Éthiopie

  1. Accueil
  2. Afrique
  3. Éthiopie
  4. Nord de l’Éthiopie
  5. Tombes des rois Kaleb et Gebre Meskel

Tombes des rois Kaleb et Gebre Meskel

L'avis de l'auteur Lonely Planet

monuments

Sur une petite butte à 1,8 km au nord-est du champs des stèles, ces sépultures jumelles avec vue sur les montagnes déchiquetées d’Adoua sont, d’après la tradition locale, celles de Kaleb et de son fils Gebre Meskel, deux souverains du VIe siècle. Apparentées par leur architecture à la tombe de la fausse porte mais plus sophistiquées, elles utilisent des pierres de formes irrégulières qui s’emboîtent, au lieu de crampons en fer.

Le tombeau de Gebre Meskel (sud), le plus raffiné, n’a pas d’équivalent à Aksoum pour la précision des jointures entre les blocs. Il se compose de cinq chambres funéraires, dont une dotée d’un remarquable portique finement sculpté. Cette dernière renferme trois sarcophages ornées d’une croix chrétienne semblable à celles figurant sur les monnaies aksoumites, ce qui fait remonter l’édifice aux environs du VIe siècle. Pour une fois, la réalité historique et la croyance populaire concordent, si ce n’est que Gebre Meskel repose d’après la légende à Debré Damo…

Comme le précédent, le tombeau de Kaleb est desservi par un long escalier droit. À l’intérieur, notez les pierres plus grosses, moins anguleuses et jointes de façon imparfaite. Parmi ceux qui attribuent la construction du monument à Kaleb, beaucoup pensent que sa dépouille se trouve en fait au monastère d’Abba Pentaléon, où il vécut après son abdication. L’état d’inachèvement de la tombe semble accréditer cette thèse. La rumeur prétend qu’un passage secret conduirait jusqu’à la mer Rouge.

En surface, une cour surélevée unit les deux sépultures. Des spécialistes avancent que deux églises parallèles de plan basilical, sans doute postérieures, se dressaient ici.

8h-17h30

Paramètres des cookies