1. Accueil
  2. Forums
  3. Destinations
  4. Amérique
  5. Honduras
  6. Deux semaines au Honduras en janvier 2008 : retour d'infos

Deux semaines au Honduras en janvier 2008 : retour d'infos

  • Le mer 30 jan 2008 à 20:17
  • 8
  • Honduras
Portrait d'anonyme
Xavier-France
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 13 années 7 mois
  • Réponse(s) : 3

Holà gringos !

Bon, puisque je n'ai pas eu de réponse avant mon départ et que me voici de retour maintenant après 2 semaines passées au Honduras, je vais un peu en faire profiter les autres.

Le Honduras est un pays très agréable (peut-être un peu moins intérréssant au point de vue paysages que l'Equateur et le Guatemala) bien que nous n'y ayons passé que 2 semaines (au Honduras) contre 4 pour chacun des 2 autres pays cités (nous n'avons par conséquent pas pu aller partout).

Sur place, vous trouverez facilement dans les offices de tourisme un fascicule assez épais intitulé "Honduras Tips" (en anglais et en espagnol) qui peut en fait presque servir de guide de voyage même si j'aime bien avoir mon Lonely Planet en poche (Honduras and Bays Islands édition 2007 in english because I am fluent in this language...). Dans ce guide, on trouve plusieurs pages par ville avec une liste imposante d'hotel (plus que dans le Lonely) indiquant les prix, le tél et le confort (eau chaude, salle de bain privée...). Ce guide est réactualisé tous les semestres apparemment.

Le site http://www.honduras.com/hondurastips/index.htm contient strictement la même chose que le guide donc ça peut vous aider à préparer votre voyage.

Si vous voulez partir avec le Lonely, commandez le 2 ou 3 semaines avec de partir car il n'est jamais dispo dans les librairies (j'en ai appelé une dizaine à Nantes, Angers, Le Mans, Le havre avant de me résoudre à le commander 10 jours avant mon départ en croisant les doigts pour qu'il arrive à temps).

Avant de vous décrire notre parcours, les prix que je donne sont basé sur un taux de change de 19 lempiras pour 1 dollars (en fait, à la banque, 1 dollar = 18,85 lempiras) et pour une chambre double sans petit déjeuner (les PDJ sont toujours en plus sauf exception).

Voici notre parcours :
Jour 1 (13/1/08) : Vol Nantes - Paris - New York - San Pedro Sula avec Delta puis TACA (812€ / personne le billet aller/retour)
24 heures de voyage depuis notre région des vignobles du muscadet jusque la terre hondurienne : un peu long mais tout se mérite...

Jours 2-3-4 : Copan Ruinas
Arrivée à 6h20 à l'aéroport de San Pedro
La banque de l'aéroport n'est pas ouverte le dimanche donc pas possible de changer nos travellers checks. Heureuseument que nous avions des dollars en liquide avec lesquelles on n'a pu payé taxi et bus sans problème (à l'aéroport, il y a un distributeur automatique et un gars qui change au noir les dollars en espèce). Comme nous n'avions pas l'intention de perdre du temps à San Pedro, nous avons pris un taxi vers la nouvelle gare routière (qui heberge pas mal de compagnies de bus mais pas encore toutes) qui est à 10 min de l'aéroport (on a payé 12 dollars comme des gringos car on croyait que la gare routière était encore en pleine ville alors qu'elle est plus proche de l'aéroport que de San Pedro). De là, bus direct de 3 heures vers Copan Ruinas. Installation à l'hotel à Copan puis un petit brin de toilette pour rafraichir les dessous de bras après près de 30 heures de transports...

Nous sommes resté 3 nuits à Copan car ce petit village est tranquille et on s'est un peu remis de notre voyage pour prendre le rythme (7 heures de décalage horaire donc 6h au Honduras = 13h en France je ne vous ferai pas l'affront de vous rappeller que 6+7=13, vous qui avez en son temps passé brillamment votre certificat d'étude...).

1ère nuit à la posada Honduras pour 150 lempiras (pas cher mais bon, faut supporter la douche à l'eau dans cette ville en petite altitude donc un peu fraiche la nuit). L'hotel est un peu près de l'arrêt de bus donc coup de klaxon dès 6h le matin et ronflement de moteur. 2 nuits suivantes à La Possada de Belsy pas mal (eau chaude !) pour 300 lempiras. Possibilité d'y prendre un PDJ pas cher ou d'aller à 100 mètres plus bas dans la rue dans un petit sympa (salades de fruits...) situé à côté d'une boutique de souvenir.

Petite ballade à pied pour aller voir l'hacienda San Lucas un peu décevante même si la ballde d'une heure longeant la rivière est agréable.

Jour 5 : Copan Ruinas -> Santa Rosa de Copan -> Gracias
A Santa Rosa de Copa, nous avons visité (2$ / personne) la fabrique de cigares Flor de Copan (2 visites / jour le matin et à 14h mais mieux vaut prévenir avant car nous somme arrivé le matin mais ce n'était pas possible). La fabrique est à 500 mètres de la gare routière et à 1km de la ville haute mais tout ça se fait bien à pied. La visite est intéréssante (1300 personnes y bossent et ça ne glande pas trop dans l'usine). Possibilité d'aller visiter la ville haute à pied (ça tire un peu sur les mollets car ça monte raide mais nous avions heureusement déposé nos sacs à dos dans un resto de la ville basse près de la gare routière) mais ça ne présente pas grand intérêt.

Nuit à Gracias à l'hotel Los Guancascos (360 lempiras car discount "solamente par usted", dixit le réceptionniste) très clean avec une superbe vue sur la ville depuis la terrasse du resto ou de certaines chambre (pas la notre...). Gracias ne présente pas d'intérêt particulier si ce n'est la montée vers le fort duquel on a une belle vue (mais on ne peut pas rentrer dedans car en cours de restauration).

Jour 6 : Gracias - San Juan
On s'est arrêté à San Juan (petit bourg paumé qui fait un peu far west car route en terre et pas mal de café dans le coin) pour cause indépendante de notre volonté (tourista de ma femme donc vaut mieux éviter les voyages en bus danbs ce cas). Arrêt dans la posada de Dona je ne sais plus comment (150 lempiras) très sommaire et noyée sous la poussière mais bon, quand on arrive en rampant, on est bien content de trouver quelque chose. La mémé sympa a fait une tisane maison à ma moitié qui était remise le lendemain après une bonne nuit de sommeil.

Jour 7 : San Juan - La Esperanza - Siguatepeque - Tela
Entre San Juan et La Esperanza, la route traverse la montagne et c'est joli mais poussièreux (attention car 4 bus / jour seulement de San Juan à La Esperanza, le dernie à 14h30 je crois : on a pris celui de 8h).
La ville de Tela, bien qu'en bord de mer, est assez décevante car la plage principale en ville est moyenne (pas d'eau turquoise). Le seul intérêt est Punta Sul (3/4 d'heure de bateau et eau turquoise) : la plaisanterie coûte 29$ / personne avec la nouvelle agence Carribean ou 27$ + 16% de taxe avec l'autre agence qui fait de la pub dans pas mal d'hotels (Garifuna Tours) mais ça vaut le coup. On part vers 8h30 ou 9h et on revient vers 15h après avoir fait une petite trotte guidée dans la forêt puis avoir nagé dans de l'eau turqoise (où nous n'avons pas vu de poisson du tout, contrairement à West Bay sur l'ile de Roatan dont on parlera plus tard si vous êtes bien sages...)

Jour 8 : Tela - La Ceiba - Roatan
Pour avoir le bateau qui part à 9h30 de La Ceiba, on a pris un bus direct (1h environ) vers 7h de Tela (il en passe régulièrement sur la grande route et ils s'arrêtent à la station essence DIPSA en face du restaurant Tio Jame). Ensuite, 15 minutes de taxi vers le terminal portuaire (100 lempiras pour 2 car, là-bas, on paye le taxi en fonction du nombre de personnes) puis bateau vers Roatan (439 lempiras et 1h30 de traversée). En arrivant là-bas, si vous allez à West End à 13 km de là (15$ pour 2), vous pouvez économiser le taxi à prix gringo en sortant à pied du terminal vers la grande route à 300 mètres (profitez-en pour jeter un oeil aux 15 crocodiles qui roupillent dans le canal en contrebas en attendant que vous tombiez dedans pour vous gober). Là, il y a des minibus marqués Ruta 1 ou 2 (je ne sais plus) avec la destination marquée (prenez un minibus Coxen Hole : il y a en tous les 1/4 d'heure je crois). A Coxen Hole, vous prendrez un autre minibus vers West End (18 lempiras / personne).

Nous sommes resté 4 jours à West End à l'impeccable hotel Posada Las Orchideas (45$ la nuit dans une grande chambre avec kitchennette équipée et terrasse avec belle vue) un peu exentré (à 500 mètre du centre du bourg) mais très bien car loin du bruit nocturne de certains bars. L'accès internet y est gratuit pour les hôtes. L'avantage d'avoir une cuisine et une terrasse est qu'on peut se préparer tout ou partie des repas. Nous sommes même allé acheté des queues de langoustes (360 lempiras le kg) et des gambas (160 lempiras le kg) au minuscule marché du matin de Coxen Hole (à 11km), marché situé à 10 mètres du mini "terminal" des minibus faisant la navette Coxen Hole-West End. Pas mauvais du tout et, à ce prix, nous ne nous sommes pas privé du tout (burps). Manquait juste un petit muscadet sur lie bien frais mais on a fait avec la bière locale qui se défend...

A Roatan, contrairement aux jours précédents, nous avons eu de la pluie tous les jours (il faisait plutôt beau le matin puis ça se couvrait pour pleuvoir à sceau vers 16 ou 17h). Il faut impérativement aller à West Bay, une plage accessible à pied (1 heure 15 de marche agréable en longeant la côte ou 5 min et 40 lempiras / personne en bateau ou 10$ en taxi, ce qui est exhorbitant).

West Bay, c'est la plus plus belle plage que j'ai vu au monde (eau turquoise et transparente quand il y a du soleil et pas trop de vent). On voit des poissons à 20 mètres du bord de la plage en preant un masque et tuba. Aller de préférence tout au bout de la plage (c'est là ou il y le plus de poisson). PAs besoin de payer une activité "snorkeling" car vous verrez des poissons tout seuls sans problème.

Jour 11 : Roatan - La Ceiba - San Pedro
Le bateau est moins cher dans ce sens (420 lempiras / personne). Attention, le boulanger de West Bay nous a dit que le ferry (un gros catamarran de 50 mètres) ne naviguait pas quand il y avait trop de mer donc préférer un départ le matin (à 7h) car moins de vent le matin en général ou prévoir éventuellement l'avion (environ 50$ / personne vers La Ceiba).
A San Pedri, hotel Terraza pas fun mais simple, propre, tranquille et sécurisé (420 lempiras, PDJ inclus cette fois). Ils ont un resto, ce qui évite de ressortir le soir. On s'est promené de jour dans San Pedro et on a pas l'impression du tout d'être en danger mais il doit probablement se passer des chose car le taxi qu'on a pris le lendemain matin avait démonté ses poignées estérieures de portes pour éviter que des intrus ne le braque... (taxi aéroport à 200 lempiras pour 2). Possibilité de changer ses lempiras restantes à l'aéroport à la banque en semaine quand elle est ouverte à un bon taux (19,02 lempiras pour avoir 1 $) ou à un changeur au noir (19,50 lempiras pour avoir 1 $ mais on peux proibablement faire mieux en négociant).

N'oubliez pas de garder de l'argent (33,19 $ ou l'équivalent en lempiras mais pas en chèque de voyage ni en carte bancaire) pour la taxe d'aéroport pour les voles internationaux (moins chère pour les vols domestiques je crois).

Ensuite, bon retour.

Bon je vous laisse pour aller laper ma soupe.

A+

Xavier

Portrait d'anonyme
Viramundo
  • Hors ligne
  • Membre depuis :
  • 13 années 5 mois
  • Réponse(s) : 1

Le lun 11 fév 2008 à 21:11

Bonjour Xavier!

J'ai lu votre email détaillé et je l'ai trouvé vraiment intéressant, encore plus considérant le peu de documentation disponible sur le Honduras!

Puisque le guide "Honduras Tips" donne une liste imposante des hotels, consideres-tu que le guide du Lonely Planet n'est pas indispensable? As-tu visité des endroits sur la côte Pacifique? Que penses-tu des environs de "La Esperanza"? Merci à l'avance!

Portrait d'anonyme
hernibernie
  • Hors ligne
  • Membre depuis :
  • 13 années 8 mois
  • Réponse(s) : 1

Le mar 12 fév 2008 à 00:25

merci pour le post....ça va m'aider

Portrait d'anonyme
Xavier-France
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 13 années 7 mois
  • Réponse(s) : 3

Le mer 13 fév 2008 à 17:25

Bonjour Viramundo,

Ca fait près de 15 ans que je connais les guides Lonely Planet et c'est vrai que, comme ils sont très bien fait (beaucoup mieux que les guides du Routard que je trouve toujours très franchouillards et qui s'extasient facilement sur un lieu car ils ont flashé sur un autochtone qui fait un truc un peu inédit mais pas forcément palpitant pour tout le monde), je me sens toujours plus en confiance quand je l'ai.

Mais, en effet, le guide Honduras Tips peut suffire même si, sur certains endroits, on n'y retrouve pas tout (on retrouve les points principaux d'intérêt dans les 2 guides et parfois plus dans le Lonely sur certains sujet, parfois moins).

Je pense que tu peux te contenter du Honduras Tips. Tu peux écrire au consulat du Honduras en France qui t'en enverra peut-être une version ancienne (ils m'ont envoyé une version de 2002 par courrier).

De toute façon, le Honduras est un petit pays donc les guides qui en parlent sont beaucoup moins fournis que pour d'autres pays.

Je ne suis pas allé sur la côte Pacifique car pas le temps (en plus, un Hondurien que nous avons rencontré dans l'avion du retour nous disait que ça ne valait pas la peine).

Je n'ai fait que changer de bus à La Esperanza donc je ne peux pas te renseigner. La seule chose que je puisse te dire est que la ville ne présente pas d'intéret particulier en elle même (les excursions qu'on peut y faire sont peut-être intéréssante).

A+ gringo

Xavier
Mail perso :

Portrait d'anonyme
Sam Purna
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 15 années 11 mois
  • Réponse(s) : 1

Le jeu 14 fév 2008 à 04:54

Merci Xavier-France.
Compte-rendu de voyage instructif. Tu as fait un beau voyage. Et visiblement le Honduras ne se limite pas a Copan.

Portrait d'anonyme
Xavier-France
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 13 années 7 mois
  • Réponse(s) : 3

Le jeu 14 fév 2008 à 19:01

Pour info, Copan est un peu décevant par rapport à Tikal (Guatemala) où nous étions allé en 1998 et certains site mayas mexicains (Yucatan).

Il suffit de 3 autres environ pour faire le tour du site (à moins de vouloir déchiffrer en détail toutes les stèles). Le site est calme et aéré (donc reposant) mais, au Mexique ou à Tikal, nous restions souvent plus de 3 heures car c'était plus grand.

Xavier

Portrait d'anonyme
dalbifamily
  • Hors ligne
  • Membre depuis :
  • 13 années 5 mois
  • Réponse(s) : 1

Le lun 25 fév 2008 à 18:23

bonjour,
est-ce qu'une semaine suffit pour découvrir le honduras (comprenant l'AR de France), et oui, des enfants+peu de vacances=timing serré !
merci pour ton récit en tout cas !

Portrait d'anonyme
Xavier-France
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 13 années 7 mois
  • Réponse(s) : 3

Le lun 03 Mar 2008 à 23:28

Hola la dalbifamily,

Damned !

Voilà quelques semaines que j'ai laissé mon dernier message sur le forum.

N'étant pas revenu sur le site Lonely depuis lors et profitant de l'accès Wifi de mon hôtel lors d'un déplacement professionnel à Honfleur, je vois qu'il y a encore des admirateurs (j'aurai préféré des admiratrices...) qui me demandent des explications sur le Honduras.

Une semaine est trop court à mon avis. En effet, il n'y a pas de vol direct France-Honduras donc il y a forcément un transit (pour nous via New York à l'aller et via Miami au retour) donc il faut compter près de 20 heures de voyage.

En plus, on a vite fait de passer quelques heures en bus si on veut visiter plusieurs villes donc 1 semaine me parait vraiment court, à moins de ne rester que sur l'ile de Roatan.

Il y a des vols Miami-Roatan donc vous pouvez-peut-être faire un Paris-Miami-Roatan qui vous permettra de profiter de Roatan peandant 5 jours sur place. Ceci dit, même si il y a une plage exceptionnelle (West Bay) à Roatan, Roatan n'est pas le vrai "Honduras" car on sent peu le côté hispanisant que j'aime en Amérique centrale. Mais ça peut plaire à une famille qui voyage avec des enfants.

En une semaine, partez peut-être à Cuba (que je ne connais pas mais qui me tente bien) car vols directs depuis la France ou la Martinique / Guadeloupe mais ce n'est pas pareil que le Honduras.

PS :
Dernière suggestion pour une semaine, la côte bretonne. Bon, la température ne sera pas la même qu'au Honduras mais, en allant faire un petit tour sur l'ile de Bréhat, le Finistère Nord ou Sud, ça peut vous changer les idées.

A +

Xavier (globe trotter)

Portrait d'anonyme
Audrey_M
  • Hors ligne
  • Membre depuis :
  • 13 années 2 mois
  • Réponse(s) : 1

Le sam 24 mai 2008 à 23:20

Salut!

Je viens juste de prendre mes billets pour le Honduras cet été - j'ai fait l'enorme erreur d'aller ensuite sur le site du ministère des affaires etrangeres.....!!!

As-tu des commentaires sur la sécurité quand tu étais la-bas?

Merci

Audrey

Paramètres des cookies