Chapelle des Carmélites

L'avis de l'auteur Lonely Planet

patrimoine religieux

Construit entre 1622 et 1643 par Didier Sansonnet, ce bâtiment est l’unique vestige d’un couvent de carmélites. Il s’inscrit dans la tradition du gothique méridional et renferme ce qui est parfois considéré comme le chef-d’œuvre de la peinture toulousaine du XVIIIe siècle. Ses voûtes, constituées d’un épais lambris de chêne, sont recouvertes de peintures en trompe-l’œil réalisées autour de 1750 par Jean-Baptiste Despax, auteur de l’ensemble des décors. La partie haute, située entre les fenêtres, est l’œuvre de Jean-Pierre Rivalz, peintre du XVIIe siècle.

05 61 21 27 60 ; 1 rue de Périgord ; entrée libre ; mai-sept mar-dim 9h30-13h et 14h-18h, oct-avr mar-dim 10h-13h et 14h-17h, fermé lun et jours fériés ; Capitole ou Jeanne-d’Arc

Paramètres des cookies