1. Accueil
  2. 1 jour, 1 lieu
1 jour, 1 lieu

Se faire l’avocat du diable en Tasmanie

Carte

25 Février

  • Quoi : Les jeunes marsupiaux commencent à se déplacer seuls
  • Où : Parc national de Cradle, Mountain-Lake St Clair
  • Quand : Janvier-février

Malgré son nom intimidant, la mauvaise réputation du plus grand marsupial carnivore d’Australie est largement imméritée. Certes, il y a les grognements effrayants, les grincements de dents et les cris glaçants que l’on entend à des kilomètres à la ronde quand une horde de diables dévore une carcasse. Encore plus horrifiant : un cadavre de wombat semblant pris de convulsions tandis qu’un diable ressort de la dépouille, couvert de sang – les diables ont pour habitude de dévorer les grosses charognes de l’intérieur. Pourtant, les diables de Tasmanie sont des créatures craintives et solitaires.
Leur vie est un combat dès la naissance. Chaque portée compte 50 petits, de la taille d’un grain de riz. Tous doivent ramper sur 8 cm entre le canal de naissance et la poche ventrale de leur mère, dans laquelle ils luttent pour accéder à l’une des quatre mamelles. Il n’y a que quatre vainqueurs et la nature semble favoriser les plus féroces.
La meilleure façon de voir ces carnivores nocturnes consiste à rouler sur les routes de forêt une ou deux heures après le coucher du soleil.
En janvier et février, on observe des jeunes tout juste indépendants, pas assez expérimentés pour se cacher, surtout autour du mont Cradle.
En prime, vous profiterez de l’été tasmanien !
www.parks.tas.gov.au

Paramètres des cookies