Lac de l’Ouest

L'avis de l'auteur Lonely Planet

lieu incontournable

西湖 Les brochures touristiques sont dans le vrai quand elles vantent la splendeur du lac de l’Ouest. Quintessence de la beauté classique chinoise, cette étendue lacustre continue d’exercer sa magie. Des collines couronnées de pagodes dominent ses rives ombragées par les saules, tandis que des bateaux glissent lentement sur ses eaux, évoquant immanquablement la sérénité. Bien que ses vestiges historiques aient été lourdement remaniés, mettant à mal l’authenticité du lieu, il reste une vitrine incontournable de la Chine ancienne.

Le lac fut créé au VIIIsiècle, à l’emplacement d’une lagune contiguë au fleuve Qiántáng, quand le gouverneur de Hángzhōu fit draguer cette étendue marécageuse. Au fil du temps, on procéda à son embellissement, avec la plantation de jardins, la construction de pagodes et l’aménagement d’îles et de chaussées.

Le célèbre poète Su Dongpo contribua à l’aménagement du lac en faisant construire la chaussée Sū (苏堤 ; Sūdī) durant son mandat de gouverneur, au XIe siècle. Il imitait en cela Bo Juyi (ou Bai Juyi), également poète et gouverneur, qui avait fait édifier la chaussée Bái (白堤 ; Báidī) deux siècles plus tôt. Bordées de saules, de pruniers et de pêchers, ces chaussées piétonnes aux ponts en demi-lune permettent d’agréables promenades.

Reliée à la rive nord par la chaussée Bái, l’île la plus vaste, l’île Gūshān (孤山岛 ; Gūshān Dǎo), abrite le Musée provincial du Zhèjiāng浙江省博物馆孤山路号 et le parc Zhōngshān中山公园. Au XVIIIsiècle, les bâtiments et les jardins de l’île faisaient partie du palais d’été de l’empereur Qianlong. L’intéressante Société des graveurs de sceaux西泠印社, qui étudie l’art antique de la gravure des sceaux personnels, est également installée sur l’île.

Au nord-ouest, les charmants jardins Qūyuàn (曲院风荷 ; Qūyuàn Fēnghé) s’étendent sur plusieurs îlots et sont renommés pour leurs fleurs de lotus qui embaument au printemps. Près du pont Xīlíng (Xīlíng Qiáo) se trouve le tombeau de Su Xiaoxiao (苏小小墓 ; Sū Xiǎoxiǎo Mù), une courtisane du Ve siècle, morte de chagrin en attendant le retour de son amant. Son fantôme hanterait les lieux et, la nuit, on pourrait entendre tinter les clochettes de sa robe.

De l’île Xiǎoyíng (小瀛洲 ; Xiǎoyíng Zhōu), la plus petite île du lac, on découvre les Trois Bassins reflétant la Lune (三潭印月 ; Sāntán Yìnyuè), trois petites tours construites dans l’eau du côté sud de l’île ; chacune est percée de cinq trous qui laissent filtrer la lumière des bougies la nuit de la fête de la Mi-Automne. Sur cette île, l’étang de la Carpe rouge (花港观鱼 ; Huāgǎng Guānyú) est peuplé de quelques milliers de ces poissons.

Opéras impromptus et autres manifestations peuvent soudainement s’improviser autour du lac et, s’il fait beau, n’oubliez pas de gagner la rive orientale afin d’assister au spectacle du soleil couchant. Photos sublimes garanties ! Un prodigieux spectacle nocturne, Impression West Lake, a lieu sur le lac – en général à 19h15 ou 19h45 –, près du temple Yue Fei.

Le vélo est le moyen de locomotion le plus agréable. Les bus touristiques Y1 et Y2 suivent le même trajet.

Xīhú. ; Zhèjiāng Shěng Bówùguǎn ; 25 Gushan Lu ; 25 ; audioguide 10 ¥ ; 9h-17h mar-dim ; Zhōngshān Gōngyuán ; Xīlíng Yìnshè ; 9h-17h30

Paramètres des cookies