Éthiopie

  1. Accueil
  2. Afrique
  3. Éthiopie
  4. Addis-Abeba
  5. Cathédrale de la Sainte-Trinité

Cathédrale de la Sainte-Trinité

L'avis de l'auteur Lonely Planet

église

Cette imposante cathédrale ornée est le deuxième lieu de culte le plus important d’Éthiopie, après l’église Sainte-Marie-de-Sion d’Aksoum. C’est aussi la célèbre dernière demeure de l’empereur Hailé Sélassié et de son épouse, l’impératrice Menen Asfaw. Leurs impressionnants tombeaux en granit de style aksoumite constituent un monument en soi. La solennité de l’intérieur de la cathédrale contraste vivement avec la grande émotion des nombreux pèlerins. Tout cela rend le site particulièrement fascinant.

L’extérieur de l’édifice, avec son grand dôme en cuivre, ses pinacles grêles, ses nombreuses statues et son mélange extravagant de styles, donne un aperçu intéressant et parfois émouvant des divers épisodes de l’histoire éthiopienne.

À l’intérieur, on découvre de splendides peintures murales, la plus remarquable étant la représentation de la Sainte-Trinité par Afewerk Tekle, qui figure Matthieu (l’homme), Marc (le lion), Luc (la vache) et Jean (la colombe) scrutant à travers les nuages. Admirez également les superbes vitraux (ceux au nord et au sud représentent respectivement des scènes de l’Ancien et du Nouveau Testament) et les deux trônes magnifiquement sculptés, faits d’ébène blanche (une variété rare caractérisée par son veinage marqué de noir sur fond blanc-ivoire), d’ivoire et de marbre.

Le droit d’entrée comprend l’accès à un petit mais impressionnant musée. À l’arrière de la cathédrale, il présente des d’objets ecclésiastiques.

Au sud de celle-ci, on peut voir le mémorial et les tombes des ministres assassinés par le Derg en raison de leur opposition, en 1974. Les photos sont strictement interdites, la propriété du Premier ministre se trouvant derrière le mémorial.

Le cimetière abrite aussi les tombes de nombreux patriotes morts au combat contre l’occupation italienne, notamment le grand résistant Ras Imru. À l’ouest de la cathédrale, on trouve le tombeau de la célèbre suffragette britannique Sylvia Pankhurst . L’une des très rares personnes en dehors de l’Éthiopie à avoir protesté contre l’occupation italienne, elle s’installa à Addis-Abeba en 1956. Du côté nord est enterré Meles Zenawi, Premier ministre de l’Éthiopie entre 1995 et 2012.

Les billets sont en vente au bureau administratif, à 20 m à l’ouest de l’entrée principale. Des guides sont disponibles pour 20 à 30 birrs par personne.

011 123 3518 ; près de Niger St ; cathédrale 8h-13h et 14h-18h lun-ven, musée 8h-12h et 14h-17h).

Paramètres des cookies