Mestizo District

L'avis de l'auteur Lonely Planet

quartier historique

Appelé aussi Kasanglayan (“là où vivent les Chinois”), ce quartier s’inscrit entre la Plaza Burgos et Liberation Blvd. Crisologo St, remarquablement préservée, le coupe en deux. D’une architecture sino-espagnole unique, ses maisons furent construites par des marchands chinois qui s’installèrent ici, se marièrent avec des Philippines et finirent par former, au XIXe siècle, l’élite locale. Elles incorporent des éléments empruntés aux styles mexicain, caribéen et nord-africain, tels que de vastes vérandas, des patios luxuriants et des balcons en fer forgé. Quant à l’Asie, elle se manifeste par la présence de bois sombre, de parquets, de fenêtres coulissantes en nacre de capiz et de ventanillas (aérations à claire-voie).

Le rez-de-chaussée de la plupart des demeures, bâti en pierre, est strictement réservé à l’entreposage et/ou au travail, tandis que le 1er étage, tout en bois, avec sa sala (salle de séjour) claire et spacieuse, constitue le lieu de vie. Les fenêtres en nacre de capiz sont aussi grandes que les portes, et leurs larges rebords sont idéals pour la sieste. Le capiz (huître plate) devint à la mode au XIXe siècle, car il était moins cher que le verre et assez solide pour résister à la pluie et aux typhons. Il embellit la lumière qui le traverse.

Si quelques maisons ont été transformées en chambres d’hôte ou en musées, la plupart restent des propriétés privées. Deux d’entre elles méritent le coup d’œil : la Quema House, qui présente un décor et des meubles d’origine, et la Syquia Mansion (Quirino Blvd), ancienne résidence secondaire d’Elpidio Quirino. Cette demeure du sixième président des Philippines – qui vit le jour dans un bâtiment voisin, devenu par la suite prison provinciale – figure parmi les mieux conservées et donne à voir un intérieur sino-espagnol de la fin du XIXe siècle.

Paramètres des cookies