Fort rouge

L'avis de l'auteur Lonely Planet

fort

Shah Jahan fit ériger le Lal Qila entre 1638 et 1648 pour protéger sa nouvelle capitale de Shahjahanabad (dans les fondations, avaient été placés les corps de prisonniers décapités, censés porter chance). Il ne put cependant jamais l’investir totalement car son fils, Aurangzeb, le déposa et l’emprisonna au fort d’Agra. Le dernier empereur moghol, Bahadur Shah Zafar, dut lui aussi quitter les lieux en 1857, forcé à l’exil en Birmanie (Myanmar) par les Britanniques, du fait de son rôle dans le soulèvement de 1857. La puissance coloniale rasa les bâtiments et jardins à l’intérieur de l’enceinte pour y aménager des casernes.

Protégé par des remparts de 18 m de haut, l’édifice se dressait jadis au bord de la Yamuna, dont les eaux ont depuis reculé. Celle-ci alimentait un canal bordé d’arbres, le nahr-i-bihisht (“fleuve du paradis”), lequel partait du fort et longeait Chandni Chowk.

Un spectacle son et lumière, commenté par le célèbre acteur Amitabh Bachchan, a lieu le soir. L’excellent audioguide de la compagnie Narrowcasters participe également de l’immersion.

aube-crépuscule mar-dim, musées 10h-17h ; Chandni Chowk. ; www.theashokgroup.com ; en hindi/anglais 19h/20h30 fév-avr et sept-oct, 19h30/21h mai-août, 18h/19h30 nov-jan

Paramètres des cookies