Île des Pins

Souvent qualifiée de “joyau du Pacifique”, l’île des Pins (“Kunié”, dans la langue locale) réunit tous les ingrédients du rêve tropical. À seulement 60 km au sud-est de Nouméa, facilement accessible en bateau ou en avion, elle éblouit les visiteurs par ses baies magnifiques cerclées de plages nacrées, ses eaux d’un bleu étincelant et ses majestueux pins colonnaires. Chacun trouvera son bonheur : des îlots isolés pour jouer les Robinson, des forêts majestueuses, des grottes mystérieuses, des fonds marins sublimes, des plages de rêve, de belles balades et même une poignée de sites historiques. Bien qu’étant la principale vitrine touristique de la Nouvelle-Calédonie, l’île des Pins n’en reste pas moins authentique et préservée. Elle a su garder intacts son cachet mélanésien et sa douceur de vivre, à mille lieues de toute forme de tourisme de masse. Les hébergements sont peu nombreux, parfaitement intégrés à leur environnement et adaptés à tous les budgets, de l’emplacement de camping au bungalow luxueux. Il ne vous reste plus qu’à enfourcher un vélo et à explorer l’île à votre rythme, à découvrir le lagon lors d’une excursion ou simplement à paresser sur une plage presque déserte.
Les cartes postales présentent systématiquement l’île des Pins sous son jour le plus flatteur. Pourtant, elle n’est pas épargnée par le passage des dépressions tropicales pendant l’été austral (décembre-avril) et par les épisodes pluvieux et ventés de juin à septembre. Les températures nocturnes sont assez fraîches en juillet-août. Comme partout ailleurs sur le territoire, la période de septembre à décembre est la plus favorable. La température de l’eau oscille entre 21°C et 28°C.

À ne pas manquer

  1. Une excursion en pirogue dans la baie d’Upi
  2. Les fonds marins de la baie de Gadji
  3. Une baignade dans la “piscine”, un magnifique bassin naturel près de la baie d’Oro
  4. Une pause bronzage sur les plages idylliques de Kanuméra et de Kuto
  5. La montée du pic N’ga et le panorama inoubliable sur l’île et les lagons turquoise
  6. L’ambiance mystérieuse de la grotte de la Reine Hortense
  7. La visite émouvante des vestiges du bagne
  8. Le lagon scintillant autour de l’îlot Nokanhui
Mis à jour le : 4 juillet 2017

À voir à faire en Nouvelle-Calédonie

Un épais mur de pierre entoure les vestiges du bagne, qui date de l’époque pénitentiaire. Une fois les exilés de la Commune amnistiés en 1879, d’autres condamnés ont été envoyés sur l’île. Le bâtiment principal comprend deux immenses cellules délimitées par des murs agrémentés de plantes grimpantes. Passez l’arche de l’entrée et imprégnez-vous du silence absolu qui enveloppe ce lieu chargé d’émotion. Les ruines se trouvent le long de la route pour l’aérodrome, à 1 km au nord de la baie de Kuto.

Un chemin continue sur 200 m jusqu’à un ancien château d’eau, toujours utilisé aujourd’hui.

  • Cimetière des Déportés

    site historique

    Après la révolte parisienne de 1871, 3 000 communards furent déportés sur l’île des Pins. Près...

    Lire la suite
  • Plage de Kuto

    baignade, snorkeling

    Quelle merveille ! Cette plage forme un long arc de cercle de sable blanc et poudreux, ombragé par des...

    Lire la suite
  • Plage de Kanuméra

    baignade

    La “petite sœur” de la plage de Kuto, à quelques dizaines de mètres au sud, est à la fois plus...

    Lire la suite
  • Baie de Saint-Maurice

    site naturel, monument

    Voici un exemple de mélange harmonieux entre les croyances traditionnelles et la foi chrétienne :...

    Lire la suite
  • Baie de Saint-Joseph

    site naturel

    La baie de Saint-Joseph, à environ 1,5 km à l’est de l’église, sert de point de départ des...

    Lire la suite
Paramètres des cookies