-->

Athénée roumain

L'avis de l'auteur Lonely Planet

monument historique

Charmant édifice circulaire bâti en 1888, l’Athénée roumain constitue le cœur de la tradition musicale classique roumaine. Un appel de fonds à grande échelle le sauva du désastre quand son propriétaire d’origine fut ruiné, à la fin du XIXe siècle.

Dans le grand hall du 1er étage, une fresque représente des épisodes de l’histoire roumaine. La coupole s’élève à 41 m, tandis que le péristyle est décoré de mosaïques représentant cinq souverains roumains, dont le prince moldave Vasile Lupu (règne 1512-1521), le Valaque Matei Basarab (règne 1632-1654) et le roi Carol Ier (règne 1881-1914). Le compositeur George Enescu (1881-1955) y fit ses débuts en 1898 et y joua cinq ans plus tard son chef-d’œuvre, la Rhapsodie roumaine.

Aujourd’hui, l’Athénée roumain accueille l’orchestre philharmonique George Enescu, qui propose une vaste gamme de concerts de musique classique de septembre à mai, ainsi que plusieurs représentations musicales d’une seule date toute l’année. Les billets sont en vente à la billetterie de la salle, dès le mardi de la semaine où a lieu le concert. L’édifice ouvre habituellement uniquement pour les concerts, mais l’on peut souvent jeter un coup d’œil à l’intérieur.

Ateneul Român ; billetterie 021-315 6875 ; www.fge.org.ro ; Str Benjamin Franklin 1-3 ; billetterie 12h-19h mar-ven, 16h-19h sam, 10h-11h dim ; Universitate, Piaţa Romană