Ondini

L'avis de l'auteur Lonely Planet

site historique

Fondée en 1873 en tant que capitale de Cetshwayo, Ondini fut rasée par les Britanniques après la bataille d’Ulundi (juillet 1879). À noter que Louis-Napoléon, fils de Napoléon III, engagé dans les troupes britanniques, perdit la vie en marge de ce dernier combat de la guerre anglo-zouloue, en 1879. Le kraal royal d’Ondini a été reconstruit et des fouilles ont mis au jour les sols de certains édifices. Constitués de boue et de bouse de vache, ils ont été préservés par la chaleur de l’incendie qui détruisit les huttes élevées autour. Une haie défensive de branchages noueux ceinture ce site immense.

Il fallut près de 6 mois aux Britanniques pour vaincre l’armée zouloue, et la bataille d’Ulundi fut à l’image des affrontements de ce conflit, avec 10 à 15 fois plus de Zoulous tués que de Britanniques. La victoire britannique fut en partie due à l’adoption de la tactique boer du laager (qui consistait à s’abriter derrière un cercle de chariots à bœufs) : les troupes forment un carré autour de la cavalerie, qui n’attaque qu’une fois les ennemis épuisés par leur tentative de tailler une brèche dans les rangs des fantassins.

Pour rejoindre Ondini, prenez la sortie “Cultural Museum” sur la nationale au sud du centre d’Ulundi, et continuez sur environ 5 km. Des taxis-minibus collectifs passent parfois par Ondini. Cette route, asphaltée sur 30 km, continue jusqu’au Hluhluwe-iMfolozi Park. En venant d’Ulundi, vous passerez devant l’Ulundi Battlefield Memorial, un édifice en pierre commémorant la bataille d’Ulundi et la défaite finale des Zoulous.

Haut lieu ; 035-870 2050 ; 8h-16h lun-ven, 9h-16h sam-dim

Paramètres des cookies