Chine

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Chine
  4. Ānhuī
  5. Sommet du Jiǔhuá Shān

Sommet du Jiǔhuá Shān

L'avis de l'auteur Lonely Planet

randonnée

Le plus émouvant est de suivre les pèlerins qui gravissent la montagne par un sentier (天台正顶), bordé de cascades et de ruisseaux, et prient au passage dans les nombreux couvents, temples et autres sanctuaires. Le sommet du Jiǔhuá Shān九华山 domine le massif montagneux à l’arrière du village. Sans vous presser, comptez au moins 4 heures pour l’atteindre (et 2-3 heures pour redescendre).

Juste après la porte de la bourgade, derrière le temple Zhīyuán, le chemin par la crête conduit en 30 minutes au Bǎisuì Gōng百岁宫, un temple encore en activité, érigé à flanc de falaise en 1630 en l’honneur du moine bouddhiste Wu Xia. Son corps, réduit et embaumé, est recouvert d’or et présenté assis, dans une vitrine de verre décorée, devant une rangée de bougies roses en forme de fleur de lotus. Si vous ne voulez pas marcher, prenez le funiculaire jusqu’à la crête.

Du sommet, longez la crête vers le sud via le temple Dōngyá (东崖禅寺Dōngyá Chánsì) jusqu’au pavillon Huíxiāng (回香阁Huíxiāng Gé), au-dessus duquel s’élève la pagode des Dix Mille Bouddhas万佛塔, qui se dresse, toute en bronze, sur 7 niveaux ; elle est superbement illuminée la nuit. Un sentier part à l’ouest vers la bourgade. L’autre, vers l’est, s’enfonce dans une belle vallée, passe par le pin du Phénix (凤凰松 et la station de téléphérique et va jusqu’au pic Tiāntái (天台正顶 . Cet itinéraire exigeant de 2 heures passe par des petits temples et des couvents. Le trajet en funiculaire prend 15 minutes (montée ou descente). Sachez que, même si vous prenez le téléphérique, il y a encore 1 km d’escaliers à grimper !

Il fait un peu humide au sommet, où les nuages s’accrochent. Dans le temple Tiāntái (天台寺 ; Tiāntái Sì), sur le pic Tiāntái, la salle Dìzàng地藏殿 abrite une statue du bodhisattva Dìzàng, représenté assis, tandis que dans la grandiose salle des Dix Mille Bouddhas万佛楼, située plus haut, un gigantesque Dìzàng contemple de son trône les visiteurs à ses pieds. Les poutres étincellent sous les rangées de bouddhas.

Un autre sentier, à droite avant l’escalier principal du temple Tiāntái, mène au point le plus élevé et le plus calme de la montagne, le pic Shíwáng (十王峰 ; Shíwáng Fēng ; 1 344 m). Faites une pause et contemplez les nappes de brume qui s’étendent près de vous.

Un itinéraire plus facile consiste à prendre le bus (50 ¥, retour compris) qui grimpe de la bourgade de Jiǔhuájiē jusqu’au pin du Phénix d’où part le funiculaire. De là, vous pouvez aussi marcher jusqu’au sommet (2 heures). Le bus ne passe pas par le Bǎisuì Gōng.

mont Jiǔhuá ; mars-nov 190 ¥, déc-fév 140 ¥ ; 6h-17h30aller-retour ordinaire/rapide 100/150 ¥, aller simple 55 ¥ ; 7h-17h30) ; ( ; Fó Tǎ ; 10 ¥ ; 6h-17h30); Fènghuáng Sōng) (aller simple/aller-retour 75/140 ¥); Tiāntái Zhèng Dǐng ; 1 304 m) ( ; Dìzàng Diàn, Wànfó Lóu

Paramètres des cookies