-->

Calle Quijarro

L'avis de l'auteur Lonely Planet

architecture

Au nord de l’Iglesia de San Agustín, la Calle Quijarro se rétrécit alors qu’elle serpente entre des bâtiments coloniaux, dont beaucoup sont dotés de portes ornées de blasons. On pense que la conception sinueuse de la rue visait à couper les vents froids qui s’y engouffraient. Le concept est poussé à l’extrême dans le Pasaje de Siete Vueltas (voir ci-dessous). Habitée par des potiers à l’époque coloniale, la Calle Quijarro est aujourd’hui la rue des chapeliers. Quatre belles portes coloniales ont valu le surnom d’Esquina de las Cuatro Portadas au croisement des Calles Quijarro et Modesto Omiste, plus au nord