Musée de la Sorcellerie

L'avis de l'auteur Lonely Planet

musée

Contrairement à ce qui se passa dans d’autres pays, en Islande, presque toutes les personnes accusées de sorcellerie furent des hommes. La majeure partie de leurs pratiques occultes étaient en fait des traditions vikings ou des superstitions. Cependant, leurs grimoires cachés, pleins d’étranges symboles runiques, suffirent aux chasseurs de sorciers (les notables locaux) pour condamner au bûcher une vingtaine d’entre eux (pour la plupart des paysans). Remarquez les necropants, sortes de pantalons en peau humaine (selon la croyance populaire, les necropants produisaient instantanément de l’argent quand ils étaient portés, à condition que le donneur de peau ait donné son accord verbal à ce que sa peau lui soit retirée après sa mort).

Strandagaldur ; 897 6525 ; www.galdrasyning.is ; Höfðagata 8-10 ; 9h-19h

Paramètres des cookies