Tibet

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Tibet
  4. Tsang གཙང་
  5. Monastère de Rongphu (Rongbuk)

Monastère de Rongphu (Rongbuk)

L'avis de l'auteur Lonely Planet

monastère

Bien qu’il y ait eu des centres religieux dans la région depuis le VIIIe siècle environ, le monastère de Rongphu, à 4 980 m, est aujourd’hui le principal centre bouddhique de la vallée. Rongphu peut se targuer d’être le plus haut monastère du Tibet, et donc du monde. Le petit kora extérieur qui en fait le tour mérite d’être parcouru. L’Everest se dresse en arrière-plan du monastère et de son grand chorten, formant un magnifique tableau.

Lorsqu’il fut fondé en 1092 par Tsedru Ngawan Tenzin, un lama Nyingmapa, le monastère portait le nom de Dongnga Chöling. Il jouait alors un rôle central dans l’activité d’une dizaine d’institutions religieuses de moindre importance, aujourd’hui toutes en ruine. Le site, en cours de restauration depuis 1983, renferme de magnifiques peintures murales. À l’étage, on peut voir une grande statue de Guru Rinpoche. Chose inhabituelle, moines et moniales (au nombre de 38) cohabitent ici – de nouveaux logements pour les femmes devraient voir le jour à côté de la pension du monastère.

Un sentier partant du monastère vers le sud mène, en 30 minutes de marche, aux ruines de Rong Chong, un ancien lieu de méditation. En chemin, vous verrez les vestiges d’un couvent, encore occupé par deux moniales. Si vous avez un doute sur la direction, suivez les poteaux électriques. Plusieurs sources passent sous les ruines, à côté de la route.

25 ¥

Paramètres des cookies