-->

Canal de Beauregard

L'avis de l'auteur Lonely Planet

randonnée

L’histoire de ce canal d’irrigation s’écrit en lettres de sang : il fut construit par des esclaves en 1760 afin d’alimenter les distilleries de Saint-Pierre et du Carbet. La balade consiste à longer cette petite voie d’eau accrochée à flanc de morne, dominant une vallée encaissée au fond de laquelle serpente la rivière du Carbet. Le parcours ne pose pas de difficulté à ceci près qu’il se déroule sur un petit muret, large d’une quarantaine de centimètres, surplombant par endroits plusieurs dizaines de mètres d’à-pic. Abstenez-­vous si vous êtes sujet au vertige ou accompagné de jeunes enfants. La pluie rend également le terrain glissant. Sinon, les vues sur les pitons du Carbet, la vallée et la mer des Caraïbes sont somptueuses et, en chemin, vous pourrez admirer une flore remarquable (fromagers, gommiers rouges, balisiers, roses de porcelaine, anthuriums…), et croiser divers hôtes de ces lieux (lézards, crabes d’eau douce, avec un peu de chance les fameux matoutou-falaises…). Si aucun véhicule ne vous attend à l’arrivée, vous serez quitte pour rebrousser chemin. Vous pouvez effectuer cette balade d’aval en amont, ne serait-ce que pour y mettre un point d’orgue en déjeunant au Relais de la maison Rousse. (

Départ Fonds Mascret ; arrivée hauteurs du Carbet ; 3,5 km ; 1 heure 30 ; niveau facile, sauf par temps de pluie et si vous êtes sujet au vertige