Okavango comme "le fleuve qui ne trouve jamais la mer" tant il se perd en un vaste labyrinthe de lagunes, de canaux et d'îles. Peu de visiteurs résistent au charme de ses étendues sauvages qui offrent à la faune, très riche et diversifiée - éléphants, zèbres, buffles, gnous, girafes, koudous, oiseaux par myriades... -, un environnement extraordinaire. A l'extrémité orientale du delta s'étendent les paysages splendides de la Moremi, que beaucoup considèrent comme la plus belle réserve d'Afrique australe.
Hélas, sachez que c'est là aussi le domaine des droits d'entrée aux prix astronomiques - le delta coûte cher.
Les autres sites de la région sont tout aussi féeriques : les lointains monts Tsodilo, véritable galerie d'art rupestre, témoignent de l'évolution culturelle des peuples du désert et offrent les plus belles randonnées en brousse du pays ; plus reculées encore, les cavernes de Gcwihaba et les monts Aha sont nimbés de silence et de solitude. De vastes espaces ponctués de villages séparent ces lieux, qui incarnent le Botswana au summum de sa culture et de sa beauté naturelle.

Le Kalahari

S'étendant sur sept pays - Botswana, Zambie, Afrique du Sud, Zimbabwe, Angola, Namibie et Congo -, le Kalahari constitue l'une des réalités physiques les plus frappantes d'Afrique : ce n'est pas un désert classique, mais plutôt un dépôt de sédiments sableux de 1,2 million de km², recouvert d'arbres et parcouru de rivières saisonnières. De vastes parcs naturels et réserves protègent cet environnement fabuleux.
La Central Kalahari Game Reserve (réserve du Kalahari central), qui couvre 52 000 km² pratiquement dépourvus de tout relief, forme le grand domaine protégé du continent. Deception Pan, destination favorite des voyageurs, attire une foule d'animaux après les pluies ; la hyène brune, hôte célèbre de ces lieux, apparaît à la tombée de la nuit. Pour y accéder, vous devrez être équipé d'un 4x4 à haute garde au sol, d'une boussole et d'une réserve d'essence.
La ville de Jwaneng est le cadre du plus grand gisement de diamants au monde (9 millions de carats annuels).
L'immense Mabuasehube-Gemsbok National Park, dans le lointain Sud-Ouest, est l'unique région du Botswana où vous verrez, en plus des gemsboks, des élands du Cap, des bubales rouges et des gnous bleus ainsi que des dunes mouvantes.

Articles récents