Dimmuborgir

L'avis de l'auteur Lonely Planet

champ de lave

Les gigantesques formations déchiquetées de Dimmuborgir (littéralement “Châteaux noirs”) en font l’un des plus fascinants champs de lave du pays. Un réseau de chemins balisés sillonne ce paysage aux contours anthropomorphes. La boucle de l’église (2,3 km) est la plus fréquentée. En été, renseignez-vous au café sur les randonnées gratuites guidées par des rangers.

Il est communément admis que les étranges aiguilles et crevasses de Dimmuborgir sont apparues il y a quelque 2 000 ans, lorsqu’un lac de lave jailli des cratères de Þrengslaborgir et de Lúdentarborgir se forma à cet endroit, au-dessus d’un marais ou d’un petit lac. L’eau du marais se mit à bouillonner, et des jets de vapeur traversèrent la lave en fusion et la refroidirent, créant les colonnes. Tandis que la lave continuait de s’écouler plus bas, les colonnes creuses de lave solidifiée demeurèrent.

Paramètres des cookies