Abba Pentalewon

L'avis de l'auteur Lonely Planet

monastère

አባ ጰንጠሌዎን Perché au sommet d’un haut piton rocheux dominant Aksoum, ce monastère aurait été construit sur un ancien site païen par saint Pantaléon, l’un des Neuf Saints, censé avoir prié sans interruption pendant 40 ans. C’est ici que le roi Kaleb se retira après son abdication. La vue, le bâtiment lui-même et ses trésors justifient l’ascension, même si les femmes – interdites d’accès dans l’ancienne église – se sentiront peut-être un peu flouées.

Si l’église originelle, dont ont distingue encore les fondations, pourrait remonter au VIe siècle, la jolie église “ancienne” ne date, elle, que des années 1940. Des peintures séculaires se mêlent aux œuvres récentes. Les femmes peuvent entrer dans la nouvelle église, décorée de peintures similaires mais entièrement nouvelles. À défaut de musée, un moine particulièrement sympathique vous montrera avec humour les objets du trésor, dont des couronnes des rois Kaleb et Gebre Meskel.

Le principal chemin d’accès (non carrossable) se situe après les tombeaux de Kaleb et Gebre Meskel. Au retour, on peut descendre jusqu’à la grand-route d’Aksoum, près du Consular International Hotel.

8h-17h30

Paramètres des cookies