Marae Anini

L'avis de l'auteur Lonely Planet

site archéologique

De Parea, continuez sur environ 1 km, jusqu’au marae Anini (signalé), un ancien site cérémoniel bâti sur la pointe sud de l’île. Composé de gros blocs de corail, ce marae côtier frappe par ses dimensions imposantes et son emplacement, au bord du lagon. C’est un vestige relativement récent, consacré à Oro (le dieu de la Guerre) et à Hiro (le dieu des Voleurs). Le culte d’Oro, accompagné de sacrifices humains, fut quasi le dernier souffle de l’ancienne religion, avant son effondrement définitif face à l’influence croissante du christianisme. Dans ses mémoires publiés en 1818, le missionnaire William Ellis rapporte que le dernier prêtre du marae se souvenait d’au moins quatorze sacrifices humains.

Paramètres des cookies