Hôtel-Dieu Saint-Jacques

L'avis de l'auteur Lonely Planet

patrimoine médiéval

L’hôtel-Dieu Saint-Jacques, appelé ainsi en raison de sa situation sur l’une des voies jacquaires, la Via Tolosana, a été fondé officiellement en 1257. Il porta jusqu’au XVIe siècle le nom d’hôpital Saint-Jacques-du-Bout-du-Pont, car il était implanté au bout du Pont couvert, emporté depuis par les crues. Dans son sens médiéval, le mot hôpital désignait un endroit où s’appliquait le principe de charité évangélique. Le personnel soignant, généralement composé de religieux, s’attachait davantage à la sauvegarde des âmes qu’aux soins des corps. Après la crue dévastatrice de 1875 qui submergea les bâtiments au-delà du 1er étage, l’hôpital, fortement endommagé, dut subir une restauration qui dura jusqu’en 1893. Il faillit cependant être démoli en 1916 : une étude des Ponts et Chaussées de l’époque estimait que ses hauts murs dressés au ras des flots favorisaient les inondations par la formation d’un goulet d’étranglement. Actuellement, ces mêmes murs supportent la passerelle de la Viguerie, suspendue au-dessus de la Garonne, qui relie le quai de l’Exil-Républicain-Espagnol au jardin et au musée des Abattoirs puis au pont des Catalans.

Saint-Cyprien

Paramètres des cookies