Liban

  1. Accueil
  2. Moyen-Orient
  3. Liban
  4. Fêtes et festivals

Liban : Fêtes et festivals

La plupart des congés correspondent à des fêtes religieuses. Vu le nombre de mouvances religieuses que compte le Liban, les fêtes ne manquent pas. Les principales célébrations islamiques suivent le calendrier lunaire hijra, qui comporte 11 jours de moins que le calendrier occidental. Les fêtes islamiques tombent donc 11 jours plus tôt chaque année. Parmi les plus importantes, on retiendra le Ras as-Sana (Nouvel An), l'Achoura, une journée de prière publique observée par les musulmans shiites pour commémorer l'assassinat du petit-fils de Mahomet, et le ramadan, un mois de jeûne du lever au coucher du soleil. La fin du ramadan est couronnée par l'Eid al-Fitr, fête au cours de laquelle est rompu le jeûne. Mar Maroun, le saint patron des maronites, est célébré le 9 février, et la Pâque chrétienne est fêtée à deux reprises, l'une à la date du calendrier occidental, l'autre à celle des églises chrétiennes orientales. Deux dates marquent le calendrier laïc des jours fériés : le jour de l'Indépendance (22 novembre) et le jour de Qana (18 avril), où l'on commémore le massacre de Qana de 1966, au cours duquel 107 civils libanais ont été tués par des obus israéliens dans un camp de l'ONU. Plus gai, un festival artistique de renommée internationale se tient pendant 4 jours à Baalbek au mois de juillet.

Nouvel An (1er janvier), Fête du travail (1er mai), Fête des martyrs (6 mai), Fête de la libération et de la résistance (25 mai), Fête de l'armée (1er août), Fête de l'Indépendance (22 novembre) ; auxquels s'ajoutent les fêtes religieuses.

Mis à jour le : 11 novembre 2012

Articles récents