Hôtel Dahus et Tournoer

L'avis de l'auteur Lonely Planet

architecture

Tronqué en 1906-1908 lors du percement de la rue Ozenne, ce magnifique hôtel particulier des XVe et XVIe siècles mêle dans son architecture les styles gothique et Renaissance. Il a perdu son portail et sa cour, livrant à la rue sa façade et sa tour capitulaire. L’une des portes comprend un remarquable décor sculpté de lions et de chérubins pleurant autour d’une urne funéraire. Cette œuvre fut commandée par le troisième propriétaire des lieux, Guillaume Tournoer, pour commémorer le destin funeste de son fils, décédé en 1532.

9 rue Ozenne ; Carmes

Paramètres des cookies