-->

Temple de Mahabouddha

L'avis de l'auteur Lonely Planet

édifice religieux

Une fois qu’on a franchi l’entrée de cette cour minuscule et difficile à localiser, au sud-est de Patan, ce temple bouddhique vous écrase soudain de toute sa hauteur, dressé telle une plante qui aurait poussé d’un seul coup pour chercher la lumière. Ce sanctuaire de style shikhara doit son nom aux centaines de tuiles en terre cuite qui le couvrent et qui portent chacune une image du Bouddha. Le shikhara est debout, mais il était recouvert d’échafaudages lors de notre dernière visite.

Construit en 1585, ce temple fut détruit par le tremblement de terre de 1934 et entièrement rebâti. Malheureusement, en l’absence de plans d’origine, c’est un tout autre édifice qui fut érigé, inspiré du temple de Mahabouddha à Bodhgaya (Inde), où le Bouddha parvint à l’Éveil. Les ouvriers eurent même assez de briques et de tuiles pour édifier un sanctuaire plus petit à Maya Devi, la mère du Bouddha, dans la cour.

Dans les ruelles environnantes, d’innombrables boutiques vendent de remarquables statues en métal à la mode de Patan. Le toit-terrasse de la boutique située à l’arrière de la cour offre une belle vue sur le temple.

Pour rejoindre le temple de Mahabouddha, il faut suivre Hakha Tole au sud-est de Durbar Square, en passant devant plusieurs petits temples dédiés à Vishnu et à Shiva. En arrivant à Sundhara Tole, reconnaissable à son temple et à son hiti doté de trois déversoirs en cuivre, tournez à droite et cherchez la minuscule porte.

9h-17h30