République de Salo

L'avis de l'auteur Lonely Planet

site

En 1943, Salo fut déclarée capitale de la République sociale italienne, un État fantoche dirigé par un Mussolini tenu à bout de bras par les nazis. Dans le même temps, les Alliés avançaient vers le nord et l’Italie sortait par pans de la longue nuit du fascisme. Au cours de cet épisode connu sous le nom de république de Salo, plus de 16 bâtiments publics et privés de la ville furent réquisitionnés pour accueillir les ministères et les bureaux du Duce. La promenade au fil des sites donne à mesurer ce que ce minuscule et éphémère État avait de dérisoire. Guettez les plaques multilingues disséminées en ville.

Au Palazzo della Magnifica Patria (l’actuel hôtel de ville) siégeait le bureau où les dépêches étrangères étaient traduites. Le Bar Italia était jadis La Casa del Fascio, qui servait de demeure à la garde mussolinienne, et l’école primaire fut occupée par l’Agenzia Stefani, agence de la propagande fasciste.