Bénin : Culture

Culture et traditions au Bénin

Coutumes du bénin

Bien que condamnée par les experts internationaux de la santé, l'excision reste répandue en particulier dans le nord. Certaines études laissent penser que 50% des femmes sont ainsi mutilées. Les efforts du gouvernement pour interdire cette pratique ne sont guère suivis d'effet. Ils se heurtent à l'ancienneté de cette coutume, vieille de 6 000 ans, aux discriminations que rencontrent celles qui ne l'ont pas subie et à l'intérêt des vieilles femmes qui effectuent l'opération et en tirent d'importants profits.

Langue du bénin

Langue officielle du Bénin, le français est enseigné et parlé partout dans le pays. Au sud, on parle également le fon, au nord le bariba et le dendi, tandis que les villages qui longent la frontière du Nigeria utilisent le yoruba.

Nourriture du bénin

Les maquis, ou restaurants de rue, proposent toutes sortes de plats savoureux et épicés, notamment des ragoûts, à base de sauce et de viande ou de poisson, servis avec du riz, de la semoule ou de la pâte de maïs, de manioc ou d'igname. Parmi les autres mets classiques figurent le poulet grillé, les crevettes d'eau douce fumées, les bananes ou les ignames frits. Dans les grandes villes, les restaurants offrent aussi des plats plus européens.

Religion du bénin

Le Bénin est le berceau du vodoun, que la traite négrière a diffusé au Brésil et en Haïti, pour donner naissance à ce qu'on appelle aujourd'hui le vaudou, dont les pratiques sont parfois différentes. Ce culte animiste reste aujourd'hui très vivace dans le pays. Les nombreuses cérémonies rituelles s'accompagnent de chants, de battements de tambour, de danses, de prières et d'offrandes aux fétiches. L'entrée en relation de l'individu avec les divinités du vodoun se manifeste par des transes, un des aspects les plus spectaculaires de ce culte.

Arts du bénin

Le Bénin perpétue une riche tradition culturelle séculaire. Depuis plus d'un siècle, l'art de ce pays attire l'attention internationale sur le légendaire royaume du Dahomey. Jusqu'au XIXe siècle, les meilleurs artistes travaillaient pour la gloire des souverains.
Les techniques d'impression ont notamment servi à la réalisation de tissus racontant, par leurs motifs, l'histoire des temps glorieux. On trouve facilement des exemples modernes de cette forme d'art vivement coloré. Les bronzes du Bénin sont également très recherchés par les collectionneurs du monde entier. Mais il ne s'en fabrique plus autant qu'autrefois. On dit que la fonte a été interdite sous peine de mort par un roi d'Ife, furieux que son prédécesseur ait fait élever une statue en bronze à son image. Plusieurs siècles après, cet interdit semble encore peser. Autre forme d'art béninois : les bas-reliefs du palais d'Abomey, classés par l'Unesco au patrimoine de l'humanité.
La grande diversité des danses religieuses et rituelles contribue également à la richesse culturelle du Bénin. Très complexes et étonnamment expressives, ces chorégraphies traditionnelles se pratiquent à l'occasion de festivités bien particulières telles que la Gani, qui rassemble la communauté Baatombu, mais aussi lors des nombreuses fêtes improvisées. Ne manquez pas d'y assister, si l'occasion se présente.
Reconnue à l'échelle internationale, la chanteuse Angélique Kidjo, influencée par la soul, le jazz et le reggae, est béninoise.

Vizeat